iciHaïti - Éducation : Vers une redynamisation de l’alphabétisation

iciHaïti - Économie : Des «Madan Sara» souhaitent monter une coopérative

iciHaïti - FOKAL : Vers l’établissement d’une cartographie nationale du secteur culturel haïtien

iciHaïti - Contrebande : Saisie de chaloupes à Saint Louis du Sud

iciHaïti - Exposition : «Ombre et lumière : la peinture haïtienne d’hier et d’aujourd’hui»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 3 août 2020

Haïti - Diaspora : Bourses d’études pour les jeunes haïtiens du Québec

Haïti - Espagne : Premier accord de Coopération académique et scientifique inter universitaire

Haïti - Agriculture : Les conditions de sécurité alimentaire continuent de s’aggraver


+ de nouvelles



Haïti - Justice : En Haïti la justice est plus répressive qu’en France
11/04/2011 10:54:11

Haïti - Justice : En Haïti la justice est plus répressive qu’en France
En septembre 2010, Lionel Bourgoin, le directeur de la magistrature d’Haïti (EMA) était au côté de Jean François Thony, directeur de l'École nationale de la Magistrature (ENM) de Bordeaux, pour présenter la première promotion de vingt magistrats haïtiens qui va être formée durant les dix prochains mois.

17 hommes et 3 femmes suivront pendant cinq mois des cours de théorie à Bordeaux suivis de cinq mois de stage dans des juridictions en France, avant une ultime période de formation spécifique à Haïti sur le terrain. Ce cycle de formation doit les conduire, de retour chez eux, à exercer la profession de magistrat.

Amendo Alexis, l’un des magistrats stagiaire haïtien, en formation en France est désormais assis derrière les juges lors des audiences. Il ira ensuite à l'instance, séjournera avec le juge pour enfants et terminera par le bureau du juge d'instruction. Le 24 juin, ce jeune haïtien de 30 ans quittera la ville d’Auch pour Bordeaux pour la remise des diplômes et son retour en Haïti.

Une fois son diplôme en poche, Amendo Alexis a très envie de représenter le Ministère public, « mais en Haïti, le statut de parquetier est très précaire. On peut être révoqué à tout moment, alors qu'au siège, les juges ont des mandats de sept ans renouvelables ». Le jeune Magistrat a donc décidé de tout faire pour « être un très bon parquetier » et se mettre à l'abri d'une révocation subite.

Après quelques semaines passées à arpenter les couloirs du tribunal d'Auch et quelques mois passé à l'École normale de la magistrature de Bordeaux, Amendo Alexis évoque ce qu’il pense de la justice française ? « Le système de droit romano-germanique est le même que le nôtre. La loi française est beaucoup plus avancée, en revanche, nous sommes beaucoup plus répressifs en Haïti. » Citant en exemple les six mois de prison assortis du sursis auxquels a été condamné un ex-conjoint violent la semaine dernière lors d'une comparution immédiate « En Haïti, le parquet aurait pu requérir trois ou quatre ans de prison ! Les dix-neuf autres élèves de l'ENM d'Haïti qui sont venus finir leur cursus en France et moi-même, sommes toujours étonnés de vous entendre demander du sursis avec mise à l'épreuve pour des choses horribles et de voir les prévenus repartir tranquillement chez eux, libres ».

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1210-haiti-france-20-futurs-magistrats-formes-a-l-enm-de-bordeaux.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


aquablue03
Posté le 12/04/2011 11:37:33
Ne changez rien ! ici pour la violence , elle n'est pratiquement pas condamnée et tout le monde s'en sert y compris sur les bébés ! alors je vous en supplie n'enlevez rien ! Quand on demande du sursis, c'est qu'on a pas compris pourquoi on se trouve dans les murs du Palais de justice et si les demandeurs l'obtiennent, ça veut dire que ce qu'ils ont fait est négociable ! Les crimes et délits doivent être punis à hauteur de la faute ! Attention aux vices de forme qu'on essaye toujours de trouver en vue de se faire grâcier ou d'obtenir une remise de peine ! Pour ne pas aller en justice, bien réfléchir à ce que l'on fait avant ! bonne chance et amitiés.
pipo
Posté le 11/04/2011 11:28:52
Exemple 3 ans de prison préventive pour une offense qui octroie une peine de 1 an.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n