iciHaïti - Sports : État déplorable des infrastructures sportives à Ganthier

iciHaïti - Social : «NON» à la descente aux enfers

iciHaïti - Social : 3e vol de retour volontaire du Chili attendu en Haïti

iciHaïti - Social : 2,2 millions d’haïtiens en insécurité alimentaire aiguë

iciHaïti - Politique : La BRH prêt à collaborer avec les boursiers de la promotion HELP 2018


+ de nouvelles


Haïti - Élections : Mission de suivi électoral de l’Union européenne

Haïti - AVIS : Concours national de recrutement de 70 élèves magistrats

Haïti - Canada : Don de 9 ambulances pour l’Artibonite

Haïti - Armée : 500 soldats haïtiens en formation à partir de janvier 2019

Haïti - Actualité : zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le plan d’Action du CONATEL en accord avec les objectifs de l’UIT
10/11/2017 09:34:56

Haïti - Politique : Le plan d’Action du CONATEL en accord avec les objectifs de l’UIT
La Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications 2017, (CMDT-17) qui s’est tenue à Buenos Aires (Argentine), a permis à Jean-David Rodney le Directeur Général du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) à la tête d’une délégation haïtienne d’exposer de débattre et d’évaluer son plan d’actions par rapport aux objectifs des membres de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

À l’issue de cette Conférence Mondiale, Rodeny qui est convaincu que les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) peuvent apporter une contribution importante dans le développement durable d’Haïti, estime que le la cohérence du plan d’action du CONATEL, qui se déploie autour de 5 axes est en parfait accord avec les objectifs de l’UIT.

Plan d’action du CONATEL :
Axe 1.- Création d’un environnement propice par l’adoption à court terme d’un nouveau cadre juridico-réglementaire pour le secteur et la mise en œuvre du chantier législatif permettant l’intégration du pays dans la Société de l’Information. Dans ce cadre, il est convenu d’identifier les éléments susceptibles de faire l’objet d’une législation spécifique et d’en élaborer les avant-projets de texte de loi ;

Axe 2.- Consolidation de l‘infrastructure des télécommunications par le développement de la large bande dans le contexte de la négociation de l’attribution de nouvelles ressources pour l’exploitation du 4G LTE. Le postulat est que nous ne pouvons pas nous permettre « d’entretenir une infrastructure au rabais », héritage des accommodations du passé alors que nous y mettons les mêmes ressources hertziennes que les pays voisins qui, avec les mêmes operateurs présents sur leur marché, sont en passe de léguer a leur postérité une infrastructure de qualité capable de leur assurer un positionnement compétitif valorisant pour leur développement ;

Axe 3.- Aménagement numérique du territoire par l’équipement de l’ensemble des collectivités et des quartiers en des télécentres communautaires polyvalents construits autour du concept novateur de “Borne d’Inclusion a l’Economie Numérique” (BIEN) autour de laquelle l’activité d’appropriation des TIC par la formation des Jeunes, par la création d’emplois, par l’autonomisation des femmes, par la promotion de la production nationale, par la mise en cohésion des populations autours de projets communs et communément maitrisés ;

Axe 4.- Intégration dans la Société de l’Informations consistant en la mise en œuvre des différentes lignes d’action résultant du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) qui recèlent des provisions pour nous permettre de faire des sauts qualitatifs et quantitatifs pour notre développement. Ici, c’est l’éducation de qualité, la santé, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté etc… qui trouvent matière à être adressés de façon productive ; là, c’est la création de richesses, l’autonomisation des femmes et des jeunes filles, bref, les Objectifs de Développement Durable en général qui trouvent un lieu de prise en charge dynamique et plein d’opportunités fortes. C’est dans ce registre qu’il convient de regarder également quel positionnement est plus identitairement et économiquement approprié à cette intégration. S’agit-il pour nous de nous assujettir à un “suivisme des utilisations” dans ce qui se définit comme les Services “Over The Top» ou il s’agit e nous donner les moyens de nous aménager une place ;

Axe 5.- Développement des capacités car, de façon incontournable dans ce vaste processus de transformation, les matériaux et les méthodes indispensables à l’appropriation nécessitent systématiquement de développer un plan de formation qui puise adresser l’ensemble des besoins tant au niveau de la régulation, du management des technologies que des usages. Le CONATEL se doit donc prioritairement de mettre en place physiquement le centre de Formation des Télécommunications et de Développement des Capacités qui offrira le cadre à l’élaboration du “Plan de formation” et à sa mise en œuvre optimisée.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n