Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Grand Sud : Des espaces sûrs pour les femmes et les filles victimes de violences

iciHaïti - Cap-Haïtien : Destination touristique et d’affaires pour la diaspora

iciHaïti - Santiago : L’ex Consul Jacques abandonne ses charges et retourne en Haïti

iciHaïti - Fort-Liberté : Réaménagement du Poste de Transfusion Sanguine

iciHaïti - PNH : Visites aux policiers blessés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #830

Haïti - AVIS important : La SOGEBANK a perdu un lot de 500 chèques de Direction

Haïti - Concacaf W. : Deuxième match amical de préparation Haïti - Costa Rica

Haïti - FLASH : Arrestation du redoutable Chef du Gang «Baz Pilat»


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Travaux contre l'érosion à Gros-Morne
24/02/2011 09:41:11

Haïti - Environnement : Travaux contre l'érosion à Gros-Morne
La ravine Desrocher, dans la huitième section communale de Gros-Morne (Artibonite), représente, en période pluvieuse, un véritable danger au niveau environnemental et pour la population locale. Pour y faire face, les responsables de l'Organisation des planteurs pour le développement de Ravine Gros-Morne (OPDRGM)ont initié un projet de correction et de reboisement de trois kilomètres de ravine financé par la MINUSTAH à hauteur de 971,000 gourdes (40 gourdes = ± 1 dollar US).

« Diminuer les risques érosifs par la correction et la végétation », tel est l'objectif principal du projet. Exécutés avec l'aide d'un opérateur privé, ces travaux avaient également pour objectif « d'augmenter le pouvoir d'achat de la population de Boyer par la création de 160 emplois ».

Pour atteindre ces objectifs, les responsables ont consacré environ trois mois à l'exécution du projet. « Les travaux consistaient en la construction de seuils en pierres sèches, en plantation d'arbres fruitiers, forestiers et de plantes antiérosives », explique Johnathan Cheranord, président de l'Organisation des Planteurs pour le Développement de Ravine Gros-Morne (OPDRGM) qui avait initié le projet. Quelque 250 touffes de vétivers, 600 boutures de roseaux, 1500 boutures de canne à sucre, 560 de bambous et 3,019 plantules de cèdre et de manguiers ont en effet été mis en terre.

Par ailleurs, un total de 119 seuils ont été construits dans le lit de la Ravine Desrocher qui constituait une véritable menace pour les habitants de cette localité. «Nous avons décidé d'initier ce projet suite à des averses ayant détruit une dizaine de maisons, endommagé des dizaines d'autres, dévasté des champs et emporté des têtes de bétail», a expliqué M. Cheranord, qui est également le coordonnateur du Conseil d'Administration de la Section Communale (CASEC) de la huitième section communale de Gros-Morne.

Aujourd'hui, le décor est tout autre. « Nous avons pu vérifier la fiabilité et l'importance de ces travaux lors du passage de l'ouragan Tomas, en novembre 2010. Maintenant, nous avons la quiétude d'esprit quand il pleut », ajoute le coordinateur.

HL/ HaïtiLibre / MINUSTAH

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


billtao
Posté le 24/02/2011 10:44:47
J'espère que les promoteurs de ce projet se sont attardés sur les causes du déboisement dans la région afin de s'assurer que ces plantules vont grandir et porter fruits dans tout le sens du terme.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n