iciHaïti - Sécurité : De la parole aux actes, la PNH en action

iciHaïti - PNH : Arrestations de 4 trafiquants dont 2 policiers

iciHaïti - Éducation : Coopération haïtiano-mexicaine

iciHaïti - PNH Nord : Arrestations de 5 dangereux criminels

iciHaïti - Nécrologie : L’ex-Ministre de l’intérieur Anick François Joseph est décédé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 29 octobre 2020

Haïti - RD : Une plainte contre Haïti pourrait être déposée à l’OMC

Haïti - Politique : Intervention du Président Moïse au symposium sur la corruption

Haïti - Politique : L’Office de la Protection du Citoyen favorable à une nouvelle Constitution


+ de nouvelles



Haïti - Économie : P.J. Patterson encourage les entreprises jamaïcaines à investir en Haïti
13/03/2011 12:40:33

Haïti - Économie : P.J. Patterson encourage les entreprises jamaïcaines à investir en Haïti
Le tremblement de terre qui nous a frapper l'an dernier a paralysé notre économie et nos infrastructures, le pays doit maintenant se tourner vers de potentiels investissements venant du secteur privé international.

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) estime que les dégâts causés par cette catastrophe peuvent être estimés à deux fois la valeur de l'économie annuelle du pays. Haïti n'a produit que 7.2 milliards de dollars en biens et services en 2008, selon la Banque mondiale. Les économistes Eduardo Cavallo, Andrew Powell et Oscar Beccerra ont estimé que le séisme a provoqué des dégâts à hauteur de $8 à 14 milliards de dollars américain. Eduardo Cavallo précise que "C'est juste une évaluation des dommages, elle ne donne aucune indication du montant d'argent pour remettre le pays comme si rien ne s'était passé"

En Jamaïque, plus tôt cette semaine la Jamaica Air Shuttle et PriceWaterhouseCoopers ont participé à un déjeuner rencontre ayant comme nom "Caricom's New Business Frontier-Haiti" à l'hôtel Pegasus. Etaient présents à cette reunion Kenneth Baugh Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et du commerce de la Jamaïque, Garvey Jean-Pierre Ministre Conseiller d'Haïti et P.J. Patterson ancien Premier ministre de la Jamaïque.

L'ancien Premier ministre de la Jamaïque, P.J. Patterson, qui est maintenant le représentant spécial de la CARICOM en Haïti a clairement indiqué qu'Haïti a un besoin urgent d'investissements du secteur privé et que bon nombre de promesses de dons ne se sont pas matérialisé. Il dit qu'il est prévu de mettre en place un Fonds de la Communauté des Caraïbes pour les catastrophes comme Haïti, mais à ce jour la réponse a été au mieux tiède.

Patterson a déclaré que « bon nombre de promesses faites doivent être versées au Fonds de Reconstruction d’Haïti (FRH) et non dans des projets bilatéraux. Les priorités immédiates en Haïti sont le logement, l'assainissement, les infrastructures et l'emploi ». Il estime qu'il faudra environ 11 milliards de dollars pour réhabiliter le secteur public d'Haïti et un autre 25 milliards de dollars pour le secteur privé. Il a ajouté qu'un fonds d'investissement des Caraïbes verrait la CARICOM jouer un rôle important et qu'il serait probablement contrôlé par la banque de développement des Caraïbes (CDB). « Le but serait d'aider le secteur agricole, aider à la récréation des services professionnels, recruter les planificateurs sociaux et économiques, toute la gamme [...] Nous constatons des progrès plus lents que ce que j'aurais aimé, mais je continue à encourager les entreprises jamaïcaines à investir en Haïti. Il y a des possibilités extraordinaires. »

Levy Christopher, Président de Jamaica Broilers a déclaré que son entreprise est déjà à la recherche de possibilités et qu'il est encourageant d'autres entreprises jamaïcaines à faire de même, ajoutant que « les Haïtiens sont très réceptifs aux Jamaïcains et je voudrais encourager nos entreprises à y aller et de jeter un coup d'œil. Les gens sont très fiers et honorables et les affaires sont menées en anglais [...] Nous voyons de nombreuses opportunités pour Jamaica Broilers. N'oublions pas qu'Haïti a une population de plus de 9 millions de personnes. Notre secteur privé [celui de la Jamaïque] peut jouer un rôle dans le relèvement d'Haïti. Je ne vois pas pourquoi cela ne serait pas possible ».

Pour sa part Ken Mason, business Development Director au sein du group Digicel a déclaré que "nous avons vu une opportunité d'investissement intéressante en Haïti et il ne faut pas juger le livre par sa couverture"

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


HAITIINFIRST
Posté le 14/03/2011 19:05:23
@Tivicieux -- je te comprends mais bon qu'ont fait les Haïtiens pour empêcher que les secteurs clé soit convoités pas les autres pays? Rien, pourquoi quand les autres veulent investir chez nous il ya un petit groupe de mafia qui se sent en danger. C'est à cause de ce comportement que la République Dominicaine a saisi toutes les occasions qui auraient pu nous faire connaître le développement. Nous avons toujours reproché aux dominicains de donner au plus offrant. Sauf que la rep Dominicaine est grand gagnant, ils disent aux autres venez investir chez moi mais par contre dans 30 ans ce sera à moi. En plus vous avez pas vraiment un secteur privé, vous avez un petit groupe de vicieux qui ne pensent qu'à profiter de la misère de ce peuple. ils sont malpropres, la route est sale, pleine de boue, ils en ont rien à faire, ils préfèrent aller acheter une jeep aux usa qui coûte très cher, plutot que de se réunir. Vous avez pas un secteur privé mais des magouilleurs qui préfèrent investir chez le voisin, aller au cinéma chez le voisin au lieu de créer des loisirs dans le pays. Le jour où il y a eu le séisme s'ils avient été au courant du jour où ça arriverait, ils auraient pris l'avion laissant les pauvres mourir. Quand ils sont malades ils vont aux États unis au lieu de contribuer dans un hôpital moderne. Moi je pense que tôt ou tard, ils vont perdre leur place dans ce pays, ils vont pas tout le temps réussir à chasser les Présidents qu'ils n'arrivent pas à corrompre
Ti Plim
Posté le 14/03/2011 14:56:53
@tivicieux -- Ça fait longtemps qu'on manifeste le désir d'investir dans les secteurs clés de ce pays, jusqu'à présent rien n’est encore fait, ce statu quo arrange les intérêts des uns au détriment de ceux des autres. Le secteur privé haïtien n’a pas fait preuve d’être à la hauteur de la tâche qui leur incombe, il pense s’enrichir sans avoir une grande vision pour ce pays ; la majorité de ses constituants sont des pêcheurs en eau trouble, ils tirent leur profit dans l’instabilité politique, cause majeur de la paupérisation du peuple haïtien. Pour autant qu’on tienne ce discours, pour autant la population croupisse dans la misère. A-t-on besoin de solutions aux problèmes ou a-t-on besoin d’un discours qui donne de vain espoir ?
Kool Groove
Posté le 14/03/2011 10:06:28
@tivicieux -- Il est de notoriété publique que jusqu'à présent notre secteur privé a montré peu d'engouement quant à la reconstuction du pays... C'est donc normal que les Jamaicains... les Martiens et autres se mêlent de la partie. D'ailleurs, on est bien à l'âge de la Globalisation et les frontières géographiques ne sont plus que des reliques d'un passé assez distant.
tivicieux
Posté le 13/03/2011 13:12:52
Haiti n'est pas une cour abandonnée, je ne comprends pas que le secteur privé de la jamaique pense a investir dans des secteurs clés d'haiti tel que l'agriculture ou autre. ils ont oublié l'humiliation du groupe de U17 qui a affecte tout le monde. [hors sujet] chers haitiens, certains secteurs clés d'un pays ne peuvent être livrer a des mains étrangères tel que l'agriculture, le transport public, la construction de route et de maisons, technique de communication et les finances et les autres secteurs peuvent être ouvert aux intérêts conjoints haitien et étranger tel que le tourisme l'industrie de textile ou de sous-traitance et autres...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n