iciHaïti - UNESCO : Un Professeur de l’UEH, l'un des lauréats d’un concours international sur les futurs de l’éducation

iciHaïti - Sécurité : Bilan de la PNH

iciHaïti - Sunrise Airways : Jérémie à 35 minutes de Port-au-Prince

iciHaïti - PNH : Opération «Terminator 1», 2 arrestations 1 mort

iciHaïti - PNH : Le puissant Chef de Gang «Tiyen» mortellement blessé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 13 août 2020

Haïti - Sécurité : Support des États Unis à la PNH

Haïti - Social : Décès de Bernard Fils-Aimé

Haïti - FLASH : Un contingent de militaires des FAd’H, déployé au poste frontière Malpasse-Jimaní


+ de nouvelles



Haïti - Élections : La Société Civile lance un appel au calme
18/03/2011 17:12:21

Haïti - Élections : La Société Civile lance un appel au calme
Le CNO, l’ISC, le RNDDH, le CONHANE, le CERESS, le MOFKA, organisations engagées dans l’observation électorale, constatent avec inquiétude, depuis quelques jours, une montée de la violence verbale et physique, à l’approche du 2ème tour des élections législatives et présidentielles. Des embuscades sont dressées, des rassemblements sont perturbés par des jets de pierre, des coups de feu, des menaces sont proférées contre des journalistes, des médias ou des candidats, des assassinats sont perpétrés, des appels à la violence des rues sont déjà lancés en vue d’influencer les résultats du vote ou sous prétexte de défendre le vote en faveur de son candidat.

Si cette escalade se poursuit, le second tour des élections qu’on espérait plus démocratique et plus correct que le premier, risque d’engendrer des troubles, des frustrations et de prolonger la crise.

Aussi, les organisations signataires de la présente veulent-elles lancer aux candidats et à leurs partisans, un appel au calme, à la tolérance, à un sursaut de patriotisme et de civilité, au respect de la volonté populaire et du verdict des urnes, afin de permettre à notre Nation de sortir de ce marasme dans la paix et la dignité.

Elles invitent la Police Nationale à faire preuve d’une attitude pro-active et dynamique afin de prévenir et de neutraliser les actes de violence. Elles attendent de l’Appareil Judiciaire qu’il s’élève au dessus des parties et sanctionne avec rigueur les comportements délictueux et criminels. Dans ce sens, elles profitent pour rappeler aux candidats, les dispositions de la loi électorale, qui prévoit des peines très graves contre les participants qui usent de violence pour perturber ou influencer le processus : amendes, emprisonnement, perte des droits civils, politiques et de famille, exclusion de la course et de toute fonction élective pendant cinq ans. Elles espèrent vivement que les autorités judiciaires et électorales ne se verront pas obligées de recourir à ces sanctions extrêmes.

Enfin, les organisations d’observation lancent un ultime appel à l’ensemble de la population haïtienne pour qu’elle participe en grand nombre à ce vote historique, dimanche 20 mars 2011.

Suivent les signatures :
Conseil National D’Observation (CNO) : Nael Laguerre
Initiative de la Société Civile : (ISC) Rosny Desroches
Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) : Pierre Espérance
Conseil Haitien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE) : Edouard Paultre
Mouvman Fanm Kafou : Magdala Jn-Pierre
Centre d’Études et de Recherches en Sciences Sociales Et Pénales (CERESS) : Woldson Bertrand


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n