iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés

iciHaïti - Télévision : Le CONATEL accorde une licence d'Exploitation IPTV à la NATCOM

iciHaïti - Championnat de D1 (2024-2025) : Composition des 3 Groupes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Violence des gangs : Appui psychosocial aux personnes déplacées en Haïti

Haïti - J.O Paris 2024 : Athlètes haïtiens et calendrier des épreuves

Haïti - Éducation : «J-3», Début des examens d’État 2024, précisions

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : «C’est le temps de demander pardon à Dessalines» dixit Evans Paul
17/10/2017 08:51:31

Haïti - Politique : «C’est le temps de demander pardon à Dessalines» dixit Evans Paul
Ce mardi 17 octobre, dans le cadre de la commémoration du 211e anniversaire de la mort de Jean-Jacques Dessalines, l’ancien Premier Ministre Evans Paul dans un message rappelle ce triste moment, affirmant que le temps est venu de rendre justice à Dessalines.

« L'assassinat de Dessalines, le 17 octobre 1806, constitue la déroute du projet national “Haïti puissance mondiale de la liberté” le poids de ce crime pèse encore très lourd sur notre conscience collective.

Moins de 3 ans après la naissance de notre pays le 1er janvier 1804, par l'assassinat du Père de la Patrie, nous avions commis un parricide révoltant nous laissant encore dans l'immaturité, malgré les 211 ans qui nous sépare de cet événement macabre.

Aussi, n'est-il pas venu le temps de demander pardon à Dessalines, le temps de changer d'attitudes, le temps de reconnaitre chacun sa part de responsabilité dans la débâcle où se trouve notre pays ?

N'est-il pas venu le temps de nous hisser à la hauteur du rêve de grandeur de Dessalines à l'égard de notre Nation ?

N'est-il pas venu le temps de nous réconcilier les uns avec les autres, en nous rappelant le geste héroïque et loyal du Colonel Charlotin Marcadieu, mulâtre de son état, qui a péri en volant au secours de l'Empereur Jacques 1er au Pont-Rouge, le 17 octobre 1806 ?

N'est-il pas venu le temps de rendre l'hommage mérité à Dedée Bazile, qualifiée injustement de folle (Defilée / la folle), pour avoir ramassé et assuré l'enterrement des restes morcelés du Père fondateur de la Patrie ?

N'est-il pas venu le temps de dire NON à toutes formes “d'impostures” en cultivant la “posture rationnelle” de femmes et d'hommes dignes de l'héritage de Dessalines, résolument décidés à prendre en main notre destinée, aujourd'hui et demain ?

N'est-il pas venu le temps de nous fixer des objectifs de grandeur dignes de Dessalines, pour faire de notre société un modèle du “vivre ensemble” où le Bien-être est accessible à tous ?

Certainement, il est venu le temps de réparer la trahison du 17 octobre, le temps de rendre justice à Dessalines ! »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Klimako
Posté le 18/10/2017 12:23:11
Je suis conplètement d'accord avec toi.
Louis Romeus
Posté le 17/10/2017 22:17:48
Je voudrais féliciter notre ancien premier ministre Evans Paul pour son initiative de vouloir nous inciter à demander pardon au père de la Patrie J J Dessalines . Mais il importe de se rappeler qu avant la demande du pardon il y a deux étapes qui doivent être franchies: La reconnaissance de sa faute et la volonté de ne plus continuer dans le mal. Même pas une lueur de ces étapes n'est constatée. Comment donc pouvons nous demander pardon à Dessalines quand nous continuons à l'assassiner chaque jour à travers nos frères. Comment demander pardon à Dessalines quand nous pensons que le pays appartient seulement à un petit groupe ! Comment demander pardon quand un petit groupe vit dans l'abondance, le luxe, la prospérité et la grande majorité nage dans des conditions infrahumaines, l'angoisse, l'inquiétude, la misère, la pauvreté, la calamité, le désespoir ! La manière aujourd'hui de demander pardon à Dessalines c'est de ne plus continuer à prendre des décisions qui ne visent que l'intérêt d'un petit groupe ; c'est de donner de la nourriture et de l'eau potable à la population, de créer des hôpitaux, de bonnes écoles dans les communes et les sections communales, d'implanter un système éducatif démocratique visant le développement. Ainsi on dira qu'on a concrétisé le rêve de Dessalines et ce sera la demande du pardon. Merci.
Amede
Posté le 17/10/2017 14:39:33
Ma patrie, c'est la terre que les ancêtres m'ont laissé comme héritage et plus loin l'union des noirs et des mulâtres. Pourquoi ses propres enfants n'arrivent pas à s'entendre? Pourquoi nos mulâtres pensent qu'ils sont au dessus de tout? Pourquoi la classe moyenne est le plus touché dans ce pays qui est riche? Kote desaline ye a li pa kontan nou paske zot politisyen ayitien mechan anpil.bande suceurs
Loukami
Posté le 17/10/2017 14:21:18
Je suis très content dapprendre qu'il y avait dans la jeune Haïti des gens, du moins un homme, qui avaient un désir de grandeur pour Haïti. C'est passionnant, et très motivant pour moi. Je ne suis pas haïtien, disons que je suis haïtien de rêve, je suis marié avec une haïtienne. Je me demandais toujours, au delà de la libération de l'esclavage, ce qui n'est pas rien, quel était le rêve des pères et mères de cette révolution. Maintenant je sais. Et je fier de ce rêve. Merci M. Paul Evans.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n