Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





IciHaïti - Hebdo-Route : Au moins 132 victimes en 6 jours

iciHaïti - ONU : Importante réunion du Chancelier haïtien avec des membres du Conseil de Sécurité

iciHaïti - Politique : Haïti réaffirme son adhésion à la charte démocratique interaméricaine de l’OEA

iciHaïti - Théâtre : La pièce «Opéra Poussière» de Jean D’Amérique remporte le Prix Théâtre RFI 2021

iciHaïti - Cap-Haïtien : Funérailles émouvantes du Directeur Général a.i de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #557

Haïti - Politique : Le Rassemblement des Jovenelistes condamne la volonté du P.M. d’instituer une autocratie

Haïti - Diplomatie : Le Chancelier Joseph s’est entretenu avec l’Ambassadrice US à l’ONU Linda Thomas-Greinfield

Haïti - Covid-19 : Haïti pourrait mettre plus de 5 ans à récupérer le niveau de revenu par habitant de 2019


+ de nouvelles



Haïti - Duvalier : Retour définitif ou court séjour ?
17/01/2011 09:37:40

Haïti - Duvalier : Retour définitif ou court séjour ?
L'ancien président haïtien Jean-Claude Duvalier âgé de 59 ans, surnommé «Baby Doc», chassé du pouvoir en 1986, en exil en France depuis 25 ans, est arrivée ce dimanche 16 janvier 2011, à l'aéroport international Toussaint Louverture vers 17:50 (heure d'Haïti) sur un vol Air-France accompagné de sa femme Véronique Roy et de plusieurs de ses collègues.

Une délégation d’anciens fonctionnaires qui avaient servi sous son régime l’attendait à l’aéroport entre autres l’ancien ministre des affaires étrangère Adrien Raymond et l’ancien commandant de la garde présidentielle, l’ex colonel Christophe Dardompré ainsi que quelques dizaines de partisans.

À son arrivée, Jean Claude Duvalier a déclaré, après s’être agenouillé et embrassé le tarmac de l’aéroport « J'attendais ce moment depuis longtemps. Quand j'ai posé le pied au sol, j'ai ressenti une grande joie » pendant que ses partisans scandaient des « Vive Duvalier » à l'extérieur de l'aéroport. Précisant qu’il était revenu « parce que je sais que le peuple souffre [...] Je voulais lui témoigner ma solidarité, lui dire que je suis là, que je suis bien disposé et déterminé à participer à la renaissance d'Haïti » sans préciser ses intentions exactes.

Alors que Baby Doc attendait au bureau d'immigration, son épouse Véronique Roy a déclaré que c'était le séisme du 12 janvier 2010 et ses quelque 250,000 morts qui les avaient poussé à revenir en Haïti. « Ça a été le déclic, nous avons vu les images à la télévision » alors que le pays commémorait le premier anniversaire de la catastrophe. Elle a aussi confirmé que M. Duvalier possédait un passeport diplomatique.

Une source proche de Duvalier, a confirmée qu’aucun mandat d'arrêt n'avait été rendu public à son encontre et aucune disposition légale ne l'empêchait de revenir dans son pays mais qu’il devait tenir le ministère de l'Intérieur informé de ses déplacements.

Le Premier Ministre Jean-Max Bellerive a déclaré dimanche, que Jean-Claude Duvalier est un « citoyen haïtien qui rentre chez lui comme il en a le droit, j'espère simplement que cela ne va pas compliquer une situation politique déjà tendue »

Devant l’aéroport Toussaint-Louverture plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées, des partisans attirés par la rumeur mais surtout beaucoup de jeunes dont la plupart n’étaient pas nés en 1986 au moment où le peuple haïtien fêtait le départ du dictateur. « Mes parents m’ont beaucoup parlé de lui », explique un jeune homme, «Avant, Haïti était un grand pays » dit un autre, tandis qu’un homme ajoute « Il y avait un Etat mais c’était la dictature! », « Nous attendons de voir pourquoi il est ici. Mais ce n'est pas une bonne chose. J'ai vécu sous Duvalier » a commenté un habitant de Port-au-Prince dans la cinquantaine.

L’ancien dictateur, qui a régné sur Haïti de 1971 à 1986, a laissé l’aéroport environ 3 heures plus tard dans un véhicule officiel sous forte escorte des agents de la police et de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (Minustah) pour rejoindre l’Hôtel Karibe de Pétion Ville, l’un des plus chics hôtel du pays.

À l’hôtel, son épouse Véronique Roy a indiqué aux journalistes qu'il comptait rester trois jours en Haïti et tiendrait une conférence de presse lundi. À la question d’un journaliste qui lui demandait pourquoi revenir à ce moment précis elle a répondu « Pourquoi pas ? »

Plus tard, Duvalier est apparu sur un balcon de l'Hôtel Karibe et a salué les supporters et les journalistes à l'extérieur. Tout ce qu'il a dit était « demain, demain » apparemment en référence à la conférence de presse.

Frantz, un riche Haïtien qui habite une immense villa près de l’hôtel, est inquiet: « Ce soir, c’est calme mais demain tout le pays va manifester. Il y a des gens qui portent encore des vraies cicatrices.»

Jean Ernest Pierre, Président et chef de direction de la radio CPAM, s’est dit «surpris» du retour de l’ancien dictateur en Haïti affirmant qu’il reste encore de nombreux partisans du dictateur déchu. Il estime néanmoins que le « peuple a dépassé le stade » d’un chef d’État comme Duvalier et que l’ex Président n’avait rien à apporter, sinon des chimères [...] Ce serait l’occasion pour la justice de lui poser des questions, considérant que son régime a pillé le trésor haïtien » reconnaissant qu’il y a beaucoup de questions à se poser sur ce retour imprévu de « Bébé Doc ».

Chassé du pouvoir par une révolte populaire en 1986 après 15 ans de règne absolu à Port-au-Prince, Jean-Claude Duvalier reste une personnalité controversée. Les autorités d’Haïti estiment que plus de 100 millions de dollars ont été détournés sous le couvert d’œuvres sociales jusqu’à sa chute en 1986. Ces prélèvements systématiques sur des entreprises d’État notamment auraient été transférés en partie dans des banques suisses.

Berne a essayé d’accélérer la restitution des fonds Duvalier, surtout après le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier, mais s’est heurtée à la résistance en justice de la famille Duvalier. Par ailleurs, des plaintes pour « crime contre l’humanité » ont été déposées contre lui en France, son pays d’accueil.

Certaines sources prétendent que sa fortune était évaluée au moment de son exil à 900 millions de dollars, soit une somme alors supérieure à la dette externe du pays. Malgré les demandes répétées, il ne fut jamais livré à la justice de son pays. Les Duvaliers avaient pourtant détourné à leur profit 80 % de l’aide économique versée à Haïti, mais constituait en ce temps des précieux alliés pour ses amis occidentaux dans la lutte contre le « péril communiste ». 25 ans de vie luxueuse en France (château, hôtels de luxe, menant un grand train de vie...) aurait réduit ces sommes importantes à seulement quelques millions aujourd’hui... sans que l’on puisse en estimé le montant.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2136-haiti-flash-politique-baby-doc-a-embrasse-le-sol-d-haiti-a-son-arrivee.html
https://www.haitilibre.com/article-2135-haiti-flash-politique-apres-25-ans-d-exil-baby-doc-est-de-retour-en-haiti.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jimena
Posté le 18/01/2011 16:40:39
S'il faut juger Jean Claude Duvalier, il faudrait juger aussi, tout ceux qui sont passés après lui, qui lui reprochaient tant de choses et qui ont faites pire que lui, en tout cas, quand il était au pouvoir on pouvait parler de pays, mes parents me disaient qu' il y avait des officiers sanitaires dans les marchés publiques qui supervisaient, les rues étaient propres, les haitiens se respectaient entre eux, il y avait une loi interdisant les gens de marcher pieds nus, de pisser dans les rues, le dollar haitien était à égalité avec le dollar américain, il y avait beaucoup de touristes, les gens vivaient de l'agriculture, on exportait le cacao, le coton. Les haitiens restaient chez eux, ils voyagaient certes, mais on n'était pas obligé de nous exiler volontairement. En tout cas ceux qui sont passés après lui n'ont pas fait mieux. Jean Claude est haitien, il a le droit de rentrer chez lui, comme n'importe quel autre haitien. Ensemble, reconstruisons notre Haiti chéri!
Virginie
Posté le 18/01/2011 16:35:10
L'arrivée de l'ancien Président Jean Claude Duvalier est une opportunité que les Haitiens doivent saisir pour exprimer leurs idéaux de Paix et d'amour pour les autres. Certes, il ya eu des dégâts durant son régime mais le contexte doit être considéré. Quoique les crimes commis durant son régime ne peuvent être justifiés, nous devons interpreter le retour de Jean Claude Duvalier comme une victoire du peuple Haitien qui a perdu son fils et qui le retrouve en vie. L'histoire nous enseigne l'exode des intellectuels haïtiens vers la France, Les USA, le Canada avec la complicité des puissances étrangères. Haiti a besoin des ressources humaines pour redémarrer son économie et négocier son développement social alors nous devrons encourager le retour de nos intellectuels et politiciens qui ont été contraints de quitter le pays avec la manipulation des grands pays. L'exemple de la Bible avec l'histoire de l'enfant prodige est une inspiration pour ceux qui veulent promouvoir la Paix et le bien-être social de notre chère patrie. Nous avons les capacités à quelque niveau que nous sommes pour participer à l'édification de notre mère patrie, malade économiquement.
kleith
Posté le 18/01/2011 10:42:37
je salut tout les haitiens patriotiquement. je comprend le retour de l'ex President jean claude Duvalier comme étant une nouvelle page à la situation politique du pays, loin d'être une menace pour la crise politique a mon avis. Après tant d'année je crois qu'il est important pour nous les haitiens de penser autrement de donner a tous les haitiens qui ont vécu une passe horrible ou pas a un poste politique d'oublier pour une fois et penser a rebâtir un pays qui depuis le départ de Duvalier connait tant de soufranceet de douleur. Nou tout coupable de près ou de loin, donner a cette nouvelle génération une chance de respirer d'avoir un avenir bien meilleur [hors sujet].
Wordy
Posté le 18/01/2011 03:50:59
[hors sujet] Si je dois avancer ma déclaration sur la présence de l’ex président Jean Claude Duvalier en Haïti je demanderais d’essuyer le tableau, car la justice ne peut pas poursuivre un peuple qui a déjà fait sa revanche. Si vous regardez les images de 1986 pour voir combien de citoyens tués, combien d’entreprises publiques et privées détruites par le peuple haïtien lors du départ de Jean Claude Duvalier… Qui plus est, les successeurs depuis 1986 a nos jours ont mené le pays de mal en pire.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n