iciHaïti - Taïwan : Vers un renforcement des échanges culturels

iciHaïti - 350e du Cap : Membres du Comité organisateur chargé des évènements

iciHaïti - Chili : Drame familiale, un haïtien poignarde un bébé de 16 mois

iciHaïti - Brésil : Évaluation pour l’introduction en Haïti de la variété de cocotier «Nain Vert»

iciHaïti - Tourisme : La Ministre Stephenson à la Nouvelle Orléans


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Justice : Rapport d’activités de l’UCREF sur le blanchiment d’argent

Haïti - Technologie : Le réseau électrique Péligre/Port-au-Prince pratiquement terminé

Haïti - Technologie : Vers un transfert de connaissances hydrauliques avec Cuba

Haïti - FLASH : Près de 90% des clients de l’EDH n’ont pas payé leur facture !


+ de nouvelles



Haïti - Social : Campagne sur l’éducation sexuelle les violences et l’union précoce
09/11/2018 08:18:36

Haïti - Social : Campagne sur l’éducation sexuelle les violences et l’union précoce
Dans le cadre de la Journée internationale de la fille, Plan International Haïti a lancé une nouvelle campagne portant sur l’éducation, la grossesse précoce, les violences sexuelles et l’union précoce.

De son coté, Imose Jean Gédéon la Cheffe de Service Droit des Femmes au Ministère à la Condition Féminine a annoncé le lancement prochain d’une nouvelle campagne de sensibilisation d’envergure, destinée aux jeunes filles liées aux violences de genre, entrainant la grossesse précoce et la perte scolaire.

Pour Mme Gédéon, il est important d’insister sur l’égalité entres les garçons et les filles dans l’éducation et contre la grossesse précoce.

Rappelant qu’au cours de l’exercice 2017-2018, l’État par l’intermédiaire du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, a lancé deux projets d’accompagnement en faveur des femmes et des filles mères en conditions de vulnérabilité dans deux départements, la Grand-Anse et le Sud-Est, dans plusieurs communes entres autres : La Vallée, Jacmel, Beaumont, Dame-Marie et Pestel.

De son côté Allasan Drabo, le Directeur de Plan International Haïti, appelle à la concertation de tous les secteurs afin d’attaquer le problème dans la sphère familiale, à l’école, dans les lieux de cultes et les espaces de travail tout en déplorant que les femmes et les filles doivent se battre contre les stéréotypes sexistes.

William Thélusmond, le Coordonnateur général de l’organisation Regroupement Éducation Pour Tous (REPT), affirme que le droit des filles est bafoué, citant en exemple que « sur 175,000 filles qui rentrent en première année fondamentale, il n’en reste que 18,000 en 9ème année fondamentale » exhortant le Gouvernement haïtien à garantir le droit des filles à travers la législation, aussi bien que dans l’argent qu’il dispose dans le budget pour leur cause.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n