Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible

iciHaïti - Crise : La Mairie de Cap-Haïtien manque de carburant, demande l’aide des citoyens

iciHaïti - Littérature : Haïti dans les Finalistes du Prix «Les Afriques 2022»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #923

Haïti - FLASH : Incident dans la zone franche de la CODEVI, les ouvriers évacués sous protection

Haïti - Mondial FIFA, Pérou 2023 : Nos jeunes Grenadiers U-17 connaissent leurs adversaires (phase finale qualificative)

Haïti - FLASH : «Il faut des soldats sur le terrain dès maintenant» dixit ex Ambassadrice US Pamela A. White


+ de nouvelles



Haïti - Social : Vague d’arrestations d’haïtiens à Barahona
04/01/2011 07:59:21

Haïti - Social : Vague d’arrestations d’haïtiens à Barahona
Plusieurs dizaines d'haïtiens ont été appréhendé lundi dans différentes régions de la province de Barahona et rapatriés en Haïti par les services de l'immigration et l'armée. Les arrestations d’haïtiens sans-papiers se sont produit sur le marché de Barahona, dans la ville et d’autres localités de la province. Ils ont été transportés par un camion de l’armée jusqu’à la ville frontalière de Jimaní et remis aux autorités de l'immigration, pour le retour dans leur pays d'origine.

Le Général Rafael López Santana, chef de la 5 ème brigade d’infanterie, basé à Barahona, a déclaré que les haïtiens sans papier ont été bien traité et qu’ils n’ont opposés aucune résistance lors de leur arrestation, précisant que le rapatriement des haïtiens en situation irrégulière était aussi une mesure préventive contre le choléra [les personnes illégales sur le territoire dominicain évitent généralement les contrôles sanitaires]. Le Général a ajouté que la surveillance à la frontière restera stricte sur ordre des institutions militaires, de la santé et de l’immigration.

L'officier a déclaré que la surveillance dans la zone frontalière a été doublée depuis lundi, principalement aux villes frontières de Jimani et de Pedernales. Ajoutant que des postes mobiles de surveillance ont été placés dans la zone Enriquillo, et des postes de contrôles fixes aux croisement de Vicente Noble, Santa Elena, La Descubierta et ailleurs dans la région.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


dady09
Posté le 04/01/2011 08:30:34
Que tous les Haitiens qui n'ont pas les moyens de partir restent chez eux. Ils doivent contribuer ou participer à la reconstruction de leur pays natal. Pourquoi allez vous [modération] dans un autre pays qui n'est pas le votre? Priez pour que les choses changent en Haiti.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n