iciHaïti - Coopération : Appui de la Suisse au Gouvernement haïtien

iciHaïti - Politique : Le FNE et la Banque Mondiale clôturent avec succès, un an de collaboration

iciHaïti - PNH : Premier Bilan de l’Opération «Rideau de fer»

iciHaïti - Insécurité : Note de protestation de l’Association des Journalistes Haïtiens

iciHaïti - ONU : Vive préoccupation de la BINUH face aux violences armées de dimanche


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - France : Bourses de mobilité doctorale Anténor Firmin, appel à candidatures

Haïti - Espagne : Haïti cherche à promouvoir la coopération inter-universitaire

Haïti - Coupe du Monde U-20 : Nos Grenadières qualifiées pour les 8ème de finale

Haïti - Cap-Haïtien : Le Carnaval a repris dans la violence, plusieurs victimes


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Des agents de l’UDMO tirent sur la foule à Petit-Goâve au moins 15 blessés
14/02/2019 07:41:24

Haïti - FLASH : Des agents de l’UDMO tirent sur la foule à Petit-Goâve au moins 15 blessés
Mercredi des individus non identifiés ont mis le feu au bâtiment logeant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Petit-Goâve et le Parquet, en introduisant dans les locaux des pneus enflammés...

Par ailleurs, des manifestants antigouvernementaux venus de Grand-Goâve qui avaient rejoint ceux de Petit-Goâve au pied de Morne Tapion, se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont tenté de disperser la foule avec des grenades lacrymogène, avant que des coups de feu tirés à hauteur d’homme, provenant de l’endroit ou se trouvait des agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) frappent la foule de manifestants et déclenchent une véritable panique…

Le bilan partiel de ces tirs est lourd, au moins personnes 15 blessés par balles dont la plupart ont été conduit à l'hôpital Notre Dame de Petit Goâve et 6 blessés grièvement auraient été conduit à Grand-Goâve.

Par ailleurs l’hôpital de Petit-Goâve a reçu au cours de la journée plusieurs dizaines de personnes présentant des symptômes de détresse respiratoire consécutif aux gaz lacrymogènes et à la fumée toxique des pneus enflammés servant de barricade au travers de la ville rendant l'air irrespirable.

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gc
Posté le 14/02/2019 11:22:57
Je crois qu'il y a une grande différance entre manifester et vandaliser. Manifester mérite l'approbation de tous, c'est normal. Cependant vandaliser mérite d'être traiter avec la plus dure rigueur possible. Quand on brûle les magasins, les maisons, les véhicules et par dessus tout ça on vole les biens d'autruis, comment peut-on croire que la police va donner un baiser au front ?. Après tout détruire on va dire que le Gouvernement n'a rien fait, le peuple est appauvrit, la vie est chère, il n'y a pas de quoi à manger , blab bla bla. L'avenir dira le reste.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n