iciHaïti - Noailles : Les œuvres en fer découpé protégées par la loi

iciHaïti - Fond Parisien : Inauguration de la Maternité «Love a Child»

iciHaïti - Diaspora 216e : Message du Consulat Général d’Haïti à Montréal

iciHaïti - Fonds-Verrettes : Pénurie d’eau, vers une solution temporaire...

iciHaïti - Environnement : Partenariat Public-Privé pour la gestion du Parc Naturel Quisqueya


+ de nouvelles


Haïti - Sécurité : Des étudiantes victimes de viols collectifs

Haïti - FLASH : Nouveau cabinet du Gouvernement Lapin (officiel)

Haïti - Actualité : zapping

Haïti - Social : Accès à l’électricité pour 200,000 familles haïtiennes sur 10 ans

Haïti - RD : Démantèlement d’un faux consulat d’Haïti à Dajabón


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Moïse accepte le Programme de contrôle et les exigences du FMI
26/02/2018 05:37:47

Haïti - Économie : Moïse accepte le Programme de contrôle et les exigences du FMI
Une équipe du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par Chris Walker, Chef de mission du FMI pour Haïti, était à Port-au-Prince du 20 au dimanche 25 février pour mener des discussions avec les autorités haïtiennes sur un Programme contrôlé par le personnel du FMI « Staff-Monitored Program » (SMP).

A l'issue de la mission, Alejandro Werner le Directeur du Département Hémisphère occidental du FMI, a rencontré le Président Jovenel Moïse, le Ministre de l'Économie et des Finances, le Gouverneur de la Banque centrale et des hauts fonctionnaires pour conclure un accord et discuter de la stratégie de développement d'Haïti et de la poursuite de l'engagement avec le FMI. Werner a salué l'accord comme un signe important d'engagement à améliorer les conditions de vie et à augmenter les opportunités économiques du peuple haïtien.

Le président Moïse a partagé sa vision du développement d'Haïti avec la délégation du FMI et a demandé au FMI de jouer un rôle de chef de file en rassemblant les partenaires de développement du pays pour soutenir ses plans de réforme et de développement, notamment en renforçant le filet de sécurité sociale.

À l’issue de sa visite Walker a fait la déclaration suivante :

« Suite à de longues discussions, l'équipe du FMI a conclu un accord avec les autorités sur un SMP couvrant la période de mars à août 2018. Le Gouvernement d'Haïti, sous la direction du Président Moïse et du Premier Ministre Lafontant, avec le soutien du Ministre des Finances et du Gouverneur de la Banque centrale (BRH), s’est engagé à mener des réformes économiques et structurelles pour promouvoir la croissance économique et la stabilité et réduire la pauvreté en Haïti. La Communauté internationale et les principaux donateurs se félicitent de la volonté du Gouvernement de mettre en œuvre des réformes pour assurer une croissance durable et inclusive.

[...] Dans le cadre du SMP, la politique fiscale se concentrera sur la mobilisation des recettes et la rationalisation des dépenses courantes, afin de faire de la place pour des investissements publics critiques dans les infrastructures, la santé, l'éducation et les services sociaux. Cela comprendra des mesures visant à améliorer la perception et l'efficacité des impôts et à éliminer les subventions excessives, y compris sur le carburant, D'autres réformes viseront à endiguer les pertes de la société publique d'électricité (EDH) qui ces dernières années ont représenté une part non négligeable du déficit public, en améliorant l'efficacité de la facturation et en réformant les pratiques contractuelles. Les réformes fiscales visent également à accroître la transparence des comptes publics. Ces réformes doivent s'accompagner d'un ensemble substantiel de mesures d'atténuation visant à protéger les membres les plus vulnérables de la société.

[...] La Banque Centrale d'Haïti (BRH) continuera à protéger les réserves internationales et à préserver la flexibilité du taux de change, tout en agissant si nécessaire pour contenir les conditions désordonnées du marché. Dans le cadre du programme, les autorités limiteront le recours au financement monétaire du déficit public et la BRH alignera sa politique monétaire pour maîtriser l'inflation, tout en maintenant un flux de crédit suffisant au secteur privé.

[...] Le personnel du FMI travaillera en collaboration avec les autorités pour suivre les progrès de la mise en œuvre de leur programme économique. Le FMI continuera également de fournir une assistance technique pour soutenir les efforts de renforcement des capacités et le programme de réformes structurelles d'Haïti. Le SMP est conçu pour aider les autorités à établir des antécédents crédibles et la mise en œuvre réussie du Programme, catalysera les flux critiques des partenaires de développement et soutiendra une future demande d'accord sur la Facilité Élargie de Crédit (FEC) . »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


PieRre
Posté le 26/02/2018 14:06:26
On voit les exigences demandées par le FMI, mais on ne voit pas ce que le FMI compte apporter à Haiti en termes concrets. De l'assistance technique, ça profite aux experts de FMI, une façon de retourner l'argent que ce soit sous forme de prêts soit forme de dons, aux pays prêteurs, donateurs. La politique du FMI n'a jamais été pour avantager Haiti. Le mieux serait que Haïti emprunte, engage elle-même ses propres experts qui travailleront selon la vision de développement et que ces experts paient des impôts. [Hors sujet] La diaspora haïtienne est une pépinière de ressources que Haïti pourrait utiliser pour asseoir son développement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n