Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - PNH : Réunion d’urgence du CSPN

iciHaïti - Invitation : Conférence débat sur la situation d’insécurité du pays

iciHaïti - Cap-haïtien : Parc de jeux «Lakay Fun World»

iciHaïti - Petit-Goâve : Distribution du «Livre scolaire unique»

iciHaïti - Tourisme : Vers la création d’un fonds pour le renforcement du site touristique de Labadie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Déclaration de la CARICOM sur la violence en Haïti

Haïti - Insécurité : «Belvil» résiste aux attaques du gang «Kraze Baryè»

Haïti - Politique : Changements stratégiques à la PNH

Haïti - Politique : L’EDH s’explique sur le rationnement et les black-out


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Perspectives «encourageantes» grâce à la bonne campagne d’hiver
15/02/2018 07:19:30

Haïti - Agriculture : Perspectives «encourageantes» grâce à la bonne campagne d’hiver
Selon le dernier rapport de « Famine Early Warning Systems Network » (FEWSNet) les perturbations des moyens d’existence dans le Nord et le Nord-Est, suite au passage Irma mettent une partie des zones en crise alimentaire (Phase 3 sur l’échelle de 5 de l’IPC). Dans le Nord-Est des averses continuent d'entraver les activités agricoles, notamment dans les plaines. Les agriculteurs n'ont pas pu mettre en place les plantations d’hiver ; il n'y a pas eu de récoltes, à l’exception des montagnes : Sainte Suzanne, Mont Organisé, Carice, Vallière. Cependant, les rendements sont inférieurs à la normale à cause de la diminution des investissements liée à la baisse des moyens économiques.

Les autres régions, y compris la Grand’Anse et la Côte Sud qui devaient se trouver en Crise entre février et mai 2018, seront désormais en Phase 1 et 2 de l’IPC.

Toutefois, ces précipitations supérieures à la moyenne ont favorisé les semis d'hiver dans le reste du pays et ont permis des récoltes de haricot, de banane, de pois Congo, de racines et de tubercules. Des activités de « Cash et de Food for Work », initiées par Oxfam et le ministère de l'Agriculture dans la plaine des Cayes ont augmenté les revenus des ménages pauvres, améliorant ainsi leur situation alimentaire. Près de 2,000 familles en ont bénéficié, dont environ 50% à Tiburon.

Les marchés sont bien approvisionnés en produits locaux saisonniers, mais les prix restent élevés, à l’exception du haricot (-3%). Dans le Nord, le prix du haricot est élevé là où les plantations de novembre n’ont pas encore été récoltées. Le prix du riz importé demeure stable et celui du maïs local augmente faiblement (moins de 3%). Le prix du maïs importé, deux fois supérieurs à celui du maïs local, maintient sa stabilité malgré la dépréciation de la gourde.

Note : La classification utilisée par FEWSNet est compatible et suit les principaux protocoles de la Classification Intégrée de la Sécurité Alimentaire (IPC). Soulignons qu’une analyse compatible à l’IPC, ne reflète pas nécessairement le consensus des partenaires nationaux en matière de sécurité alimentaire.

En savoir plus sur l’Échelle IPC :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n