iciHaïti - ONI : Accès aux services d’identification facilité pour les personnes handicapée

iciHaïti - Insécurité : Saccage et violences aux urgences pédiatriques de l’hôpital universitaire La Paix

iciHaïti - Argentine 2022 : Coupe du monde de Football des personnes de petite taille

iciHaïti - Marigot : Gabionnage de la rivière Citronnier

iciHaïti - Environnement : Fermeture de la carrière de Trou Forban


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 7 août 2020

Haïti - Venezuela : Haïti réitère son engagement contre le régime du Président Nicolas Maduro

Haïti - Diplomatie : La primature déplore l’incident contre le drapeau dominicain à la frontière

Haïti - FLASH : 3 fois plus de cas confirmés et 6 fois plus de cas suspects en 24h


+ de nouvelles



Haïti - Politique : La visite du Sous-secrétaire d’État David Hale peu appréciée par l’opposition
02/03/2019 07:50:47

Haïti - Politique : La visite du Sous-secrétaire d’État David Hale peu appréciée par l’opposition
Vendredi, le Sous-secrétaire d’État aux Affaires Politiques, David Hale était en Haïti pour discuter avec les dirigeants du secteur politique, du secteur privé et de la société civile de la manière d’aboutir au dialogue et à la croissance économique. Il a exhorté le Gouvernement haïtien à élaborer une stratégie à long terme pour renforcer les institutions, améliorer la bonne gouvernance et lutter contre la corruption.

« Les Haïtiens souffrent depuis trop longtemps de l'instabilité politique, de la mauvaise gestion économique et de la corruption. La stabilité politique attirera la croissance économique et les investissements étrangers. Nous félicitons la Police Nationale d’Haïti (PNH), pour son professionnalisme, et nous continuerons de lui apporter notre soutien afin qu’elle puisse remplir sa mission.

Le Gouvernement des États-Unis encourage les efforts déployés pour engager un dialogue inclusif et sérieux et attend avec impatience la tenue d'élections parlementaires et locales honnêtes et transparentes au mois d'octobre qui aideront à canaliser les changements à travers les urnes et non par la violence. »

À l’issue de sa rencontre avec David Hale, le Président Moïse a déclaré « […] Nous avons échangé sur la situation du pays. J’apprécie la disponibilité du Gouvernement américain pour faciliter la recherche d'une solution inter-haïtienne à la crise socio-politique. ». Le Premier Ministre Céant après s’être entretenu avec le le Sous-secrétaire d’État aux Affaires Politiques, a indiqué « Les échanges ont porté notamment autour de la nécessité de renforcer le processus d’institutionnalisation de la démocratie en Haïti à travers le dialogue. »

Une visite peu appréciée par l’opposition radicale qui se méfient de la prétendue position de conciliation de Washington, dont le rôle en Haïti est marqué par son interventionnisme et met en doute le résultat de cette « médiation américaine » face à la crise, affirmant que la visite de David Hale ne fera pas avancer les choses dans la bonne direction.

Selon Me André Michel l’un des Porte-parole de l’opposition radicale « […] les Américains ne comprennent pas bien la crise politique haïtienne » il reproche à Hale « de favoriser le dialogue, alors que le principal obstacle est le président Jovenel Moïse […] » affirmant « Prezidan Jovenel Moyiz kwoke Sou yon pye mango ki nan lakou anbasad amerikèn. Pèp la dwe kontinye mobilizasyon an pou mete Jovnel Moyiz atè. La solution à la crise Politique actuelle passe par la démission de Jovenel Moïse. »

Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-27063-icihaiti-usa-le-sous-secretaire-david-hale-attendu-en-haiti.html

HL/ SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Louis Jr
Posté le 02/03/2019 18:47:30
On ne peut entamer un dialogue avec un Président qui viole les droits fondamentaux et les droits constitutionnels de tout un peuple.L'État haïtien doit tenir compte des nombreuses violations de droits humains commis à l'endroit du peuple et les fautifs doivent être traduits devant la justice.Ce dialogue n'aura aucun aboutissement légitime et sera impitoyablement rejeté par une collectivité qui ne réclame qu'une chose:l'effondrement de tout un système oppressif qui opère sous la tutelle de l'impérialisme.
Sasaye
Posté le 02/03/2019 11:57:57
La crise politique ayisienne est causée par la crise économique qui rend la vie impossible pour la majorité de la population: la dévalorisation de la Gourde rend la nourriture et les produits de base inaccessible à la majorité miséreuse qui patauge dans l’économie informelle parceque sans emploi. Elle est causée par la crise sociale qui empêche à la majorité de la population l’accès aux services de base: Santé, Éducation, Électricité, Emplois, Logement... La violence est causée par la frustration et la colère de la population qui ne reçoit pas de réponse à ses revendications justes et légitimes.
Rey
Posté le 02/03/2019 08:25:17
Vous vous trompé Me Andre Michel, nous les américains de la diaspora comprenons très bien les complots des membres de l'opposition radicale pour créer cette crise politique haïtienne. Votre plan est de faire démissionner Jovenel Moise pour le remplacer par un membre de l'opposition temporairement. C'est un manqué de respect pour le pays. Mais avant tout, regardez le visage d' Haiti, c'est triste à cause de vos manifestations violentes, rappelez-vous qu'Haiti appartient à tous les haïtiens tant à l'intérieur qu'à intérieur du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n