Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - Pillages : Le Ministre de l’Intérieur appel au calme

iciHaïti - Taïwan : Projet de relance économique, 40 femmes formées avec succès

iciHaïti - Petit-Goâve : 2 détenus meurent de faim, 5 autres dans un état grave

iciHaïti - Sécurité : La PNH dégage une nouvelle fois les barricades

iciHaïti - FLASH : Date du concours d’admission de l’ENS reportée


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : La terre a tremblé dans les Nippes

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #918

Haïti - Social : 18,412 haïtiens de retour de la Rép. Dominicaine en 1 mois

Haïti - Politique : Discours du P.M. Henry à la 77ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Social : 4,540 haïtiens «rapatriés» en Haïti
06/11/2010 16:56:21

Haïti - Social : 4,540 haïtiens «rapatriés» en Haïti
Selon César Nicolás Castaing Jiménez, le Chef du CESFRONT (l’unité spéciale chargée de la surveillance aux frontières), qui faisait un bilan de cette unité spéciale, a annoncé que 4,540 haïtiens avaient été rapatriés en Haïti entre le 16 août et le 1er novembre 2010 (en 76 jours !).

Jiménez à indiqué que le CESFRONT avait également procédé, durant cette même période, à la saisie de marchandises de contrebande, introduites illégalement sur le territoire dominicain, dont : 46 sacs de riz, 135 gallons de clairin, 15 caisses de rhum et 210 sacs d'ail.

De plus, il à mentionné que ses hommes avaient saisit, au cours de cette même période, près de 46 lbs de marijuana, 183 motos sans plaque ni document, 3 véhicules volés et une arme. Enfin, lors d’opérations spéciales, le CESFRONT a détruit, le long de la frontière, 45 fours permettant de produire du charbon (interdit en République Dominicaine) ainsi que 226 sacs de charbon prêt à être livré sur le marché haïtien.

César Nicolás Castaing Jiménez, a exprimé sa satisfaction et rappelé les instructions données par le lieutenant-général Joaquín Pérez Virgilio Feliz, Ministre des Forces armées, à savoir être rigoureux dans l'exécution des tâches confiées, s'attaquer aux crimes et assurer le contrôle de la frontière.

Depuis le début de l’épidémie de choléra en Haïti, la militarisation « massive » de la frontière et « la chasse aux haïtiens » sans document, qui vivent à proximité de la frontière sur le territoire dominicain, laissent craindre que le prochain bilan, en terme d’expulsions (rapatriements), de nos compatriotes soit beaucoup plus important. Des sources non officielles citent des chiffres variant entre 100 et 200 haïtiens renvoyés chaque jour en Haïti.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n