Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)

iciHaïti - Insécurité : Le Président Abinader avertit les dominicains de ne pas se rendre en Haïti

iciHaïti - Social : L’Ambassade d’Haïti inquiète des déportations en RD

iciHaïti - Taux de change : Note de démenti de la Primature


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #584

Haïti - Éducation : Actions en vue de d’améliorer la gouvernance des écoles dans le département de l’Ouest

Haïti - État de Droit : Notre pays très mal classé au niveau Mondial et Régional

Haïti - FLASH : Faute de carburant, la vie des patients est menacée dans les hôpitaux


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Évolution et perspectives macroéconomiques 2011
02/03/2011 09:54:03

Haïti - Économie : Évolution et perspectives macroéconomiques 2011
Lors de la cinquième réunion de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) qui s’est tenue le 28 février à Port-au-Prince, Jacques Bouhga-Hagbe, Représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI), a présenté une synthèse de l’évolution et des perspectives macroéconomiques en Haïti.

  • La croissance du PIB réel s’est contractée d’environ 5 à 6 % au cours de l’année fiscale 2010
  • L’inflation s’accélère mais reste inférieure à 10 %
  • Le taux de change est resté stable avec une légère appréciation
  • Le déficit des transactions courantes s’est creusé pour atteindre 3% du PIB




  • L’évolution monétaire et financière a été favorable
    - Les réserves internationales nettes ont augmenté de manière importante à 1,1 milliard de dollars EU fin décembre 2010. Néanmoins, le crédit au secteur privé a régressé de 4 % en glissement annuel
  • Le déficit budgétaire pour l’exercice 2010 est estimé à 2 % du PIB
  • Hausse des recettes et du soutien budgétaire disponible (225 millions de dollars EU)
    - Dépenses courantes maîtrisées, malgré le bonus salarial et le niveau des transferts et subventions
    - Dépenses d’investissements financées sur les ressources intérieures pour faire face aux priorités post-séisme
    - Aucun financement de la banque centrale
  • Les perspectives pour 2011 demeurent favorables, mais des risques subsistent :
    - Dérapages au niveau du calendrier électoral
    - La récente hausse des prix des produits alimentaires et pétroliers sur les marchés mondiaux pourraient affecter l’économie
    - Des retards dans le soutien des bailleurs de fonds pourraient également nuire à l’exécution du budget et à la stabilité macroéconomique
  • Le PIB réel devrait pouvoir progresser de 8,6 %
  • L’inflation devrait monter à près de 9 % sous l’effet des prix internationaux des produits alimentaires et pourrait même aller au-delà si:
    - Le financement monétaire du déficit n’est pas abandonné au profit d’un financement par émission de bons du Trésor
    - La hausse des prix internationaux des produits alimentaires et pétroliers est répercutée intégralement sur les consommateurs
    - Les augmentations envisagées des salaires de la fonction publique sont mises en place
  • Le déficit budgétaire pour l’exercice 2011 est projeté à 2,2 % du PIB :
    - Les recettes devront augmenter
    - Le soutien des bailleurs de fonds, notamment l’allégement de la dette post-catastrophe du FMI (3,5 % du PIB de 2011)
    - Les engagements d’aides budgétaires recensées s’élèvent à 133 millions de dollars. Mais aucune des promesses d’aide budgétaire pour le deuxième trimestre (45,7 millions de dollars US) n’a effectivement été versée
    - Le décaissement des soutiens budgétaire à temps aidera
    - La hausse des cours du pétrole pourrait augmenter le besoin de financement et requérir une aide budgétaire supplémentaire
    - Les investissements financés sur les ressources internes devraient augmenter de près de 80 % et atteindre 8 à 9 % du PIB

D’après les informations préliminaires, les résultats au titre du programme FEC semblent être globalement satisfaisants, bien qu’il faille encore finaliser certaines mesures structurelles. Les autorités ont renforcé la transparence de manière importante avec la mise en ligne de rapports sur les politiques publiques. Le soutien de la communauté internationale doit être maintenu étant donné que des réformes importantes continuent d’être mises en œuvre.

HL/ HaïtiLibre / FMI

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n