iciHaïti - Sunrise Airways : Jérémie à 35 minutes de Port-au-Prince

iciHaïti - PNH : Opération «Terminator 1», 2 arrestations 1 mort

iciHaïti - PNH : Le puissant Chef de Gang «Tiyen» mortellement blessé

iciHaïti - Sécurité routière : 27 accidents, au moins 55 victimes

iciHaïti - UEH / URGéo : Concours de dessins 2020, inscriptions ouvertes


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Hausse générale, 6 fois plus de cas confirmés en 24h

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 12 août 2020

Haïti - Diplomatie : J-4, Jovenel Moïse sera à l’investiture du nouveau Président dominicain Luis Abinader

Haïti - Diplomatie : 3 nouveaux ambassadeurs accrédités


+ de nouvelles



Haïti - Social : La France affrète 2 avions pour les enfants adoptés
18/12/2010 13:37:44

Haïti - Social : La France affrète 2 avions pour les enfants adoptés
Pour permettre aux familles françaises d’aller chercher en Haïti les enfants en cours d’adoption, et compte tenu de l’incertitude pesant sur les vols commerciaux, deux avions ont été spécialement affrétés. Ils quitteront Paris pour Port-au-Prince les 21 et 23 décembre prochain.

Jeudi, le collectif SOS Haïti enfants adoptés avait demandé à la France d'affréter des avions pour évacuer en urgence des enfants, en faisant valoir que l'épidémie de choléra continuait de progresser en Haïti où une crise politique et des émeutes faisaient courir des risques aux enfants. L'opération d'affrètement a été décidée à l'issue de plusieurs réunions interministérielles. Son coût n'a pas été précisé. « Elle illustre de façon concrète notre volonté d'assurer un accompagnement adapté, humain et efficace, des démarches d'adoption en direction des enfants d'Haïti » a fait valoir Michèle Alliot-Marie.

Les enfants seront acheminés par notre ambassade, avec le soutien des autorités haïtiennes et de la MINUSTAH, dans des conditions sécurisées jusqu’au point de regroupement où les attendront les familles, avant de rejoindre l’aéroport.
Durant le retour vers la France, les enfants et leurs familles d’accueil seront accompagnés de membres du Centre de Crise du MAEE, du Service de l’Adoption Internationale (SAI) et d’un encadrement médico-psychologique adapté à la situation et à l’âge des enfants à précisé la Ministre des affaires étrangères.

A l’arrivée à Paris, familles et enfants seront accueillis par un dispositif de personnels médicaux et de représentants des différentes administrations qui faciliteront les premières formalités des familles adoptantes sur le territoire national.

Cette opération exceptionnelle, pilotée par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, bénéficie de la contribution du Ministère chargé de la Santé, des Ministères de l’Intérieur et de la Défense, du Ministère de la Cohésion nationale et des Solidarités, ainsi que de la Croix-Rouge.

175 enfants [sur 318] peuvent partir grâce aux laisser passer consulaires, l’Ambassade de France poursuit son travail pour finaliser les démarches concernant les autres enfants en voie d’adoption, dans les meilleurs délais.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1933-haiti-france-accord-d-adoption-mais-manque-d-avions.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Maitre Beausé
Posté le 24/12/2010 12:13:51
Je suis heureux qu'un accord soit trouvé entre la France et Haiti pour que ces enfants qui ont été adoptés par des familles françaises puissent intégrer leur nouvelle famille. Ceci dit, n'empêche que c'est pour moi un vrai déchirement de voir partir des enfants d'Haiti en si grande quantité vers la France. C'est bien le signe d'un pays qui a failli à sa mission. Un pays qui n'est plus à même de prendre en charge ses enfants, les citoyens de demain. Ces enfants sont, dans un premier temps, contents de trouver de belles maisons d'accueil, des jouets en quantité, de quoi manger et j'en passe. Mais derrière tout cela, au fur et à mesure de leur croissance, ils se poseront des questions concernant leurs racines. Ils vont vite se rendre compte de leur différence par rapport à des gens qu'ils appellent papa et maman mais qui n'ont rien à voir avec eux. Très tôt, ils se poseront des questions identitaires. Et c'est là le drame. Qui s'est déjà penché sur la question? Moi qui suit ce dossier depuis fort longtemps, par rapport à ma position au sein de la communauté Haïtienne de France je peux vous certifier que de nombreux drames se sont noués. On parle même de cas de suicide. Mais nos dirigeants s'en tapent allègrement. C'est le cadet de leurs soucis. Cela ne date pas d'aujourd'hui uniquement mais ils sont bien contents de filer la patate chaude à des parents blancs qui sont le plus souvent de bonne volonté et qui se retrouvent dans l'avenir dépassés par les faits. Le séisme à bon dos.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n