iciHaïti - Diaspora : Décès du Consul honoraire d’Haïti à Bordeaux

iciHaïti - Social : 23 «boat-people» haïtiens interceptés dans les îles Caïcos

iciHaïti - SOS-Journalistes : Espoir après l’arrestation d’un des présumés assassins de Vladjimir Legagneur

iciHaïti - MSF : Réouverture de l'hôpital de soins des grands brûlés à Port-au-Prince

iciHaïti - Football : Classement FIFA de nos Grenadiers


+ de nouvelles


Haïti - Diplomatie : Nomination de 7 ambassadeurs et d’une Consule Générale

Haïti - Social : 262e anniversaire de naissance de l’Empereur Jean-Jacques Dessalines

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 19 septembre 2020

Haïti - Justice : L’IGPHN enquête sur les policiers membres du Groupe «Phantom 509»


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : Situations à Petit et Grand Goâve nombreuses difficultées
05/06/2010 15:44:45

Les terrains doivent être aménagés en cas d’évacuations d'urgence. Le taux de couverture en abris d'urgence à Grand Goave est encore faible par rapport à Petit Goave. La plupart des partenaires attendent toujours de recevoir du matériel supplémentaire d’abris d'urgence. Par ailleurs, des lacunes dans la gestion des camps ont été identifiées. Bien que les évaluations de logements aient commencé, de plus amples informations concernant les critères de classification et l’aide à apporter aux propriétaires et locataires de maisons classées « jaune » sont nécessaires. L'enlèvement des gravats demeure problématique.

Les organisations ont besoin de directives claires, appuyées par les autorités locales, pour permettre la construction en toute légalité d’abris temporaires sur les terres dont l’acte de propriété n’est pas
clairement établi.

Cette situation, si l’on n’y remédie pas, est susceptible de mener à un goulot d'étranglement dans la mise en œuvre du programme d’abris transitoires. Une politique nationale sur la question devrait être envisagée. Les autorités locales devraient envisager d’accorder gratuitement des permis de construire à tous ceux qui ont le droit d'utilisation des terres.

Selon les données disponibles à Petit Goave, 60% de la population cible sont des locataires. Il faut s’attendre à des problèmes en matière de propriété foncière et de location. Les agences font face à ces problèmes au cas par cas en dialoguant avec les membres de la communauté et les autorités locales.

Les plans de secours d’urgence sont examinés à l’heure actuelle tandis que les réserves en articles non alimentaires et en matériel d’abris d'urgence sont regroupées et prépositionnées pour couvrir 120 000 familles.

À Petit-Goâve, l’analyse des évaluations a mis en évidence des besoins importants dans les écoles. Plus de 91% des écoles n'ont pas d’eau potable, 24% n'ont pas de latrines, 78% n'ont pas de structures d’abris et 71% ne disposent pas de cantines scolaires.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n