iciHaïti - AVIS : Base de données des entreprises et artisans haïtiens opérant en France

iciHaïti - Foot Féminin : Licence des clubs de Première Division (D1)

iciHaïti - Famille déplacées : Situation préoccupante à Léogâne

iciHaïti - PNUD : Programme d’Appui à la Justice et de Lutte contre l’Impunité

iciHaïti - Nécrologie : Décès d’un ancien membre de la Fédération Haïtienne de Football


+ de nouvelles


Haïti - Social : La FAO craint une nouvelle détérioration de l’insécurité alimentaire aiguë en Haït

Haïti - Justice : «Yonyon» l’ex Chef du gang «400 Mawozo» condamné à 35 ans de prison

Haïti - FLASH : 400 policiers Kenyans d’élites volent vers Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Bonne nouvelle : MSF reçoit 80 tonnes d’équipements et fournitures médicales


+ de nouvelles



Haïti - Épidémie : Alerte au choléra sur le Champs-de-mars
14/11/2010 14:20:15

Haïti - Épidémie : Alerte au choléra sur le Champs-de-mars
Un homme, identifié comme Willfrid Flerenvil (un réfugié, habitant dans le camp situé sur le Champs-de-mars), a été retrouvé mort dans une toilette mobile de la compagnie Jedco, samedi. Une victime probable du choléra d’après les premières observations.

La Minustah est rapidement intervenu sur les lieux et a déployé un cordon de sécurité interdisant l’accès aux toilettes mobiles de cette section du camp.

Cette découverte intervient un jour après que les Nations Unies, ont estimé que l’épidémie de choléra pourrait contaminer jusqu’à jusqu'à 200.000 haïtiens et se répandre à travers tout le pays, dont 6 départements sur 10 sont déjà touché. Le dernier bilan officiel, fait état de 14,642 hospitalisation et 917 morts depuis le début de l’épidémie.

Une foule de curieux se tenait à distance des soldats de la Minustah, partagés entre la curiosité et la peur. Un réfugié à déclaré que dans le camp, les gens ont peur pour leur vie « Ce qui vient de se passer peut arriver a n’importe qui [...] et nous ne savons pas quoi faire devant un mort du choléra » rappelant que de nombreux enfants vivent dans et autour du camp.

Tous les facteurs de propagation de la maladie sont réunis, des camps surpeuplés, un manque d'eau potable, l'élimination inadéquate des déchets humains et la contamination des aliments avant (commerce), pendant ou après leurs préparations. Dans de telles conditions, la population des camps est particulièrement vulnérable.

Le laboratoire National doit encore confirmer, s’il s’agit ou non du choléra. Si le cas était confirmé, ce serait le premier sur le Champs-de-mars. Les conséquences, dans un des camps les plus peuplé de Port-au-Prince, sont difficilement imaginable, mais seraient sans aucun doute, dramatique.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1662-haiti-epidemie-dernier-bilan-14-642-cas-et-917-deces.html

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n