iciHaïti - PNH : Arrestation de 2 membres du gang de Vitelhomme

iciHaïti - 18e anniversaire : Commission Nationale des Marchés Publics (Vidéo, intervention du P.M.)

iciHaïti - Pétion-ville : Arrestation à Pernier d’une femme membre d’un gang

iciHaïti - Social : Aide aux familles déplacées de Savanne-Pistache

iciHaïti - Éducation : Installation de 5 nouveaux cadres au Ministère


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Environnement : Prévision climatique pour Haïti (novembre à janvier 2023)

Haïti - RAPPEL : Paiement d’un salaire complémentaire obligatoire

Haïti - Social : Sauvetage de 79 migrants haïtiens au large de Lake Worth (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - Société : Hausse des produits alimentaires...
24/03/2011 15:34:17

Haïti - Société : Hausse des produits alimentaires...
Le mois de mars marque le début de la période de soudure qui s’étendra jusqu’au mois de juin. La baisse des réserves des récoltes d’hiver, l’augmentation des prix des céréales sur le marché mondial ainsi que le cours du carburant, et les troubles socio politiques sont de nature à faire augmenter le prix des aliments au niveau national entre mars et mai. Les plus démunis souffriront davantage de la hausse des prix.

Les agriculteurs commencent à se mobiliser pour réussir la campagne agricole du printemps. Cependant, les efforts qui sont en train d’être déployés par le Ministère de l’Agriculture et ses partenaires restent en-deçà de l’apport fait à ce secteur en 2010. Dans un contexte où les prix des intrants sont à la hausse et où les agriculteurs pauvres n’arrivent pas à satisfaire leurs besoins alimentaires, on peut espérer une production plus faible à celle de 2010, estimée inférieure à la normale.

Haïti dépend à près de 50 % de l’importation alimentaire pour nourrir sa population. Le riz qui constitue la base de la ration alimentaire des Haïtiens est importé à près de 80%. La hausse des prix sur le marché international se répercute sur le marché local. Les prix des produits importés tels que les oléagineux, les céréales et le sucre se rapprochent de ceux d’avril 2008, au moment des émeutes de la faim. Ces prix continueront à augmenter jusqu’à la prochaine récolte en juin. Ceci s’explique par le fait que la production de la campagne d’hiver était très faible. Dans la plupart des marchés du Nord et du Nord‐est, les produits importés dominent nettement.

La zone métropolitaine de Port‐au‐Prince :
À Port‐au‐Prince, les prix en hausse depuis décembre ont affiché une baisse en février pour le riz importé et le haricot noir, imputable à une plus grande disponibilité sur le marché. Par contre les denrées comme la farine de blé, les huiles de cuisson, la viande sont à la hausse. Le sucre demeure stable, mais à un niveau qui dépasse la moyenne des cinq dernières années depuis décembre 2010. Toutefois, avec l’arrivée de la campagne agricole de printemps, les agriculteurs vont exercer beaucoup de pression en mars et avril sur les réserves agricoles en vue d’ensemencer leurs champs. Les prix vont donc marquer une tendance haussière qui ne s’arrêtera qu’à la prochaine récolte en juin et juillet. Cette tendance pourra s’aggraver avec l’augmentation des cours du pétrole et des céréales sur le marché international.

La Péninsule du Sud :
La péninsule du Sud, subit encore les effets du passage de l’ouragan Tomas. La rareté de certains produits alimentaires comme les fruits d’arbres véritables et les bananes, fait monter les prix des céréales et des haricots. Cette situation est actuellement exacerbée par la ponction faite sur les réserves alimentaires pour la satisfaction de la demande en semences. Le prix de certains produits comme le haricot noir et le maïs a augmenté en ce début de la campagne agricole de printemps. Le maïs qui se vendait à 30 gourdes la marmite de 6 livres est passé à 75 gourdes et le haricot noir coûte 175 gourdes contre de 150 gourdes en janvier. Une telle situation peut rester inchangée ou même se détériorer jusqu'à la prochaine récolte de juin.

On observe une baisse dans le prix de vente de certains animaux comme la chèvre due probablement à une augmentation de l’offre. L’abattage des arbres s’intensifient dans certaines communes de la Grand’ Anse, comme Corail. La situation continuera à se dégrader à cause de l’augmentation des prix des produits importés et de la rareté des produits locaux.

La péninsule du Nord‐Ouest :
Après avoir été touché par l’ouragan Tomas, la péninsule du Nord‐Ouest est maintenant la proie de la sécheresse. La campagne d’hiver n’a pas été satisfaisante et les réserves alimentaires sont à un très bas niveau. Les marchés sont approvisionnés surtout de produits importés. Les prix comme partout ailleurs sont à la hausse et vont continuer à afficher cette tendance jusqu’à la prochaine récolte en juillet. La migration, l’abattage des arbres pour la fabrication de charbon, la vente du bétail vont constituer les principales sources de revenus des plus démunis. Les pauvres et les très pauvres vivront en insécurité alimentaire de mars à juin.

Artibonite :
Le prix du riz populaire (TCS‐10) est à la hausse passant de 85 gourdes à 100 gourdes. La récolte est attendue en avril, mais la production sera faible (20% à 30% plus faible par rapport à la normale) et n’aura donc pas beaucoup d’incidence sur la tendance actuelle des prix. La main‐d’œuvre recommence à être disponible mais le coût demeure élevé, passant de 100 à 125 gourdes. La situation retourne à la normale dans la Vallée de l’Artibonite, mais demeure critique dans les régions montagneuses dont les habitants sont très touchées par le choléra et la sécheresse. Elle sera aussi difficile à Anse‐Rouge suite à la perte des dernières récoltes. Les plus démunis y seront en insécurité alimentaire haute.

HL/ HaïtiLibre / FEWS

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n