Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - RD : Saisie de 2,695 gallons d’essence de contrebande à destination d’Haïti

iciHaïti - RD : Forte militarisation à proximité de la CODEVI (zone frontalière Ounaminthe / Dajabón)

iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #924

Haïti - AVIS : Création d’entreprises à fort impact social, appel à projets

Haïti - FLASH : «Ti Makak» envisagerait d’attaquer la mission diplomatique de la Nonciature Apostolique

Haïti - AVIS Québec : Recrutement en Haïti de 50 personnes diplômées en soins infirmiers


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le Palais National déploie son unité spéciale dotée d’armes de guerre
21/11/2018 07:56:41

Haïti - FLASH : Le Palais National déploie son unité spéciale dotée d’armes de guerre
Depuis dimanche, des hommes cagoulés revêtu d’uniforme noir pour la plupart portant pour certains des armes de guerre (M60) et circulant dans la capitale à bord de pick-up appartenant au Palais National revêtus de peinture de camouflage, équipés de mitrailleuse ont provoqué la peur et diverses interprétations dans la population.

Michel-Ange Gédéon, le Directeur Général de la PNH a confirmé qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle unité de la PNH, mais de l’Unité Spécialisée de la Garde du Palais National (USGPN), soulignant que cette unité n’avait pas été déployée sur son ordre.

Gédéon a condamné la présence dans les rues, des agents de l’USGPN portant des armes de guerre et circulant à bord de pick-up équipés de mitrailleuses lourde (M50). Il a mentionné en avoir discuté lors de la dernière réunion du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) et notifié qu’il n’était pas question d’interventions dans les rues d’unités n’ayant rien à voir avec les unités de maintien de l’ordre de la PNH.

De son côté, Mario Andrésol l’ex-Directeur Général de la PNH a également déploré l’utilisation par les agents de l’USGPN d’armes de guerre, destinées à intimider la population.

Jude Charles Faustin, le Conseiller spécial du Président Jovenel Moïse a justifie la présence des membres de l’USGPN dans les rues et de l’armement dont ils disposent en raison des menaces et de la conjoncture, précisant au sujet des équipements de cette unité « Il n’y a rien de nouveau, depuis toujours c’est le Secrétariat général du Palais National qui s’occupe de l’acquisition d’armes, d’équipements et de matériels pour l’USGPN » une unité qui rappelons-le est chargée d’assurer la sécurité présidentielle.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Homme de Jacmel
Posté le 23/11/2018 07:43:52
Par déontologie les militaires ou ex militaires y compris les policiers de formation ne font pas trop de déclaration car ça va a l'encontre de la discipline. Cet ex chef de la police ainsi bien de l'ex colonel des léopards sont très compétents et bien formés mais ils font trop de la politique. Ceci est incohérent de par leurs formations. Pourquoi ne réagissent ils pas sur les bandits ayants des armes de guerres. Au sujet de l'unité du palais, la déclaration du chef de la police est moins professionnel car tout les pays possèdent des unités spécialisées en logistique surtout lorsqu'il a des situations non élucidées. Nous sommes l'un des rares pays dites démocratique ou un chef de police a lui seul peut faire des changements sans passé par un board Aussi que le chef d'état n'est pas le commendant en chef ou la photo du chef de police est la seule dans les murs. Un disfonctionnement.
PieRre
Posté le 21/11/2018 18:43:26
Plutot que de circuler dans les rues de la capitale avec des armes de guerre pour intimider le peuple, pourquoi ne curculent-ils pas préférence dans les quartiers où vivent les gangs criminels qui tuent la population. [hors sujet]
Haitipapmouri
Posté le 21/11/2018 15:18:03
WAW, Jovenel n'est pas aussi lâche que Martelly. Il ne va pas laisser les opposants sans vergogne le jetter sans réagir. Les gens qui manifestent honnêtement pour le petrocaribe ont laissé les opposants infiltrés leurs mouvements. C'est ce qu'il fallait éviter, ils n'ont pas reussi à le faire. La transition ne profite pas à Haiti mais aux opposants sans vision. Une erreur de Jovenel était d'avoir fourni aux partis politiques plus de des centaines de millions de gourdes sans que ces derniers aient à justifier ce qu'ils en font avec. Il aurait dû l'investir dans le social pour soulager la misère du peuple dont profite cette opposition qui est un cancer pour ce pays. Jovenel de son côté doit parler avec les bourgeois afin de pouvoir diminuer sur les prix de leurs produits qui tuent ce peuple sans argent. Il doit aussi leur parler pour voir comment les faire payer des taxes. En tout cas cette unité doit y rester car la police est trop politisé avec Gédéon à sa tête sachant que c'est un pion de Privert. On espère qu'un dénouement va être trouvé car Jovenel Moise n'est pas la justice, le peuple doit demander des comptes aux juges, à l'ULCC qui ne font pas leur travail pour baisser la corruption.
Sasaye
Posté le 21/11/2018 12:11:37
Les manifestants du 18 Novembre n'étaient pas des bandits. Ces unités de la garde présidentielle doivent alors se manifester dans les zones de non-droit pour confronter les bandits équipés d'armes de guerre.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n