iciHaïti - Politique : Les Bahamas suspendent temporairement les déportations d’haïtiens

iciHaïti - Crise : Le Gouvernement vole au secours des personnes handicapées

iciHaïti - Politique : Le Gouvernement invite la population à reprendre ses activités régulière

iciHaïti - AVIS : Air Canada annonce l’annulation de plusieurs vols pour Haïti

iciHaïti - Canada : Retour à la maison des 133 touristes, otages de la crise en Haïti !


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Économie : La République Dominicaine militarise ses stations-service à la frontière

Haïti - Sécurité : Taïwan émet un 2e avertissement de voyage «Orange» pour Haïti

Haïti - Politique : Le Ministère de l'Éducation Nationale lance un cri d’alarme

Haïti - Diplomatie : Déclaration des États-Unis sur la crise au pays


+ de nouvelles



Haïti - Kits scolaires : L’ULCC demande au Parquet de prendre des mesures contre 10 personnes
16/11/2018 10:20:19

Haïti - Kits scolaires : L’ULCC demande au Parquet de prendre des mesures contre 10 personnes
L’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) a demandé au Parquet de Port-au-Prince de mettre l’action publique en mouvement contre l’ex-Ministre des Affaires sociales Roosevelt Bellevue (révoqué le 29 août 2017 https://www.haitilibre.com/article-21953-haiti-flash-revocation-du-ministre-des-affaires-sociales.html ), son Chef de cabinet, l’Administrateur du Ministère et 7 autres personnes responsables de 6 entreprises qui se livraient à des marchés publics illégaux et à la facturation excessive de kits scolaires.

L'ULCC, recommande dans son rapport à la Direction Générale des Impôts (DGI) de tout mettre en œuvre pour récupérer près de 40 millions de Gourdes représentant le coût de la surcharge facturée par trois des six fournisseurs des kits scolaires sur un montant total de contrats de près de 120 millions de Gourdes (119,389,600)

De sont côté l'ex-ministre Bellevue n’a pas cessé de clamer son innocence et affirmé ne pas avoir eu connaissances ou avoir été impliquée dans cette affaire de facturation excessive.

Pour plusieurs avocats, Me Clamé Ocnam Daméus, le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince doit d'abord renvoyer l'affaire devant un juge d'instruction et obtenir l'ordonnance confirmant ou infirmant les accusations, afin d'engager une action publique contre les accusés.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-21982-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-21953-haiti-flash-revocation-du-ministre-des-affaires-sociales.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n