iciHaïti - Éducation : Vers une redynamisation de l’alphabétisation

iciHaïti - Économie : Des «Madan Sara» souhaitent monter une coopérative

iciHaïti - FOKAL : Vers l’établissement d’une cartographie nationale du secteur culturel haïtien

iciHaïti - Contrebande : Saisie de chaloupes à Saint Louis du Sud

iciHaïti - Exposition : «Ombre et lumière : la peinture haïtienne d’hier et d’aujourd’hui»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 3 août 2020

Haïti - Diaspora : Bourses d’études pour les jeunes haïtiens du Québec

Haïti - Espagne : Premier accord de Coopération académique et scientifique inter universitaire

Haïti - Agriculture : Les conditions de sécurité alimentaire continuent de s’aggraver


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Amélioration de la sécurité alimentaire avec les récoltes de printemps
02/08/2017 09:38:53

Haïti - Agriculture : Amélioration de la sécurité alimentaire avec les récoltes de printemps
La sécurité alimentaire en Haïti devra s'améliorer avec les récoltes de printemps et la baisse des prix associées.

Les premières indications suggèrent une production agricole de printemps 2017 autour de la moyenne, avec des pluies cumulatives autour ou au-dessous de la moyenne. Toutefois, la saison a été marquée par des inondations en avril/mai, des périodes de sécheresse en mai/juin, et démarrage tardif qui affecteront probablement les récoltes dans certaines zones.

Des pluies abondantes et bien réparties à travers le pays marquent la première saison agricole de 2017, qui fournit près de 60 % de la production annuelle en Haïti. Les cumuls pluviométriques ont été dans la moyenne dans le plupart du pays et ont été au-dessus de la moyenne dans la partie Sud Ouest des départements de la Grand’Anse et du Sud. Les produits de télédétection et les rapports sur terrain indiquent que la saison a commencé une à deux semaines d’avance, sauf dans quelques parties du Haut Plateau, les Nippes, le Nord-Est et le Nord-Ouest où les rapports sur terrain indiquent des pluies tardives.

De manière générale, les pluies favorisent le développement des principales cultures de printemps, dont en particulier le maïs et le haricot, bien qu'ayant causé en certains endroits des inondations et des pertes de cultures. Le maïs, en particulier, constitue encore la culture saisonnière qui a le mieux profité de ces conditions climatiques. Les agriculteurs l’ont semé dans des proportions proches de la moyenne dans les zones agro écologiques du pays où les pluies ont commencé en février et mars, bien que l'appui en intrant attendu cette année n'ait pas été au rendez-vous dans certaines régions.

On doit signaler que la plupart des aides pour cette campagne de printemps ont été concentrées dans les zones touchées par le passage de l’ouragan Matthew, comme le Grand Sud et une partie du Nord-Ouest. Dans les autres régions, les agriculteurs ont dû faire face eux-mêmes à la rareté et à la cherté des semences ce qui a eu un impact négatif sur les superficies cultivées dans les Nippes, le Haut Plateau, le Haut Artibonite, et le Nord-Est.

Néanmoins dans les régions emblavées, le maïs se développe très bien et atteint présentement une phase d'épiaison avancée. C'est le cas des départements du Sud, du Sud-Est, de la Grand'Anse, de l'Artibonite (zone de montagnes), du Nord et du Nord-est. Dans les zones où les semis étaient initiées en février, la récolte du maïs vert est en cours (Bas Plateau, Sud) et même déjà réalisée dans la vallée de l'Artibonite où les récoltes ont été supérieures à la production d'une année normale. Pour les autres régions, l'actuel développement de cette culture laisse présager de bonnes récoltes. Cela est surtout évident dans le Nord-Est et dans les Nippes où l'arrêt des pluies, de la fin de mai à la première décade de juin, a failli compromettre les plantations qui ont dû subir, à une phase importante de leur développement, un déficit hydrique énorme. Mais avec les précipitations de mai et de juin, ces plantations ont pu se recouvrir. On doit en outre signaler que, dans les zones où les pluies saisonnières ont été tardives comme les Nippes (en particulier à Arnaud, Grand Boukan, Petite Rivière de Nippes), le Haut Plateau, le Nord-Ouest, les opérations de semis ont démarré fin mai et sont poursuivi tout au cours du mois de juin.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


negel
Posté le 02/08/2017 10:24:38
C'est une bonne nouvelle n''en déplaise aux ennemis d'Haiti
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n