iciHaïti - RD : Plus de 120,000 haïtiens déportés ou refoulés en Haïti en 11 mois

iciHaïti - Art Beat Miami : Un rendez-vous incontournable de la culture haïtienne

iciHaïti - Économie : 2 plateformes numériques pour la promotion des produits et fournisseurs haïtiens

iciHaïti - Politique : La POHDH préoccupée par l’insécurité et la corruption

iciHaïti - Politique : Bilan de la semaine parlementaire...


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Santé : Tout savoir sur le système sanitaire haïtien

Haïti - Diplomatie : Haïti continuera à soutenir le Maroc et sa politique étrangère

Haïti - Environnement : Près de 3,000 tonnes de déchets par jour menacent la région métropolitaine

Haïti - Diplomatie : Haïti et le Maroc, vers un renforcement des relations


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Les grandes batailles du Ministre de la justice
10/10/2018 09:37:42

Haïti - Justice : Les grandes batailles du Ministre de la justice
Lundi Jean Roudy Aly, le Ministre de la Justice, fermement décidé à engager la bataille contre la détention préventive prolongée, insécurité foncière et la traite des personnes a réuni au ministère, les commissaires du gouvernement près des Tribunaux de Première Instance, le Directeur central de la Police judiciaire et les directeurs départementaux de la Police nationale.

Abordant le fléau de la détention préventive prolongée, le Ministre Aly a souligné le dysfonctionnement sévère du système judiciaire comme cause principale de ce problème. Plusieurs participants ont soulevé plusieurs causes génératrices et/ou aggravantes de ce fléau : l’absence de dossiers pour les détenus, abus, irresponsabilité ou malhonnêteté de certains acteurs du système (police ou justice), légèreté administrative etc. Aly a demandé aux commissaires du gouvernement, d’assumer leurs responsabilités et de prendre les mesures que de droit (augmentation des audiences, reconstitution des dossiers, redressement administratif, tenue d'assises criminelles...) pour désengorger les centres de détention « Agir vite, mais agir bien en prenant garde à la sécurité et la Paix publiques » a-t-il insisté, rappelant que le Ministère s'assurera de la disponibilité de l'aide légale dans toutes les juridictions.

Par ailleurs, le Ministre a indiqué que dorénavant les Parquets devront acheminer toutes les fins de semaine au Ministère, par courrier électronique, la fiche d'informations judiciaires qui renseignera sur la nature et le nombre des affaires traitées et sur la situation carcérale.

S'agissant de l'insécurité foncière, le Ministre Aly a souligné les conséquences directes et néfastes sur les efforts de l'État d'ouvrir le territoire aux investissements privés étrangers et à ceux de la diaspora. Il a exhorté les acteurs concernés à ne pas se faire complices des actes de spoliations, affirmant que le Ministère entend ouvrir l'œil sur cette question et rappelant aux commissaires du gouvernement qu'ils sont les protecteurs du paysan. Les instructions du ministre sont formelles à ce sujet : tolérance zéro vis-à-vis des spoliateurs et accapareurs de biens d’autrui ; gare aux arpenteurs, notaires, huissiers, commissaires du gouvernement et quiconque du système judiciaire se trouverait mêlé à des affaires d’insécurité foncière.

En ce qui a trait à la traite des personnes, crime transnational, le Ministre a appelé à la plus haute vigilance les autorités policières et des commissaires du gouvernement des juridictions des zones frontalières en particulier. Il estime que cette question exige l'intervention coordonnée de plusieurs autres institutions de l'État comme : l’Institut du Bien-être social et de Recherches (IBESR) et l’Office National de la Migration (ONM). Le Ministre Aly a invité les acteurs du secteur justice/sécurité « à sévir avec les rigueurs de la loi contre les auteurs de cette infraction ignoble ».

Le Ministre Jean Roudy Aly entend, dans un court délai, discuter de ces 3 fléaux avec le Conseil Supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ), question de donner le ton dans cette quête d'harmonie pour une saine distribution de la justice.

Synergie a été le mot d'ordre final de cette séance de travail qui a duré près de quatre heures.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n