iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Social : Enfer au Pénitencier National
04/01/2016 08:58:58

Haïti - Social : Enfer au Pénitencier National
Au Pénitencier National sis à la rue du Centre, la population carcérale frôle les 5,000 détenus dont au moins 80% qui ne sont pas encore apparus devant leur juge naturel.

En plus du phénomène de détention préventive prolongée, les détenus disposent de moins de 2 mètres carrés, ne pouvant pas dormir simultanément, faute d’espace, les exposant à des maladies infectieuses telles la tuberculose... la famille doivent fournir nourriture et kits d’hygiène, les détenus manque d'intimité, les installations sont insalubres, les bâtiments surpeuplés, les violences quotidiennes... Rappelons que cette prison a été construire pour 800 détenus à l'époque.

Malgré tous les efforts jusqu'à présent du Ministre de la Justice, Pierre-Richard Casimir : multiplication des audiences criminelles et correctionnelles et audiences spéciales dans le cadre de l’ « Opération coup de poing », le problème de la détention préventive prolongée demeure, non seulement elle n’a pas baissé mais elle a augmenté.

Pour Clamé Ocnam Daméus, le Commissaire du Gouvernement, le contrôle des détenus devrait commencer dans les Commissariats où les juges de Paix pourraient entendre les personnes en garde à vue et renvoyer celles qui ont été arrêtées de manière arbitraire ou illégale.

« Les Nations unies reconnaissent un ensemble de règlements minima pour le traitement des détenus [...] chaque détenu doit avoir 4.5 m2 dans l’espace carcéral, et 1 agent pour 4 détenus. La population carcérale totale est de 11 484 détenus, alors que la majorité d’entre eux sont en détention préventive prolongée et attendent leur jugement, » souligne Marie Yolène Gilles, responsable de programme au Réseau national de défense des droits humains (RNDDH).

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 04/01/2016 22:49:01
Les travaux communautaire n'existent pas en Haïti ? Pourquoi ne pas créer des fermes de l'état et les faire travailler avec un salaire,un pays si pauvre avec un exode rural si important est incapable d'encadrer ses citoyens,ou est le ministre des affaires sociales?les maires ? députés ? les travailleurs sociaux ? On a un problème d'encadrement social,l'état doit protéger le citoyen, l'encadrer,c'est le chaos total,un pays souverain devrait être capable d'encadrer ses citoyens, même si on veut faire le pédant on a dans le même sac au niveau international, que ceux que nous considérons comme des rebuts.
Love
Posté le 04/01/2016 12:47:33
Il faut se dire qu'ensuite ces individus vont retourner dans la société! Peut-on parler d'éducation ou de rééducation?
Modeste
Posté le 04/01/2016 09:36:54
Où est-ce que ça va aller ? Je veux que les autorités haitiennes comprennent que les détenus ne sont pas des animaux quand-même. Ils ont aussi droit à un bien-être social. Ils méritent d'être traités comme tous ceux qui vivent. 2 mètres carrés d'espace pour un détenu. C'est quoi ça ? Il faut faire quelque chose pour eux. Ils sont des hommes comme vous. Ce sont nos frères et ils le seront toujours quoiqu'on fasse ou dise ! Le pire, c'est qu'il y a des innocents parmi eux. Oh non de Dieu !
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n