iciHaïti - UNESCO : Un Professeur de l’UEH, l'un des lauréats d’un concours international sur les futurs de l’éducation

iciHaïti - Sécurité : Bilan de la PNH

iciHaïti - Sunrise Airways : Jérémie à 35 minutes de Port-au-Prince

iciHaïti - PNH : Opération «Terminator 1», 2 arrestations 1 mort

iciHaïti - PNH : Le puissant Chef de Gang «Tiyen» mortellement blessé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 13 août 2020

Haïti - Sécurité : Support des États Unis à la PNH

Haïti - Social : Décès de Bernard Fils-Aimé

Haïti - FLASH : Un contingent de militaires des FAd’H, déployé au poste frontière Malpasse-Jimaní


+ de nouvelles



Haïti - Élections : 23,000 hommes pour sécuriser le scrutin de dimanche
18/03/2011 11:01:13

Haïti - Élections : 23,000 hommes pour sécuriser le scrutin de dimanche
Le Capitaine Daniel Arambourd, chef des opérations policières liées aux élections au sein de l’UNPol (La Police des Nations Unies), a dévoilé jeudi, lors du point de presse hebdomadaire de la Minustah, le dispositif mis en place, pour sécuriser le scrutin de dimanche prochain.

« Un plan de sécurité intégré a été réalisé avec les militaires de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) et les autorités de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Bien évidemment, nous avons tiré les enseignements du premier tour pour élaborer ce nouveau plan. En ce qui concerne l’UNPol, ce plan prévoit notamment le déploiement d’un effectif supplémentaire de près de 300 policiers pour supporter la PNH dans tous les départements. Il prévoit également le renforcement de notre présence FPU (L’Unité de Police Constituée de la Minustah) dans 5 départements, ceux-là mêmes qui ont été concernés par des problèmes lors du premier tour.

Je peux vous préciser aujourd’hui : que nos effectifs de renfort UNPol sont effectivement déployés depuis le weekend dernier et travaillent aujourd’hui sur le terrain aux côtés des PNH ; que les renforts FPU rejoignent leurs destinations aujourd’hui même ; et que la PNH entend déployer ses renforts demain.

Je voudrais apporter quelques précisions quant aux effectifs engagés : Vous savez que la dernière résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies prévoyait une augmentation des effectifs de la Police de la Minustah d’environ un millier d’hommes. Et bien, nous avons commencé à recevoir ces effectifs supplémentaires depuis le premier tour et la situation, en termes d’unités de maintien de l’ordre déployées sur le terrain, a considérablement changé entre les deux tours. En effet, nous disposons aujourd’hui d’environ 430 FPU, de 80 UNPol et de 43 véhicules de plus qu’à l’occasion du premier tour.

Nous avons travaillé conjointement avec la PNH et avec les militaires de la Minustah, tant sur le terrain qu’au niveau central, afin de présenter les meilleures garanties de sécurité pour ce second tour des élections.

Au niveau national, nous avons environ : 1,300 UNPOL, 2,900 FPU et 8,500 militaires de la Minustah qui travailleront aux côtés des quelques 7,000 policiers de la PNH et de 4.200 Agents de Sécurité Électoral (ASE). Cela représente plus de 23,000 personnes, impliquées à divers titres, dans le processus sécuritaire de ce scrutin. Pour autant, l’acteur le plus important de ce processus sécuritaire reste la population haïtienne, et c’est à cette population haïtienne qu’il appartient aujourd’hui d’apporter sa contribution au bon déroulement de la journée électorale.

Nous savons tous que, lors d’un moment aussi important, peu importe l’effectif sécuritaire en place, car si la population n’offre pas une collaboration disciplinée, il y aura toujours des désordres entourant les élections. Nous invitons donc la population à offrir toute sa collaboration aux autorités de la PNH, à utiliser les numéros d’urgence en tant que de besoin : le 114 pour tomber au standard de la PNH et le 113 pour joindre la salle opérationnelle de la UNPol. Soyez assurés que nous allons offrir notre meilleur soutien aux autorités de la PNH, afin que cette journée se déroule dans les meilleures conditions possibles d’ordre et de sécurité. »


Afin d’éviter toute confusion sur le rôle des forces de police des Nations Unies, Le Capitaine Daniel Arambourd a précisé que cette force policière est là pour gérer la sécurité et non pour gérer les problèmes de fraudes qui ne relève pas de leurs responsabilités mais de celle du Gouvernement haïtien.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


pipo
Posté le 18/03/2011 11:31:56
« Afin d’éviter toute confusion ... mais de celle du Gouvernement haïtien » En un mot les fraudes du premier tour dans le centre central de decomptage peuvent se renouveller.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n