iciHaïti - Insécurité : 2 touristes étrangers blessés par balles

iciHaïti - Tourisme : Gestion des Risques naturels majeurs dans le secteur touristique

iciHaïti - Insécurité : Un agent du CIMO abattu

iciHaïti - Cayes : L’ONA accorde 500 prêts à des «madan sara»

iciHaïti - 215e Vertières : Message de l'Ambassadeur d’Haïti à Mexico


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Justice : Nouvelle arrestation dans l’affaire de la saisie d’armes à Saint-Marc

Haïti - Justice : Nouvelle loi sur l'assistance légale des plus démunis

Haïti - Humanitaire : Don de 1,5 millions de dollars du Qatar pour lutter contre le choléra

Haïti - Politique : Gestion de la crise, un échec du Gouvernement


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Guy Philippe, les charges sont connues, comparution le 13 janvier 2017
07/01/2017 06:20:00

Haïti - FLASH : Guy Philippe, les charges sont connues, comparution le 13 janvier 2017
Le Bureau du procureur des États-Unis (United States Attorney's Office - USAO) du District Sud de la Floride a rendu publique les charges contre Guy Philippe qui a été arrêté jeudi après-midi https://www.haitilibre.com/article-19720-haiti-flash-arrestation-du-senateur-guy-philippe.html et déporté aux États-Unis https://www.haitilibre.com/article-19721-haiti-flash-le-senateur-guy-philippe-extrade-aux-usa.html le même jour.

"Wifredo A. Ferrer, procureur des États-Unis pour le district sud de la Floride, le procureur général adjoint Leslie R. Caldwell de la division criminelle du Département de la justice, Adolphus P. Wright, agent spécial en charge, à la "Drug Enforcement Administration" (DEA) des États-Unis, Division de terrain de Miami, et Kelly R. Jackson, Agent Spécial en charge, au "Internal Revenue Service, Criminal Investigation" (IRS-CI), Division de terrain de Miami ont annoncé que l'acte d'accusation contre Guy Philippe, 48 ans, d'Haïti, a été décacheté ce matin dans le district sud de la Floride.

Philippe a été inculpé en 2005 pour un chef de conspiration pour l'importation de stupéfiants; Un chef d'accusation de complot en vue de blanchir des instruments monétaires et d'effectuer des transactions monétaires sur des biens dérivés d'activités illégales; et un nombre important de transactions monétaires découlant d'activités illégales. Cet après-midi, Philippe a été ordonné détenu sans caution lors d'une audience initiale devant le magistrat américain, le juge Barry L. Garber, du district sud de la Floride. L'audience de mise en accusation de Philippe est prévue pour le 13 janvier 2017.

Selon l'acte d'accusation, environ de 1997 à 2001, Philippe a conspiré avec d'autres pour importer plus de cinq kilogrammes de cocaïne aux États-Unis. Encore de 1999 à avril 2003, Philippe aurait également conspiré avec d'autres personnes pour se livrer au blanchiment d'argent afin de dissimuler leur participation à des activités criminelles, y compris le trafic de stupéfiants. L'acte d'accusation allègue qu'en 2000, Philippe a transféré un chèque de 112,000 $ par l'entremise d'une institution financière, affectant le commerce interétatique et étranger, y compris des sommes provenant de l'entreprise de trafic de drogues illicites.

Un acte d'accusation n'est qu'une allégation et le défendeur est présumé innocent jusqu'à ce que sa culpabilité ait été établie au-delà de tout doute raisonnable devant un tribunal.

La DEA et l'IRS-CI ont enquêté sur le cas. La Division de la criminalité du Bureau des affaires internationales, le Groupe de travail sur les fugitifs du Service des maréchaux des États-Unis, le Bureau des opérations de terrain de Miami et le Gouvernement haïtien, y compris le Ministère haïtien de la justice, la Police nationale haïtienne et La Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS), a fourni une assistance en la matière. Les avocats adjoints Lynn M. Kirkpatrick et Andy R. Camacho du district sud de la Floride et l'avocat principal de première instance, Mark A. Irish, de la Division criminelle de la Section sur la confiscation des biens et le blanchiment d'argent sont la poursuite de l'affaire.

Cette affaire est le fruit des efforts continus du Groupe de travail sur l'application des lois antidrogue du crime organisé (OCDETF), un partenariat qui regroupe l'expertise combinée et les compétences uniques des organismes d'application de la loi fédéraux, étatiques et locaux. La mission principale du programme OCDETF est d'identifier, de perturber, de démanteler et de poursuivre les membres de haut niveau des organisations de trafic de drogue, d'armes et de blanchiment d'argent et des entreprises."


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-19730-haiti-justice-guy-philippe-a-comparu-le-ministre-de-la-justice-convoque.html
https://www.haitilibre.com/article-19720-haiti-flash-arrestation-du-senateur-guy-philippe.html
https://www.haitilibre.com/article-19721-haiti-flash-le-senateur-guy-philippe-extrade-aux-usa.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Harry
Posté le 08/01/2018 19:38:52
j'aime pas quand d'aucun dise Haïti est humilié , car l'arrestation de Guy Philippe est le résultat de son travail , il a trahi son frère qui est Aristide pour le pouvoir maintenant c'est son tour
Elouis
Posté le 09/01/2017 23:49:04
Quelle honte pour notre pays, cette arrestation ou encore cet enlevement. Privert et ses accolites vont payer ce qu'ils ont fait a Guy Philippe. Et justice mérite d'être faite a ce dernier ! Ceci est un coup monté et nous le savons tous.
Eropl
Posté le 09/01/2017 14:23:02
A propos de l'arrestation de Guy Philippe le peuple haïtien est humilié en tant qu'un ètat indépendant. nous attendons des explications claires de la part du gouvernement
Geto051
Posté le 08/01/2017 20:48:51
Pourquoi il ne passe pas devant un tribunal dans son pays [hors sujet] Il à collaborre avec le démon dans le passé. C'est le moment de payer la note. Le protecteur d'hier devient aijourd'hui le bourreau au nom de la justice dictée par les intérêts du moment [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n