iciHaïti - PAP : Activités pré-carnavalesques, 6 blessés et 1 mort (bilan définitif)

iciHaïti - Social : De plus en plus difficile de vivre illégalement en République Dominicaine

iciHaïti - Cap-Haïtien : Le propriétaire de «Centrale Bank Borlette» abattu par balles

iciHaïti - Sécurité : Vers le retour des bornes d’incendie dans la zone métropolitaine

iciHaïti - TNH : Concours de Bandes à pied


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping…

Haïti - Économie : Près de 70% des tenanciers de borlette refusent de payer leurs redevances

Haïti - Croix-des-Bouquets : Ouverture de la Maternité de l’hôpital Foyer Saint Camille

Haïti - Politique : Le Président Moïse rencontre une délégation de haut niveau de l’ONU

Haïti - Social : Rationnement d’électricité, 2 morts et 5 blessés à Lascahobas


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Près de 3,000 tonnes de déchets par jour menacent la région métropolitaine
12/12/2018 07:41:54

Haïti - Environnement : Près de 3,000 tonnes de déchets par jour menacent la région métropolitaine
Jude Édouard Pierre, le Président de la Fédération Nationale des Maires Haïtiens (FENAMH) et maire de Carrefour, lors d’une conférence de presse conjointe, estime que Port-au-Prince et la région métropolitaine produisent quotidiennement près de 3,000 tonnes de fatras, déplorant l’absence d’une véritable politique véritable publique des déchets.

Par ailleurs, il est sans concession devant l’inefficacité du Service Métropolitain de Collecte des Résidus Solides (SMCRS), qui collecte moins de 13 % des déchets de la région métropolitaine. Pour le maire de Carrefour, le recyclage est indispensable, soulignant que 73% des déchets qui encombrent nos rues, sont d’origines organiques et facilement compostables, ce qui représente un potentiel économique élevé en terme d’engrais naturel pour le secteur agricole.

Marie-Claude F. Bayard, la Directrice de la Fondation Odette Roy Fombrun abonde dans le même sens, affirmant que la valorisation des déchets peut transformer ce fléau urbain en opportunité. Toutefois, elle souligne et que seul Cité Soleil possède un site de dépôt de déchets, déplorant par ailleurs, le manque d’éducation civique des citoyens

Pour Rosny Desroches, Directeur de l’Initiative de la Société Civile (ISC) si l’on veut attirer les touristes, il faut des villes et des sites propres, Il souligne qu’il est vain de croire que l’on ne peut espérer attirer les touristes s’ils sont accueillis par des montagnes d’immondices en débarquant dans la destination. Il propose la création d’un comité communal bénévole d’assainissement, pour contribuer à la lutte contre les fatras.

Face à ce fléau croissant, la FENAMH et des organisations de la Société Civile se sont regroupés avec comme objectif de mettre en place un système de ramassage, de tri et de recyclage spécial pour 3 catégories de déchets : le plastic, les déchets organiques et le papier et carton pour que nos villes deviennent enfin propres et attrayantes.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 12/12/2018 16:13:59
C'est la faute du Gouvernement et du President qui ne se concentrent pas sur les problèmes et abandonment Port-au-Prince et Petion-ville, Jovenel Moise et son Gouvernement se soucient plus du Sud et une partie du Nord, Jovenel au lieu d'aider les Mairies aux nettoyages de ces villes qui ont plus d'habitants que les autres, les abandonne c'est pourquoi que ces deux villes sont remplis de fatras.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n