iciHaïti - PNH : Distribution de masques au QG du CIMO

iciHaïti - Culture : Fermeture du Parc national historique

iciHaïti - Petit-Goâve : La police municipale ferme les portes de la Mairie

iciHaïti - Covid-19 : Les transports en communs «une bombe sanitaire à retardement»

iciHaïti - Covid-19 : Mesures sanitaires dans le transport en commun


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 3 avril 2020

Haïti - Politique : Les opérateurs de télécoms face à la crise du Covid-19

Haïti - Éducation : Enseignement à distance pour tous, clarification...

Haïti - Économie : Lutte contre le Covid-19, la Banque Mondiale aux côtés d'Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Préoccupations de la mission de surveillance
12/11/2010 08:44:12

Haïti - Élections : Préoccupations de la mission de surveillance
La JEOM (Joint Election Observation Mission), mission conjointe OEA/CARICOM, en Haïti, continue de suivre la deuxième phase de la campagne électorale qui a commencé le 15 octobre dernier.

La JEOM est préoccupé par les incidents de violence liés aux élections qui ont eu lieu au cours des dernières semaines et invite les candidats à mener leur campagne dans une atmosphère calme et à afficher la tolérance, et le respect mutuel.

La Mission rappelle les partis politiques et les candidats, conformément à l'article 115.1 de la loi électorale, ils doivent informer la Police Nationale Haïtienne (PNH) deux jours à l'avance, de tout rassemblement public afin d'éviter des situations fâcheuses. De cette manière, ils contribueront au maintien d'un environnement sécuritaire.

La JEOM réitère sa préoccupation à l'égard de l'utilisation des ressources de l'Etat pendant la campagne électorale. La Mission appelle au respect des dispositions visant à garantir l'équité dans la course électorale. Les autorités de l'État doivent adopter une position ferme contre ceux qui enfreignent ces dispositions et s’assurer que les agents de l'État ne soient pas impliqués dans des activités liées à la campagne comme le souligne l'article 121 de la loi électorale.

Article 115.1
Lors des réunions publiques, les candidats doivent, pour des fins de sécurité, aviser la police quarante-huit (48) heures à l’avance, en indiquant le lieu, le jour, la date et l’heure.

Article 121
Un agent de l’autorité publique ne peut, dans l’exercice de ses fonctions, se livrer à aucune activité de propagande électorale en faveur d’un ou de plusieurs candidats, d’un ou de plusieurs partis, groupement politiques ou regroupements de partis politiques.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-730-haiti-oea-150-observateurs-vont-surveiller-le-processus-electoral.html
https://www.haitilibre.com/article-688-haiti-oea-elections-sous-haute-surveillance.html
https://www.haitilibre.com/article-1196-haiti-elections-la-mission-oea-caricom-en-province.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n