Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH : Arrestation d’Edner Désir pour faux kidnapping

iciHaïti - Japon : Aide post-séisme de 1,41 million de dollars

iciHaïti - PNH : 2 braqueurs assassins tués

iciHaïti - Insécurité : Le Ministre de la Culture condamne les actes de terreur au Village de Noailles

iciHaïti - Île-à-Vache : 2 Jamaïcains arrêtés pour trafic de stupéfiants


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #575

Haïti - ONU : Le mandat du BINUH renouvelé mais réduit par la Chine

Haïti - FLASH : Le secteur du transport en commun annonce un arrêt de travail illimité

Haïti - Politique : Intervention du Premier Ministre Henry à l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Une Situation difficile attend le prochain gouvernement
23/03/2011 12:21:52

Haïti - Politique : Une Situation difficile attend le prochain gouvernement
Pedro Aguirre, expert indépendant, auteur de nombreux ouvrages sur le processus électoral en Amérique du Sud, Asie et Europe, dans une interview a fait savoir que « Le vainqueur à l'issue du second tour des élections présidentielles en Haïti, que ce soit l'ancienne Première dame Mirlande Manigat ou le chanteur populaire Michel Martelly, fera face à une situation extrêmement complexe » expliquant que sous la pression internationale, Haïti a été « obligé de choisir un Président entre deux candidats n'ayant pas assez d'expérience politique »

L’expert déplore que « Les deux candidats n'ont présenté jusqu'ici qu'un projet gouvernemental fait de vœux pieux et non un plan concret sur la façon d'améliorer les conditions du pays », à son avis « Mr Martelly a une personnalité remarquable, mais son projet gouvernemental est trop vague [...] c'est aussi le cas de Mme Manigat, qui manque de projets concrets malgré son bagage politique. »

« Le nouveau Président devra faire preuve de beaucoup d'intelligence pour réussir, notamment en ce qui concerne la restauration de la vie institutionnelle du pays » précise l’expert qui rappelle que « Haïti n'a pas encore pu se rétablir complètement du séisme qui l'a frappé l'an dernier et l'épidémie de choléra sévit toujours dans le pays où la vie institutionnelle n'a toujours pas repris »

En outre, ajoute Pedro Aguirre « le nouveau Président devra faire face au retour au pays des deux ex-dirigeants haïtien Jean-Claude Duvalier et Jean-Bertrand Aristide, lesquels comptent encore de nombreux partisans dans différentes composantes de la société haïtienne »

L’expert estime en conclusion que « La démocratie ne consiste pas uniquement à organiser des élections et la communauté internationale doit maintenant trouver la bonne voie pour aider Haïti à consolider sa nouvelle démocratie bien fragile. »

En Haïti, Joseph Jasmin, Ministre délégué auprès du Parlement et le Sénateur Lucas Sainvil (Nord-Ouest) soulignent qu’aucun des deux candidats à la Présidence n’est assuré d’avoir une majorité au Parlement, ce qui l’obligera, à choisir le Premier Ministre en concertation avec les parlementaires. Selon des responsables de la plateforme du pouvoir (INITE), celle-ci est pratiquement assurée d'avoir la majorité au Sénat et à aussi de forte possibilités de contrôler la chambre des députés.

Pour le Ministre « On se dirige droit vers une situation où l’Exécutif et le Législatif devront chercher l’équilibre pour doter le pays d’un gouvernement efficace, sinon une situation de blocage risque fort de pénaliser la population » rappelant que le gouvernement est responsable par devant le parlement, « la cohabitation entre les deux pouvoirs sera nécessaire. »

Le Sénateur Sainvil, partage cet avis « la recherche du dialogue et du compromis sera plus que nécessaire » affirmant « que le prochain Président et les parlementaires devront faire preuve de patriotisme, et prioriser l’intérêt supérieur de la Nation aux leurs ».

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


CEDY
Posté le 05/04/2011 19:04:45
Le pays a besoin de quelqu'un, quelqu'un pouvant briser la chaine de la division, quelqu'un pouvant réellement rallier tous les esprits haitiens conséquents vers le changement, quelqu'un qui va réellement lutter, lutter pour qu'enfin nous vivons une ère démocratique en Haiti. J'espère que cette nouvelle figure a la Présidence d'Haiti sera tout a fait un renouveau, je souhaite que les haitiens vont cesser de s'entre-déchirer, qu'ils se rapellent que nous avons une seule vision, le bien-être de ce petit pays pour qu'enfin l'exterieur nous voit différemment.
emmanuel
Posté le 28/03/2011 21:51:02
Vue la situation du pays, ce n'est pas le temps de s'entredéchirer, il est temps de idiosyncratiser, il est temps de penser à la Nation plutôt qu'aux intérêts. Nous sommes l"avenir du pays, en nous renaitra la gloire, la pente inclinante de notre pays .
eltoro
Posté le 24/03/2011 20:52:42
L'idéologie populiste est sans doute noble je n'en doute aucunement. Malheureusement nos politiciens s'éloignent de cette idéologie et s'en servent pour leurs propres intérêts. C'est devenu un piédestal politique par lequel des orateurs démagogues flattent les passions populaires par des paroles et des actes pour abêtir et contrôler le peuple.
Kool Groove
Posté le 24/03/2011 06:36:35
@eltoro -- Le Populisme dans son ensemble est une idéologie assez noble et haute, puisque sa mission serait de respecter les intérêts et aspirations du peuple. Le grand danger c'est que bien souvent des démagogues le détournent et s'en servent pour accomplir leur propre dessein.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n