Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS : L’Ambassade d’Haïti en RD cesse temporairement de délivrer des CIN

iciHaïti - Insécurité : Des ambassades et consulats ferment en Haïti

iciHaïti - PNH : Arrestation du principal fournisseur d’armes des Gangs de Savien

iciHaïti - FLASH : La PNH en état d'alerte maximale

iciHaïti - Concacaf Championship U-17 : Premières séance d’entrainement en RD, pour nos Grenadiers U-17


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Lutte anti gang : La PNH lance l’Opération «Tornade 1» (Vidéo)

Haïti - Évasion : Tuerie à la prison des Gonaïves, au moins 14 détenus tués, 11 évadés

Haïti - Politique : Policiers tués à Liancourt, le P.M. condamne et promet (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - France : 75 haïtiens arrêtés à l’aéroport d’Orly et Charles de Gaulle
28/12/2010 10:59:37

Haïti - France : 75 haïtiens arrêtés à l’aéroport d’Orly et Charles de Gaulle
32 haïtiens qui souhaitaient rejoindre leur famille en France ont été interpellés jeudi dernier. 16 ressortissants haïtiens à l’aéroport d’Orly et 16 autres à l’aéroport Charles de Gaulle où ils ont été placés en zone d’attente. 43 autres haïtiens ont été arrêtés dimanche à l'aéroport Charles de Gaulle dans des conditions irrégulières similaires.

Ces Haïtiens sont arrivés munis de visas pour se rendre au Bénin. Ils ont été arrêtés par des fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) qui les soupçonnaient d’utiliser des visas de transit pour s’établir illégalement en France.

Les services de l’immigration pensent que ces voyages ne sont pas spontanés et qu’il y a probablement un organisateur, une filière derrière ces voyages, rappelant que ces personnes peuvent être détenues légalement en zone d'attente à l'aéroport, jusqu'à 96 heures, ensuite elles sont présentées à un juge qui décide de leur maintien sur le territoire français ou de leurs expulsions.

Dès lundi, plusieurs haïtiens ont comparu devant des juges. À Bobigny, le juge a ordonné la libération de16 d'entre eux, à Créteil le juge a décidé de la libération de 14 d’entres-eux pour vices de procédure ou en raison de leur garantie de représentation. Le parquet a fait appel de cette décision, en justifiant que ces personnes « n’ont pas de papiers en bonne et due forme, et ne peuvent donc pas s’établir en France ». Ceux qui sont en détention ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire français, mais ils peuvent faire une demande d'asile politique.

« On ne peut pas d’un côté se féliciter que des enfants soient accueillis devant les caméras et de l’autre côté maintenir ceux qui souhaitent rejoindre leur famille en zone d’attente pour les expulser », a dénoncé Richard Moyon, militant de l’association Réseau éducation sans frontières (RESF).

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n