iciHaïti - PNH : Distribution de masques au QG du CIMO

iciHaïti - Culture : Fermeture du Parc national historique

iciHaïti - Petit-Goâve : La police municipale ferme les portes de la Mairie

iciHaïti - Covid-19 : Les transports en communs «une bombe sanitaire à retardement»

iciHaïti - Covid-19 : Mesures sanitaires dans le transport en commun


+ de nouvelles


Haïti - FLASH Covid-19 : Haïti psassse la barre des 20 cas confirmés

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 3 avril 2020

Haïti - Politique : Les opérateurs de télécoms face à la crise du Covid-19

Haïti - Éducation : Enseignement à distance pour tous, clarification...


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Réouverture sous tension, des 3 marchés binationaux
12/11/2010 10:51:26

Haïti - Économie : Réouverture sous tension, des 3 marchés binationaux
Après 4 semaines d’interruption, les 3 marchés binationaux de Dajabon, Jimani et Elías Piña ont réouvert aujourd’hui, sous haute sécurité, tant militaire que sanitaire. Le cordon sanitaire vise à s’assurer que les dominicains, qui viennent vendre ou acheter sur ces marchés, ne soient pas contaminés par le choléra en provenance d'Haïti.

Les 3 marchés disposent d’unités de soins, avec du sérum de réhydratation et du personnel de santé prêt à intervenir en cas de besoin. Le Ministère de la Santé dominicaine, à fait installer des toilettes mobiles et des lavabos pour la désinfection. Les hôpitaux de proximité ont réservé des chambres isolées pour accueillir d’éventuels cas de choléra. Des haut-parleurs diffusent des messages à l’intention des commerçants pour les inciter à se rendre aux installations sanitaires pour le lavage des mains où du savon et du désinfectant sont disponibles. L’ensemble de ces mesures sanitaires se déroulent sous une étroite surveillance militaire.

À Dajabon, tous les commerçants venant d’Haïti par le nouveau pont doivent passer par une porte contrôlée par l’unité spéciale du CESFRONT qui assure le contrôle des personnes et des marchandises.

Sur le marché de Dajabon, qui peut accueillir jusqu’à 3,000 commerçants et 18,000 clients au cours de ses marchés bi-hebdomadaire, les dominicains pourront vendre tous les types de produit incluant des produits alimentaires alors que les commerçant haïtiens peuvent vendre tout type de produits à l’exception de produit destiné à la consommation humaine.

Les relations restent tendues entre dominicains et haïtiens. La plupart des commerçants connaissent les dangers du choléra, mais ils ont besoin de vendre pour survivre. Pour les 4 dernières semaines, les résidents de Dajabón estiment que les perturbations du commerce à la frontière, depuis le début de l’épidémie de choléra, sont la cause d'un manque à gagner, d’environ 190 millions de pesos.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n