Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Patrimoine : Vers un plan de gestion du Parc National Historique

Haïti - Environnement : Plus de ramassage des ordures au Cap-Haïtien

iciHaïti - Contrebande : Saisie de carburant destiné à Haïti

iciHaïti - MUPANAH : Inventaire des documents historiques du Musée

iciHaïti - RD : «Il est urgent que la communauté internationale aide Haïti»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #581

Haïti - Économie : Le FMI approuve un 4ème allégement de la dette des pays pauvres, dont Haïti

Haïti - Technologie : 15% des antennes de la Digicel non-opérationnelles

Haïti - Sécurité : Nouveau DG de la PNG installé après la démission de Léon Charles


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Les experts de l’OEA sont déjà au travail !
30/12/2010 17:22:44

Haïti - Élections : Les experts de l’OEA sont déjà au travail !
L'équipe de vérifications de l'Organisation des États Américains (OEA) composée d’experts juridiques, électoraux, spécialiste des technologies de l'information et statisticiens en provenance des États-Unis, du Chili, du Canada, de la France et de la Jamaïque a commencé aujourd’hui jeudi, le processus de vérification des votes, visant à sortir Haïti de la crise politique, qui a fait suite à la publication des résultats préliminaire contestés du premier tour des élections du 28 novembre dernier.

Les travaux vont commencer aujourd'hui et se poursuivront ce week-end et la semaine prochaine a indiqué Albert Ramdin, Secrétaire Général adjoint de l'Organisation des États américains (OEA) qui a précisé qu’aucune déclaration publique ne sera faite au cours du processus qui se déroulera à huis-clos et qui s’achèvera par la publication d’un rapport « probablement la semaine prochaine... »

Avant tout dépouillement réel, les experts de l'OEA vont examiner les critères utilisés par le Conseil Électoral Provisoire (CEP) dans la détermination de la validité des feuilles de pointage a fait savoir Le Secrétaire adjoint, « l'objectif d’aujourd'hui et demain est de se pencher sur tous les systèmes et ensuite de s'entendre sur la façon dont l’équipe va procéder. Elle sera dans les centres de compilation pour comprendre l'ensemble du système tel qu'il a fonctionné, les procédures qui ont été suivies, la façon dont cela a été exécuté, puis l’équipe se penchera sur les feuilles de résultats et la façon dont elles ont été comptées »

Quant à savoir si le deuxième tour des élections, prévu initialement le 16 janvier 2011, pourrait être retardé à cause de la longueur du processus de vérification, Albert Ramdin a dit que cette question relevait du gouvernement haïtien « Ils ont leurs propres critères pour déterminer combien de jours ils ont besoin pour préparer le second tour, c’est a eux de parler de ce sujet ».

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1999-haiti-elections-tous-les-details-sur-l-entente-oea-gouvernement-cep.html
https://www.haitilibre.com/article-1919-haiti-elections-oea-envoie-2-missions-d-aide-a-la-demande-du-president-preval.html

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


blazermix
Posté le 02/01/2011 11:51:43
Que la communaute internationale se lave les mains des affaires d'Haiti et laisse les Haitiens se débrouiller seuls pour sortir de cette crise. Haiti est une cause perdue, car, les dirigeants, aspirants au pouvoir et leaders de quelconque partis ou organisations sont corrompus, égoïstes, ambitieux et ne feront que remplir leurs poches. Que l'âme d'Haiti repose en Paix!
Patriote
Posté le 01/01/2011 14:20:55
Je ne voudrais pas parler des messieurs et dames de l'OEA et de CARICOM. Ils sont trop partisans et il ne pourrait en être autrement. Quelques jours, avant son renvoi, M.Ricardo Seitenfus avait tout dit, alors, il m'est impossible de croire en un quelconque expertise de ces messieurs. Disons-le carrément, il n'y avait pas eu d'élection le 28 Novembre 2010. Il y a soit-disant une crise post électoral, parce qu'il y a trop d'enchevêtrement d'intérêts sur l'échiquier politique.Tous les acteurs sont obligés de se jeter dans des demi-solutions. Ils ont intérêt dans la persistance de la m***** (statu quo). Le Président René Préval a compris le jeu.C'est pourquoi,malgre' le pourrissement de la situation,il ne s'inquiete pas.Esperant qu'il va gagner encore cet ème bataille. Soyons sérieux, Les experts de l'OEA vont recompter quoi? Si c'est ainsi, je comprends pourquoi malgré leur assistance depuis des décennies, la démocratie tarde encore à montrer même son ombre. Pourtant, sous leurs yeux, les actions criminelles des dirigeants se poursuivent de plus belle. Je comprends pourquoi, certains dirigeants du Moyen-Orient ne s'accommodent pas de la démocratie occidentale. Ils constatent trop de pagaille dans les pays suivant le modèle de cette démocratie. C'est révoltant de voir comment au nom de la démocratie, au vu et au su de tout le monde, la majorité de la population vit dans les conditions les plus abjectes, tandis qu'une infirme minorité étale toutes leurs richesses.
fayou
Posté le 01/01/2011 05:17:13
Avis personnel en tant qu'Haitien concerné, la solution la plus simple, puis ce que les documents en votre possession prouvent qu'il y a fraudes, alors il faudra organiser l’élection du second tour a 3 candidats en tête du 1, tour ceux qui parlent de la constitution, ne pense pas que les Haïtiens son en train de mourir il faut trouver la solution la plus simple et rapide la constitution n'avait pas prévu de tremblement de terre, l’état n'avait pas mise en place le système d'assurance catastrophe naturelle, faite cela avec vigilance, nous verrons le gagnant.
monde
Posté le 01/01/2011 03:16:06
Je pense que c'est bien l'un des moyens efficaces pour sortir le pays de cette crise douloureuse. Car lorsqu'on tient compte des événements de 2004, on doit tout faire pour contrecarrer ces politicailleurs qui réclament toujours le départ, l'exil au profit leurs intérêts personnels. Haiti, en tant qu'un pays souverain, ne devrait pas accepter cet esclavage moderne mais si ce sont ses propres politiciens qui en sont responsables, par contre, en dépit de tout, malgré l'incompréhension, la mauvaise gestion du pouvoir en place, on doit donner une place prépondérante au dialogue, à la rationnalité en vue de donner la chance à Haiti de recevoir cette reconstruction dont on parle à tort et a travers. Haiti est notre. Nous entendons l'embellir! Si les haïtiens ne peuvent pas gérer le pays, donnons la possibilité à ceux qui peuvent le faire!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n