iciHaïti - Violence : Cours d’autodéfense pour les femmes...

iciHaïti - Tourisme : Faire mieux connaître la Politour

iciHaïti - Fort National : Pose de la première pierre de l’école et du dispensaire des Sœurs de Sainte-Anne

iciHaïti - RD : Encore 688 de déportés en Haïti

iciHaïti - Canada : 40 millions de dollars au bénéfice des femmes et des filles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Religion : Le Pape François, nomme Mgr. Glandas Toussaint Évêque de Jacmel

Haïti - Politique : Vers le déménagement du bureau Central du Ministère de l’Éducation

Haïti - Agriculture : Le Ministre souhaite que le PAM augmente ses achats de produits locaux

Haïti - Politique : Jovenel Moïse annonce un programme de rénovation urbaine à Port-de-Paix


+ de nouvelles



Haïti - Social : Salaire minimum rejeté, les ouvriers réclament 1,000 gourdes par jour
11/10/2018 10:38:11

Haïti - Social : Salaire minimum rejeté, les ouvriers réclament 1,000 gourdes par jour
Thélémaque Pierre, le Porte parole de la Plateforme syndicale des usines textiles et Fignolé Saint Cyr le Secrétaire général de la Centrale Autonome des Travailleurs Haïtiens (CATH), rejettent le nouveau salaire minimum de 420 gourdes par journée de 8 heures de travail pour les ouvriers des industries d’assemblages tournées vers l’exportation (Article 5 Segment F du décret https://www.haitilibre.com/article-25766-haiti-flash-tous-les-details-sur-les-nouveaux-salaires-minimum.html

Selon-eux, cet ajustement de 70 gourdes (+20%) ne permettra pas aux ouvriers de subvenir à leurs besoins évoquant entre autres choses la vie chère et le coût quotidien du transport.

Télémaque Pierre affirme que les ouvriers maintiennent leurs revendications pour un salaire minimum de 1,000 Gourdes par jour alors que Fignolé Saint Cyr qualifié la publication de l’Arrêté de véritable provocation pour les ouvriers. Ils annoncent la poursuite de la concertation en vue de planifier un imposant mouvement de protestation contre ce nouveau salaire minimum.

Dominique St Eloi, le Coordonnateur de la Centrale Nationale des Ouvriers Haïtiens (CNOHA) abonde dans le même sens, affirmant que les ouvriers seront bientôt dans la rue pour dénoncer ce qu’il qualifie « un salaire de misère » et réclamer outre un salaire de 1,000 Gourdes, une assurance santé, des logements sociaux et des transports gratuits pour les ouvriers. Il critique un Gouvernement au service des plus riches qui oppresse les malheureux et les plus démunis.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-25766-haiti-flash-tous-les-details-sur-les-nouveaux-salaires-minimum.html

S/ HaïtLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gc
Posté le 11/10/2018 17:04:41
Je suis pour un salaire minimum de 1000 gourdes par jour. Les deputés, senateurs et ministres qui ne font absolument rien ont un salaire millionnaire. Et pourtant le peuple qui les a votés a un salaire de [modération]
Sasaye
Posté le 11/10/2018 11:04:27
Le développement du pays doit passer par un salaire qui permet à l'ouvrier de remplir ses besoins primaires. Sinon, une vie insoutenable, faite de privations, de pauvreté extrême et d’indignité ne fera que garder notre population dans l'insatisfaction et causer les conflits sociaux.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n