iciHaïti - Sécurité : Formation de 100,000 jeunes aux gestes de premiers secours

iciHaïti - Météo : Activités pluvieuses et orageuses

iciHaïti - Sécurité : Un policier abattu à Canaan 70

iciHaïti - Social : La nouvelle CIN peut enfin être utilisée dans les banques

iciHaïti - Sécurité : 25 accidents, 58 victimes de la route


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : La majorité au Sénat serait favorable à l’installation du Gouvernement sans ratification…

Haïti - USA : Gary Bodeau invité par le Congrès et le Département d’État

Haïti - Sécurité : La République Dominicaine ferme sa frontière avec Haïti

Haïti - FLASH : Hausse prochaine du prix du diesel...


+ de nouvelles



Haïti - Social : 1.6 millions pour lutter contre l’exploitation des «restavèks»
17/02/2011 12:35:55

Haïti - Social : 1.6 millions pour lutter contre l’exploitation des «restavèks»
De nouveaux fonds destinés à financer le travail de l'OIM de lutte contre la traite en Haïti permettront à l'Organisation non seulement de poursuivre l'aide directe aux victimes mais également de conduire une nouvelle étude sur l’exploitation des mineurs dans l'industrie de la prostitution en Haïti et en République dominicaine.

Le 1,6 million de dollars donné par le Bureau de contrôle et de lutte contre la traite des personnes du Département d'Etat américain et par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), permettra de soutenir un programme centré sur les enfants entraînés dans le système restavèk de « travail » domestique en Haïti et en République dominicaine. Il s'agit notamment pour l'OIM et ses partenaires de sensibiliser au problème, là où ce phénomène naît, en partie par le biais d'un programme de communication de masse comprenant des messages radio.

Les femmes et les jeunes filles victimes de cette industrie en Haïti recevront également de l'aide. Un des éléments de recherche sera l'identification des motivations de ce commerce impliquant des mineurs haïtiens et dominicains et permettra de mettre en lumière un problème urgent resté en grande partie inexploré.

Grâce à ce nouveau financement, environ 500 victimes à travers l'île d'Hispaniola bénéficieront d'une aide directe, notamment des soins médicaux et un soutien psychosocial, nutritionnel et éducatif. L'OIM aide à réintégrer les victimes dans la société à l'aide de micro subventions accordées aux parents d'enfants victimes et aux victimes adultes, afin de leur fournir des possibilités de moyens d'existence qui les aideront à réduire les risques de retomber dans de telles situations en raison de la pauvreté.

Les activités de lutte de l'Organisation comprennent également le renforcement du cadre juridique, ainsi, le gouvernement haïtien a été soutenu dans l'élaboration d'une loi pour lutter contre ce fléau [actuellement examinée par le Sénat haïtien]. L'OIM renforce par ailleurs la capacité institutionnelle des responsables de l'immigration, de la police, du pouvoir judiciaire et du monde médical par le biais de sessions de formation.

Toutes les activités de lutte de l'OIM sont menées en étroite collaboration avec les institutions du gouvernement haïtien telles l'Institut du bien-être social et de la recherche (IBESR), la Brigade de protection des mineurs, une branche de la Police haïtienne responsable des mineurs, ainsi qu'avec le Ministère des affaires sociales et le Ministère des affaires et des droits des femmes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2037-haiti-social-pere-miguel-l-espoir-des-enfants-restavek.html
https://www.haitilibre.com/article-1248-haiti-culture-concours-litteraire-a-l-intention-des-jeunes-haitiens.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


uvdld
Posté le 18/02/2011 09:39:52
Voici encore une autre preuve flagrante que nous autres Haitiens, nous ne nous repectons pas et nous ne respectons ni nos frères ni nos soeurs. Nos ancêtres africains nous avaient vendus il y a 5 siecles; nous autres après tant d'années de civilisation, nous réduisons a l'esclavage a peine voilé nos jeunes filles, nos jeunes garçons. Ce million et demi n'est qu'un premier pas très timide, mais est-ce que ce sont réellement nos restaveks qui vont en beneficier? Chers restaveks je sympathise a votre douleur
oracle
Posté le 18/02/2011 00:47:08
Une autre démagogie de plus. Maintenant la vraie question : à quand les emplois aux parents des restavèk pour leur permettre de prendre soin convenablement de leurs enfants ? Et une sous-question : quelle portion de cette subvention sera consommée en frais d'administration et en salaires à des fonctionnaires non haitiens ?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n