Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH : Un membre influent du gang «400 Mawozo» mortellement blessé

iciHaïti - UEH : Nouveau Décanat la faculté de médecine et de pharmacie

iciHaïti - Mirebalais : 2 membres actifs des gangs «400 mawozo et Vitelhomme» arrêtés dans un hôpital

iciHaïti - Football : 2ème édition de la Ligue des Nations (calendrier des matchs)

iciHaïti - Enlèvement : Un enfant de 18 mois rendu à sa famille dominicaine par les autorités haïtiennes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #787

Haïti - Agriculture : Le Mexique cherche à contribuer à la reprise du secteur agricole en Haïti

Haïti - Social : Fin des recherches de survivants du naufrage dans le passage de Mona

Haïti - FLASH : La compagnie d’autobus «Dieu qui décide» suspend ses opérations pour cause d’insécurité


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : Importance cruciale d'une éducation de qualité en Haïti
01/03/2011 08:36:18

Haïti - Éducation : Importance cruciale d'une éducation de qualité en Haïti
Mme Michaëlle Jean Représentante Spéciale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) pour Haïti, qui participait à une conférence de presse lundi, sur les partenariats à établir et renforcer avec le secteur de la philanthropie pour la promotion de l’éducation pour tous, a insisté lors de son intervention, sur l’importance cruciale que représente l’accès à une éducation de qualité en Haïti, rappelant que de nombreuses écoles avaient été détruites par le séisme de janvier 2010 et que près d’un tiers de la population en Haïti n’avait jamais eu une chance d’être scolarisé.

Elle s’est vigoureusement élevée contre la notion de « résilience », souvent associée au peuple haïtien, « comme si ce dernier n’avait pour d’autre rôle sur terre que d’endurer le malheur ».  Elle a indiqué que le Pacte national pour l’éducation, mis en place par le Président René Préval avant le séisme de janvier 2010, afin d’accroître le nombre d’enfants scolarisés, commençait à porter ses fruits. « Pour Haïti, la promotion d’une éducation pour tous est une question de vie ou de mort.  C’est la priorité des Haïtiens depuis toujours, et ce même depuis le temps des plantations », a ajouté Mme Michaëlle Jean.

Elle a conclu son intervention en appelant de ses vœux un investissement dans les compétences des Haïtiens et une responsabilisation accrue des entreprises, éléments clefs d’une « renaissance d’Haïti ».

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


EBC
Posté le 07/06/2011 22:51:32
Je suis contente qu'il y a une voix semblable a la mienne pour crier au secours pour l'éducation haitienne. Vraiment «l'éducation pour tous en Haiti est une question de vie ou de mort» comme a prononcé Mme Michaelle Jean.
Lilou
Posté le 05/03/2011 11:27:12
Je suis parfait d'accord à l'intervention de Mme Michaëlle Jean. Je crois qu'il faut investir dans l'éducation pour reconstruire d'Haiti. Pas de développement durable sans l'éducation. Parce qu'il ne faut pas réduire la reconstruire au seul aspect physique : c'est de l'homme qu'il faut partir pour reconstruire vraiment la nation. Bravissimo !
Françoise
Posté le 02/03/2011 18:21:58
Félicitations madame Michaëlle Jean. Le développement d'Haïti passe par l'éducation obligatoire de tous les enfants de 5 à 14 ans. Le volet alphabétisation pour les adultes doit également faire partie des priorités. Je dirige à Corail, dans le département de la Grand Anse, une école d'alphabétisation pour les adultes de 14 à 80 ans et des classes pour les enfants de la rue de 6 à 13 ans. Françoise Bérubé missionnaire laïque bénévole à Corail, en Haïti, depuis 1999
oracle
Posté le 02/03/2011 08:45:03
Prêcher pour sa paroisse est une démarche intrinsèque à la nature humaine. Je me vois malgré tout désolé pour Mme Jean. Avec un taux de chômage qui a paralysé les énergies de 75% de la population active d'Haiti depuis la fondation du pays, je ne vois vraiment pas pourquoi l'éducation devrait présentement avoir la priorité sur la création urgente et massive d'emplois, surtout quand les compatriotes sont affligés par tant de difficultés connexes à la pauvreté. Au demeurant, si cette Haitienne de souche s'était donné la peine de scruter les vrais problèmes de l'éducatioin en Haiti, elle aurait entre autre réalisé que le jour où sa patrie d'origine entrerait dans un processus de développement sérieux, elle serait plutôt surprise de découvrir que la scolarisation telle que comprise depuis déjà quelques décades par le système éducatif haitien n'a pas rempli un réservoir de compétences à tout casser.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n