Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





IciHaïti - Hebdo-Route : Au moins 132 victimes en 6 jours

iciHaïti - ONU : Importante réunion du Chancelier haïtien avec des membres du Conseil de Sécurité

iciHaïti - Politique : Haïti réaffirme son adhésion à la charte démocratique interaméricaine de l’OEA

iciHaïti - Théâtre : La pièce «Opéra Poussière» de Jean D’Amérique remporte le Prix Théâtre RFI 2021

iciHaïti - Cap-Haïtien : Funérailles émouvantes du Directeur Général a.i de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #557

Haïti - Politique : Le Rassemblement des Jovenelistes condamne la volonté du P.M. d’instituer une autocratie

Haïti - Diplomatie : Le Chancelier Joseph s’est entretenu avec l’Ambassadrice US à l’ONU Linda Thomas-Greinfield

Haïti - Covid-19 : Haïti pourrait mettre plus de 5 ans à récupérer le niveau de revenu par habitant de 2019


+ de nouvelles



Haïti - Social : Des manifestations forcent l’annulation de 2 cérémonies du 12 janvier 2011
13/01/2011 12:19:49

Haïti - Social : Des manifestations forcent l’annulation de 2 cérémonies du 12 janvier 2011
Fort National :
Le lancement du projet de de 3,000 logements sociaux au Fort National, prévu à 11:00 le 12 janvier 2011, avec la pose de la première pierre, c’est transformé en lancement de pierres... Des individus non identifiés ont d’abord essayé de disperser les invités et les officiels en lançant des pierres et des bouteilles. La police et les agents de l’ONU ont dû intervenir pour disperser les manifestants.

Après le départ des manifestants violents, dans un climat tendu, des résidents du quartier, brandissant des pancartes, ont occupé pacifiquement, les abords du site prévu pour l’événement, réclamant plus de dialogue et de transparence de la part des autorités. Un malaise lié à l’absence de communication des autorités qui ne leur ont pas expliqué comment le projet allait être mis en œuvre. Certains résidents craignent d’être expropriés sans garantie, d’autres se demandaient en regardant les images du projet « Avec quel argent allons-nous payer ces maisons ? Dans combien de temps le pays deviendra-t-il ainsi ? »

Devant la situation, Gérald Germain, le Ministre des affaires sociales, a décidé d’annuler la cérémonie, en promettant aux résidents de les rencontrer afin de calmer leurs doutes et répondre à toutes leurs questions.

Université d'Etat d'Haïti :
Le Conseil Exécutif de l'Université d'Etat d'Haïti (CE/UEH), pour honorer la mémoire des membres de la communauté universitaire disparus lors du séisme [plusieurs centaines d’étudiants, professeurs et personnels administratifs] avait organisé le 12 janvier à 3:30 pm une cérémonie d'hommages aux victimes. La Faculté de Linguistique appliquée de l'UEH, sur la rue Dufort, avait été symboliquement désignée pour accueillir cet événement qui devait s’achever vers 6:00 pm.

Était présent, les parents et proches des victimes, des résidents de la rue Dufort, des professeurs, le personnel administratif et de nombreuses personnalités dont entre autres : Rosny Smarth, l’ancien Premier ministre et recteur de l’université Quisqueya, Gélin Collot, doyen de la Faculté de droit, Fritz Deshomme, le doyen de la Faculté de droit, Jacky Lumarque, le vice-recteur à la recherche de l’UEH ainsi que les écrivains Yanick Lahens et Georges Castera.

Ce qui devait être une cérémonie du souvenir, emprunte d’émotion et de Paix, s’est arrêtée brutalement suite à l’irruption de plusieurs dizaines d’étudiants protestataires qui réclamant justice pour le professeur Jean Anil Louis-Juste [assassiné avant le séisme]. Les manifestants s’en sont pris violemment à l’ensemble des personnes invitées, renversant tout sur leur passage, jetant de la terre et des bouteilles d’eau sur l’assemblée, insultant grossièrement Jean Vernet Henry, le recteur de l’UEH et les parents des victimes disparues lors du séisme du 12 janvier 2010. Les étudiants reprochaient que la cérémonie se limite injustement aux seules victimes du séisme.

Devant ce climat de violence, d’intolérance et de profanation de ces instants hautement symbolique, les personnes invitées ont quitté les lieux remplit de tristesse, et d’incompréhension devant des individus incapables de respecter une trêve nationale en ce jour de douleur et de souffrance.

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n