iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés

iciHaïti - Télévision : Le CONATEL accorde une licence d'Exploitation IPTV à la NATCOM

iciHaïti - Championnat de D1 (2024-2025) : Composition des 3 Groupes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Violence des gangs : Appui psychosocial aux personnes déplacées en Haïti

Haïti - J.O Paris 2024 : Athlètes haïtiens et calendrier des épreuves

Haïti - Éducation : «J-3», Début des examens d’État 2024, précisions

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La date des élections devient incertaine...
31/10/2016 12:25:33

Haïti - FLASH : La date des élections devient incertaine...
Après avoir publié son nouveau calendrier électoral fixant la nouvelle date du prochain scrutin le 20 novembre prochain, prévu initialement le 9 octobre, reporté en raison du passage de l’ouragan Matthew sur Haïti, le Conseil Électoral Provisoire (CEP) se montre aujourd’hui moins assuré de pouvoir réaliser ces élections en raison de l’importance des dommages causés aux infrastructures électorales (près 300 Centres) et de nombreux accès routiers, alors qu’il ne se passe rien sur le terrain au niveau des responsabilités partagées du Gouvernement.

Dans une correspondance datée du 27 octobre denier [qui ressemble à un ultimatum], adressée au Président de facto Jocelerme Privert, Léopold Berlanger, le Président du CEP accorde 10 jours au Gouvernement pour rendre fonctionnel 280 Centres de vote endommagés, rendre praticable les voies d’accès conduisant à 161 autres Centres, fournir une carte de vote aux électeurs ayant perdu leur CIN après le passage de l’ouragan et libérer une quarantaine d’écoles servant de Centre de vote mais occupé provisoirement par des sinistrés, SINON il n’y aura pas d’élections le 20 novembre 2016, Berlanger est clair sur ce point « Convaincu que seule l’exécution célère de ces dispositions permettra le respect de l’échéance incontournable du 20 novembre pour les élections, le CEP demeure mobilisé en vue de collaborer avec l’exécutif pour l’accomplissement de cet objectif » conclu Berlanger.

Selon le Conseiller électoral Jean Simon Saint-Hubert, si les élections ne se tiennent pas le 20 novembre, le CEP devra prendre alors une décision en fonction de sa mission, laissant sous-entendre sans le dire, qu’un nouvel échec pourrait entrainer la démission en bloc du CEP.

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Logo
Posté le 01/11/2016 03:01:58
Ceux qui connaissent le président autoproclamé et sans légitimation et sa haine envers le PHTK, savent que avec lui au Palais les élections ne vont jamais se faire. [hors sujet]
Jaguar
Posté le 31/10/2016 16:16:09
Je trouve que si les elections ne s'organisent pas le 20 novembre prochain, nous allons avoir un pays plus jamais qui va somber dans un goudougougou politique, et ce sera " Gasson pa kampe". Donc le CEP doit s'en ficher des infrastructures impossibles de reconstruire dans peu de jours et faire voter les gens sous des tentes ou en plein air s'il ne pleut pas. Si le CEP arrive a l'accomplissement du premier tour, il en sera sur de pouvoir remettre en place certains sites et materiels detruits par Matthew, ce qui favorisera un bon deuxieme tour dans les meilleures conditions...
Ronald
Posté le 31/10/2016 13:35:00
Il est évident que les élections ne sont pas possible pour le moment après le passage de l'ouragan. La meilleure chose à faire est de debarrasser le palais national du bande des crétins qui l'ont usurpé. Il faut rappeler les senateurs et les deputés à l'ordre; ils corrompent le système politique haitien. Il faut choisir un membre de la cour de cassation pour diriger et stabiliser le pays avant d'organiser des élections. Il faut rappeler aussi la presse parlée à l'ordre; la plupart des leaders incompetents ont accedé à la scène politique grâce à la presse.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n