iciHaïti - Social : Bonne nouvelle, des livres en prêt au «BiblioTapTap»

iciHaïti - Social : Emmanuela Eva Michel couronnée Miss Haïti Caraïbes 2019

iciHaïti - Carifesta XIV : Succès de la soirée «Haïti Country Night»

iciHaïti - Social : Billy Phrison «Mister Haïti Francophonie 2019»

iciHaïti - Éducation : Résultats Nationaux des examens de 9ème année AF (2018-2019)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Taux de réussite au Bac pour 9 département (2018-2019)

Haïti - Éducation : Reconstruction prochaine des lycées Cent Cinquantenaire et Marie Jeanne

Haïti - Éducation : Retard de paiement des subventions de manuels scolaires

Haïti - Météo : Dépression tropicale en formation, sous surveillance


+ de nouvelles



Haïti - Social : Risques d’affrontements dominicains-haïtiens le 3 janvier
30/12/2010 09:44:22

Haïti - Social : Risques d’affrontements dominicains-haïtiens le 3 janvier
« Aujourd’hui, nous sommes envahi par les haïtiens, ils sont responsables de la plupart des vols et agressions commis dans nos quartiers, ils jettent des ordures dans les rues, ils vivent dans des pensions qui n'ont pas de salles de bains et déféquent dans des sacs en plastique qu’ils jettent devant les maisons, les écoles les entreprises et d’autres lieux, nous sommes désespérés » a fait savoir José Francisco Consuegra président du Conseil de quartier de La Mina. Rappelant qu’une enquête menée par des groupes communautaires à San Jose et La Mina estimait entre 1,800 à 2,700 la population d’haïtiens sans papiers vivant dans ces quartiers, sans compter 400 autres qui sont arrivés samedi dernier, a rappelé Consuegra.

Les résidents des quartiers de San Jose, Mina et Cristo Rey, au sud de Santiago (Nord) en République Dominicaine, ont expliqué dans la presse dominicaine, que si le 3 janvier prochain, la Direction Générale de l'Immigration ne faisait pas le nécessaire pour arrêter et rapatrier la population d’haïtiens clandestins qui vivent dans leurs quartiers, la population les expulseront par la force.

José Francisco Consuegra a tenu à préciser que l'attitude des habitants n'est pas raciste ou discriminatoire, mais il constate qu’aujourd’hui que les haïtiens sont plus nombreux que les dominicains dans leurs quartiers.

Un agent des autorités de l'immigration, sous le couvert de l’anonymat, a reconnu que ses services recevaient effectivement des dizaines de plaintes chaque jour en provenance de ces communautés concernant des actes criminels ou d’incivilité concernant des haïtiens, rappelant que ses services ne peuvent suivre toutes ces plaintes, son bureau étant mobilisé sur la prévention et la surveillance des passages clandestins à la frontière.

Cette même source a déclaré, que ce que la population envisageait de faire, était dangereux et que les services de l’immigration ne pouvait pas le tolérer, n’excluant pas de prendre des mesures pour protéger les haïtiens menacés d’expulsion afin d'éviter des affrontements indésirables.

De leur côté, les habitants de San José et La Mina se plaignent que certains haïtiens sans papiers portent des armes blanches et ont menacé les Dominicains de s'en servir si la population tentait de les expulser. Toutefois devant les risques d’affrontement et les menaces de dominicains, une centaine d’haïtiens ont déjà quitté «volontairement...» ces zones a fait savoir José Francisco Consuegra, mais il en reste plus de 2,000... Réitérant la détermination de la population à expulser les haïtiens le 3 janvier s’ils sont encore là « Ils sont plus nombreux que nous, nous menacent et nous défient, mais nous gagnerons... » a affirmé Consuegra.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


axel1
Posté le 10/11/2013 11:36:15
Je suis triste pour mon peuple. Cependant si vraiment mes compatriotes ne comprennent pas qu'il ne faut pas prendre leurs pays d'asile comme poubelles on n'y peut rien. En 2008 je suis rentrée chez moi aux Cayes, je n'ai pas pu reconnaître ma petite ville chérie tellement elle était sale et aussi y régnait un grand désordre dans les rues. Beaucoup de mobylettes portant 4 ou 5 enfants pour l'école sans soucis des nombreux accidents qui se produisent tous les jours souvent mortels. Les rue principales étaient bondées, des haut-parleurs tellement fort que j'ai eu mal au crâne. Aucun savoir vivre. Je pense que mon bon petit peuple devrait avoir beaucoup de leçons d'hygiène. Nous ne sommes pas foncièrement mauvais mais nous avons beaucoup à apprendre des pays plus civilisés. Ce n'est pas honteux d'apprendre, ce qui est honteux c'est d'être mal vus partout où l'on passe pour raisons de savoir-vivre Merci de me comprendre.
jeansye
Posté le 04/01/2011 14:39:08
Mon cher @Bill je peux comprendre ta frustration envers les Dominicains vis a vis aux Haïtiens, t'es haïtien dans l’âme, ça ne veut dire pour autant il faut perdre les pédales, je le suis tout comme toi mais je vois la situation d'un autre angle. Quand tu dis ils ne sont pas plus hygiéniques que cela tu as beau parler mais rien dire, ils font des efforts sérieux pour que leur pays soit attirant aux yeux du monde entier. Nous les haïtiens avons une qualité de critiquer sans rien faire c'est pour cette raison aujourd'hui on est la risée du monde. Pour ta p'tite information c'est l’économie la plus stable de l’Amérique centrale pas des Caraïbes.Tu n'as pas fait le ménage comme il faillait chez toi maintenant t'es venu salir la maison d'un autre sois réaliste même une fois en dépit de tout, même une fois mets-toi a leurs places. Je parie t'es pas encore venu en RD. T'aurais pu voir de la même façon que moi, tu sais je ne suis pas fier de nos compatriotes sans te le cacher c'est la vérité dans sa plus simple dimension.
slater
Posté le 31/12/2010 09:55:58
Les États Unis et l'ONU vont bien finri par avoir gain de cause à ce jour tout Haiti dépend de l'aide internationale, ils s'amusent à donner de l'argent à leur complice Préval qu'ils soutiennent fermement. Aujourd'hui le pays n'exporte plus rien, nous qui vivions de notre auto-suffisance et nous exportions tout pleins de produit dans le temps. A ce jour tout ce qu'on à offrir à l'étranger, c'est nous, mais malheureusement personne ne veux de nous. Quand aura-t-on un gouvernement qui pourra déployer des moyens de rapatriement pour nos ressortissants qui sont menacé dans certains pays ? Quand est ce qu'on aura un gouvernement qui fera de nous un peuple respecté ? Autrement c'est à de nous de nous prendre en main il est tant que les haitiens arrêtent de compter sur l'État puisque depuis plus d'une vingtaine d'années on est livré à nous-même. Prenons l'exemple du choléra l'État haitien sait ce qu'il en est, mais il reste muet et laisse mourir son peuple, concernant le lac azéui il en est de même ! notre Gouvernement est aussi complice que l'ONU dans nos malheurs. C'est à nous de prendre notre destin en main.
Député
Posté le 30/12/2010 15:28:33
Pour ma part, en tant qu'haitien, je suppose que nos voisins dominicains ont raison. Car, aucun État du monde moderne ne traite leurs citoyens de la facon dont les autorités haitiennes comprennent l'évolution du monde. Elles ignorent tout : Le taux de Natalite et celui de mortalite. La croissance démographique et le développement du genre humain. Au fait nous ne produisons que des enfants sans identité, sans nom, sans prénoms sans éducation, sans intruction voire de culture. Aussi, puisse que nous ne fabriquons que des analphabètes qui négligent toutes les règles sociétales, les étiquettes et les convenances sociales, nos ressortissants ne sauraient avoir un traitement meilleur. Venant d'une société sans justice, ou seul les {grands mangeurs font la loi et imposent leurs règles qui pis est, alors quelle société, quel ressortissant rêvons-nous avoir? - Élysée Polycarpe -
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n