iciHaïti - Covid-19 : Membres de la cellule de communication de gestion de crise

iciHaïti - DGI : Atténuation des impacts négatifs du Covid-19 pour les agents économiques

iciHaïti - Tourisme : Visioconférence autour du projet PAST

iciHaïti - Léogâne : Des camionneurs bloquent la Nationale #2

iciHaïti - Social : Nombreux avantages Digicel durant l’épidémie de Covid-19


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : 3 nouveaux cas, Haïti en Phase 2 de l’épidémie

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 6 avril 2020

Haïti - Covid-19 : Les écoles et universités privées vont être aidées financièrement par l’État

Haïti - Covid-19 : Le secteur agricole a besoin de mesures particulières


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Premier investissement bilatéral pour le développement économique de la frontière
16/12/2015 12:42:44

Haïti - Économie : Premier investissement bilatéral pour le développement économique de la frontière
Mardi, le Conseil économique Binational Quisqueya (CEBQ), a donné la première pelletée de terre, d’un premier plan Pilote dans la Zone 1 avec un premier investissement de 31 millions de dollars. L'objectif principal du projet est la création de 100,000 emplois directs dans le domaine du textile en 2030.

La cérémonie a été présidée par les membres de la CEBQ Marc Antoine Acra, Jean Lucien Ligonde et l’entrepreneur dominicain Juan Vicini Lluberes

L'entrepreneur Vicini a informé que l'objectif du fonds pour la zone 1 est d'exploiter les synergies entre l'énergie renouvelable, la logistique de transport, les matières premières et la main-d'œuvre dont bénéficieront les communautés de Ouanaminthe, Juana Mendez, Dajabón, Pepillo Salcedo et Fort Liberté.

« Avec le développement de ces bâtiments industriels, seront créé 4,000 emplois industriels, la participation active de la population dans le développement de la communauté des centres urbains durables et la formalisation et la promotion du commerce bilatéral seront créés » a indiqué Marc Antoine Acra. Qualifiant d’historique la construction de ce projet pour l'économie d'Haïti et de la République dominicaine.

Également, dans cette première Phase, 600 logements seront construite pour les travailleurs de l'usine textile et 400 pour l'usine de produits finis.

Rappelons que le développement économique de la zone frontalière entre les deux pays, par le secteur privé, a été initié en 2013 à Miami par le Président Michel Martelly et Danilo Medina. Le déploiement du projet global est prévu dans 4 zones :

La Zone 1 sera une zone internationale de libre-échange comme une zone économique spéciale, où deux villes (Dajabón et Ounamithe) en seront le pivot, avec le port de Manzanillo comme plateforme d’échange commercial.

La Zone 2 sera pour la production et l'agro-industrie, avec la création de voies de transport en commun pour les produits agricoles.

La Zone 3 sera en charge du stockage d'énergie renouvelable et pour le pompage, en utilisant les eaux de grands lacs de la Caraïbe, Enriquillo et Azuei

La Zone 4 sera une plate-forme consacrée notamment aux festivals internationaux et au développement du potentiel touristique.

Rappelons que l’estimation de la totalité du projet de développement des 4 Zones sur 15 ans, a été estimé à près de 5 milliards de dollars et que le développement de la zone frontalière, bénéficiera à quelques 4 millions de personnes vivant des deux côtés de la frontière. Tous les projets qui ont été analysé dans ce projet, sont durable par eux-mêmes et en mesure de garantir des taux de rendement raisonnable sur l'investissement. La majorité de l’investissement sera pris en charge par le secteur privé, avec l'appui d'organismes internationaux. L'investissement public concernera le développement des infrastructures d’accès aux zones de développement dans les endroits où cela sera nécessaire.

En savoir plus sur le CEBQ :
Le Conseil économique Binational Quisqueya est une organisation de coopération binationale formée par un groupe de représentants d'Haïti et de la République dominicaine, qui, sous le cadre juridique et diplomatique travaillent ensemble à la formation de plate-forme d'investissement et de développement durable sur l'axe frontalier.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-15955-haiti-politique-lancement-officiel-de-l-observatoire-binational.html
https://www.haitilibre.com/article-15840-haiti-republique-dominicaine-premiere-reunion-du-conseil-economique-binational-quisqueya.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Abelito
Posté le 17/12/2015 15:10:13
Un grand bravo ! Nous vivons nan l'ile, haitiens et dominicains, nous ne sommes pas des ennemis comme certains le pensent ou le coirent. Nous sommes des voisins inséparables sur une surface indivisible. Les cas des haitiens et dominicains, epidemie, choléra, dengue, ZIKA, mouches mediterranées, fleuve de l'Artibonite, gripe H1N1, la mer qui nous entoure sont nos problèmes ou nos bénéfices. Que les relations diplomatiques, commerciales soient encore plus belles et plus considérables entre les deux pays. Seulement nous avons besoin de leaders capables de reconnaitre le cache cache chez les leaders dominicains afin de faire avancer la production locale. Ils nous devancent de loin: En touriste, en infrastructure, université, médecine, écologie, informatique etc... Les ingnorer c'est une grave erreur. Donnons la main pour l'avancement de notre ile. Merci.
Jaguar
Posté le 16/12/2015 15:52:00
Je crois qu'associer notre nation a des Dominicains nous entrainerait a nous faire bouffer par la RD. En tant qu'anti-binationaliste, j'opterais pour l'utilisation de nos fonds, des fonds purement haitiens pour le developpement de notre zone frontaliere...
pipo
Posté le 16/12/2015 13:17:14
Pour la zone 3 on verra. Cette histoire d'acheminer les eaux du lac Azuei au lac Enriquillo, donc drainer Azuei pour innonder Enriquillo aura des conséquences nefaste sur la faune et la flore des deux lacs. J'espère qu'aucun fonds publiques ne seront débloqués pour un projet qui ne fera que détruire l'environnement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n