iciHaïti - Nécrologie : Décès du journaliste Hougan Jean-Jacques Dieudonné

iciHaïti - Naufrage : 159 haïtiens secourus à l’Est des îles Turks and Caïcos

iciHaïti - Sécurité : Vers la mise en place de 4 Comités de la Protection Civile en milieu rural

iciHaïti - Congrès de la Diaspora : La Ministre du Tourisme présente les avantages d’investir au pays

iciHaïti - Handicapés : Résultats de l'étude sur les opportunités de formation et d’emploi


+ de nouvelles


Haïti - Covid-19 : Ambassade d’Haïti à Washington fermée pour désinfection

Haïti - FLASH : TPS et DACA, accès à la résidence permanente sous Joe Biden...

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #303

Haïti - PAP Jazz 2021 : Soirée d’ouverture du Festival International de Jazz de Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Match politico-humanitaire USA 1 - Europe 0
26/05/2010 15:45:22

Le débarquement et la présence de plus de 20,000 GI en Haïti, le contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince, Obama , le premier président noir, portant secours à ses frères, le déploiement d’une importante force aéro-navale, sont des images fortes.

Mais cette aide humanitaire américaine visaient aussi d’autres objectifs: éviter l’arrivée massive d’Haïtiens aux Etats-Unis, séduire et capter le vote des 850 000 haïtiens installés aux Etats-Unis, projeter une image humanitaire d’une Amérique guerrière.

Le leadership américain s’est affirmé d’autant plus facilement que les Européens arrivèrent en ordre dispersé, réagissant tardivement. L’Europe n’avait ni les moyens financiers, ni les ressources humaines pour concurrencer le côté massif de l’aide américaine. Faiblesse renforcée par l’arrivée de l’aide Chinoise, quelques heures après les Américains et ce malgré l’éloignement géographique, suivi par le Brésil.

La diplomatie humanitaire américaine proposa la mise en place immédiate d’un triumvirat composé du Brésil, des Etats-Unis et du Canada. C’est « l’Amérique aux Américains »… Décision qui provoqua la réaction d’Alain Joyandet ministre français de la coopération qui déclara « Il s’agit d’aider Haïti. Il ne s’agit pas de l’occuper ». Mais il était trop tard, dans cette concurrence humanitaire, dans cette guerre des images, les américains venaient de remporter la victoire.

L’humanitaire fait partie désormais des attributs de la puissance des nations.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n