iciHaïti - Social : «NON» à la descente aux enfers

iciHaïti - Social : 3e vol de retour volontaire du Chili attendu en Haïti

iciHaïti - Social : 2,2 millions d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë

iciHaïti - Politique : La BRH prêt à collaborer avec les boursiers de la promotion HELP 2018

iciHaïti - Petit-Goâve : Agression brutale et barbare sur un élève du Collège Phillippe Guerrier


+ de nouvelles


Haïti - Armée : 500 soldats haïtiens en formation à partir de janvier 2019

Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Politique : Vers une gestion moderne et professionnelle des infrastructures sportives

Haïti - Politique : Exposé de la situation d’Haïti au Conseil de Sécurité de l’ONU

Haïti - Social : 2ème édition du Salon «Konsome Lokal»


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : Depuis plus de 7 ans, 37,967 haïtiens vivent toujours dans des camps !
21/08/2017 10:48:14

Haïti - Humanitaire : Depuis plus de 7 ans, 37,967 haïtiens vivent toujours dans des camps !
Environ 2,900 personnes (1,862 adulte, 315 enfants âgés de moins de 4 ans et 723 entre 5 et 18 ans) déplacées par le séisme de 2010, vivent toujours dans le camp Tabarre ISA, composé d’abris temporaires « T- Shelter » qui ne devaient accueillir les déplacés que durant 3 ans seulement.

Les équipes Santé, Protection, Retour et « Camp Management Operations » (CMO) de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) distribuent des moustiquaires à une vingtaine de familles qui ont aussi reçu des informations sur leur utilisation et sur la manière de se protéger efficacement des maladies vectorielles.

Fred Standley Vincent, de l’équipe CMO de l’OIM qui visite régulièrement le camp, confie « le plus gros défi rencontré, c’est de calmer les frustrations, » rappelant que « L’OIM est le dernier acteur humanitaire qui accompagne ce camp et la population a beaucoup d’attentes, ce qui est normal. »

7 ans, c’est long, cela donne le temps a une population de s’établir en communauté, de créer une vie de quartier, dans le camps on y trouve notamment : Depuis plus de 7 ans, la population a pu construire une certaine vie de quartier, on y trouve trouve : un barbier, des petits commerces, ainsi que deux écoles maternelles et primaires. 7 ans, c’est aussi l’âge d’un petit garçon qui n’a jamais vécu ailleurs que dans un camp, comme 315 autres enfants âgées de moins de 4 ans de ce camps

Depuis 2010, le nombre d’organisations humanitaires travaillant dans les camps s’est réduit drastiquement alors que 37,967 personnes déplacées vivent toujours dans 27 camps en Haïti malgré les efforts du gouvernement haïtien et de la communauté internationale qui ont permis d’assister et de reloger 97% de la population déplacée . Depuis 2010, 1,528 camps ont fermé et plus de 1.5 million de personnes ont été relocalisées grâce à l’appui de plusieurs bailleurs de fonds internationaux.

Plus de 7 ans après, un dernier effort, pourrait mettre un terme au déplacement de ces familles, en relocalisant ou en intégrant les camps restants dans les quartiers d’origines où présentement, l’OIM ne peut compte que sur le gouvernement canadien comme seul bailleur dans ses activités de relocalisation dans la région métropolitaine...

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n