iciHaïti - FAES : Travail temporaire pour 97 jeunes

iciHaïti - Gressier : Plusieur bandits tués, 2 fusils d’assaut saisis

iciHaïti - ALERTE : Brume de sable du Sahara (Conseils)

iciHaïti - FIFA : Le Brésil organisera le mondial féminin 2027

iciHaïti - Journée nationale des enseignants : Une dizaine d’enseignants honorés (Liste)


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le Commandant Kenyan de la Mission à la tête d’une délégation de haut niveau est à Port-au-Prince

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : 3 députées démocrates américaines proposent un plan de 50 milliards pour reconstruire Haïti

Haïti - FLASH : La PNH reçoit 10 nouveaux véhicules blindés des États-Unis (Vidéo)

Haïti - FLASH : 60 bourses d’études offertes par le Royaume du Maroc


+ de nouvelles



Haïti - Jacmel : Haute-tension au sein de la justice...
24/02/2011 11:20:35

Haïti - Jacmel : Haute-tension au sein de la justice...
Me Françoise Moraille et Me Franck Lauture, deux substituts commissaires au parquet de Jacmel sont à « couteau tiré » avec le commissaire du gouvernement Me Vladimir Yayo depuis plusieurs jours. Cette situation est survenue après que les deux substituts aient adressé une lettre à Me Vladimir Yayo, concernant leur suspension de travail et exiger à l’État haïtien 15 mois d’arriérés de salaire et qu’ils continueront à se présenter aux bureaux.

Me Vladimir Yayo, après réception de cette lettre, a décidé de changer les serrures des portes donnant accès aux bureaux des substituts, une décision qui a soulevé la colère de ces derniers, qui ont passé la fin de la semaine dernière, sans pouvoir pénétrer dans leur bureau.

Tôt le matin du mardi 22 février, Me Françoise Moraille et Me Franck Lauture, ont fait appel à un ébéniste en vue de changer les portes pour les remplacer par deux nouvelles, ce qui a poussé le commissaire du gouvernement de tenter d’arrêter l’ébéniste pour infraction.

Dans une interview accordée à la presse mercredi, Franck Lauture a fait savoir que depuis l’arrivé de Me Vladimir Yayo à la tête du parquet, ce dernier se comportait comme le seigneur des commissaires « Me Vladimir Yayo constitue un problème pour le bon fonctionnement du système judiciaire Jacmelien, c’est un mauvais collaborateur » a précisé Me Lauture, indiquant qu’il changerait les serrures, tant que le commissaire continuerait d’afficher ce comportement.

Interrogé à ce sujet, Me Vladimir Yayo, a indiqué qu’il s’agissait d’une décision administrative visant à contrôler tous les membres du personnel du parquet. Par ailleurs il a fait savoir que les substituts avaient décidé de reprendre travail mardi 22 février, cependant il refuse de leur confier des dossiers, exigeant au préalable une «lettre» [au contenu inconnu] des substituts...

Rappelons que le 14 février dernier, lors d’une conférence de presse, Me Jean Maxon Samedi, le juge d’instruction du tribunal de première instance de Jacmel, avait dénoncé la corruption existante au sein de la juridiction de Jacmel. « La justice est à la vente dans la région, des magistrats et certains avocat du barreau sont impliqués dans des malversations. Ils ne me voient pas avec de bon œil » parlant sans équivoque, d’un réseau de malfaiteurs qui fonctionne dans l’appareil judiciaire de Jacmel.

Lundi 21 février 2011, soit 7 jours après ses déclarations, des rumeurs circulent à travers les rues de la ville annonçant la mort du juge Maxon Samedi. Selon les informations recueillies auprès des proches du juge, au tribunal, Me Jean Maxon Samedi aurait été agressé « par une main invisible » alors qu’il allait prendre sa douche. Cette information a crée une certaine panique au tribunal. Selon les dernières informations, le juge d’instruction serait chez un hougan dans un état critique.

HL/ Claudy Bélizaire

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


epierres01
Posté le 24/02/2011 13:47:50
je pense que c'est un problème que le gouvernement doit se pencher rapidement dessus parce qu'il y a trop de problème judiciare en Haïti. Spécialement dans ma ville natale Jacmel. Trop de gens emprisonnés devaient se présenter devant leurs juges, pourtant ces derniers accouchent de malversations au seins de l'appareil judiciaire. Ceci dit, ces gens devraient être remplacés par d'autres voulant vivement aider dans le système judiciaire.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n