iciHaïti - Petit-Goâve : Manifestation contre le Maire Limongy

iciHaïti - Nord-Est : Formation des femmes élues

iciHaïti - Petit-Goâve : 4e jour de black-out, les jeunes menacent !

iciHaïti - Environnement : Préparation de la 2ème journée de reboisement national

iciHaïti - 3e ATHENA : Concours sur la protection de l’environnement


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Social : Le Panama face à une crise migratoire haïtienne

Haïti - Tennis : Possible 1/4 de finale entre Naomi Osaka et Serena Williams à Roland-Garros

Haïti - Culture : Jumelage entre la Nouvelle-Orléans et Cap-Haïtien

Haïti - Économie : Lancement d’un projet de l’USAID pour mobiliser des fonds d’investissements


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Vers le fermeture totale des carrières clandestines
10/12/2018 08:31:25

Haïti - Environnement : Vers le fermeture totale des carrières clandestines
Dans le cadre du Décret de janvier 2006 fixant les conditions d’exploitation des carrières, une opération conduite par le Ministre de l’environnement Jouthe Joseph, de concert avec la Police Nationale d’Haïti (PNH), la Justice et l’Agence des Aires Protégées (ANAP) a procédé le 6 décembre dernier à la fermeture d’une Carrière (sable, roches, graviers…) à Thomassin 48, au niveau de la ravine Thurin, dans la Localité de Pilon.

Le Ministre Jouthe a remercié les riverains pour avoir informé le Ministère de l’exploitation clandestine de ce site représentant un danger tant pour l’environnement que pour la population avoisinante. De plus, il a souligné que beaucoup de problèmes environnementaux des communes en aval, telles que Pétion-ville, Delmas et de Port-au-Prince proviennent de cet endroit.

« Cette intervention n’est que le début d’une série, en vue d’arrêter la dégradation environnementale à travers tout le territoire national, particulièrement au niveau de l’aire Métropolitaine » a affirmé le Ministre, précisant que cette carrière avait déjà fait l’objet d’interdiction que le Ministère entend faire respecter, rappelant « Tout contrevenant à cette disposition sera passible d’arrestation et de sévères sanctions prévues dans la loi ».

Notons que durant cette opération, 4 exploitants de matériaux dans les carrières, ont été arrêtés par la PNH et conduit au Commissariat de Thomassin 48, pour les suites judiciaires.

Rappelons qu’un rapport du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME) concernant l’exploitation des carrières à travers le pays et la zone métropolitaine en particulier indique que sur 140 carrières recensées dans le département de l’Ouest 89% des exploitants sont illégaux et ne possèdent aucune autorisation d’exploitation de l’État https://www.haitilibre.com/article-22399-haiti-environnement-89-des-carrieres-sont-illegales-dans-l-ouest.html

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-23632-haiti-environnement-la-brigade-de-surveillance-des-aires-protegees-passe-a-l-action.html
https://www.haitilibre.com/article-23438-haiti-environnement-nombreuses-annonces-du-ministre-georges.html
https://www.haitilibre.com/article-23300-haiti-avis-suspension-de-l-extraction-du-sable-au-niveau-du-morne-a-cabri.html
https://www.haitilibre.com/article-23422-haiti-securite-vers-une-exploitation-plus-rationnelle-et-securitaire-des-carrieres.html
https://www.haitilibre.com/article-22399-haiti-environnement-89-des-carrieres-sont-illegales-dans-l-ouest.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


pieRre
Posté le 10/12/2018 09:46:46
Creuser des trous par ci par là, dans le lit des rivières et les flancs des montagnes pour exploiter les agrégats de construction est un désordre sérieux qui doit être corrigé pour le bien de l'environnement et la vie des gens. Qui pis est, les gens savent que c'est mauvais mais le font quand même. Les sites d'exploitation, les bancs de sable de gravier et de roches doivent être répertoriés sur tout le territoire national au moyen de cartes géologiques avec des photographies aériennes déterminant leur quantité pour que des permis d'exploitation soient accordés aux exploitants. Ce sera une source de revenus pour l'État. Des routes d'accès à ces sites doivent être construites pour assurer le transport des matériaux. Le commerce de sable de gravier et de roche pourra se faire entre provinces ce qui donnera du travail à une bonne arrière de la population et aux camionneurs. L'exploitation des carrières doivent être contrôlées par l'État et non par les individus. Les individus ont à exploiter les carrières en détenant un permis d'exploitation.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n