Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Internet : Lancement du réseau social haïtien «Zanmi»

iciHaïti - Mexique: Un autocar de migrants haïtiens se renverse, au moins 33 victimes

iciHaïti - République Dominicaine : Plus de 70,000 haïtiens de retour au pays en un mois

iciHaïti - Nécrologie : Décès du Professeur Tony Cantave

iciHaïti - Kidnapping : La PNH libère 3 otages des mains de leurs ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #455

Haïti - FLASH : Le CFI recherche des projets commercialement viables qui ont besoin de capitaux

Haïti - Diplomatie : La Chine bloque une résolution des USA sur Haiti

Haïti - Insécurité : Situation en Haïti, rapport de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Importation de carburants, l’État transfert sa responsabilité au secteur privé
19/03/2019 09:31:20

Haïti - Politique : Importation de carburants, l’État transfert sa responsabilité au secteur privé
Fils Aimé Ignace Saint Fleur le Directeur Général du Bureau de Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD) informe les compagnies pétrolière que « […] dans le cadre de la libéralisation de l'importation des produits pétroliers : Diesel, Gazoline, et Jet, une Lettre de Crédit Stand-by sera requise par les potentiels fournisseurs locaux desdits produits pour la valeur équivalente à la demande exprimée par chacune des compagnies, afin de garantir les paiements et de minimiser les risques éventuels.

Ainsi, il vous est demandé de bien vouloir prendre les dispositions nécessaires afin de faciliter la mise en œuvre de ce nouveau mécanisme dès le prochain appel d'offres. Le BMPAD compte sur votre collaboration coutumière afin de rendre disponibles ces produits en tout temps sur le marché local et couper court à toute forme de rupture. […] »

Cette nouvelle mesure qui décharge l'État de sa responsabilité d’approvisionnement de carburants au secteur privé, va surtout profiter à 3 grosses compagnies en Haïti : Dinassa, Total et Sol et ne fait pas l’affaire des petites compagnies. Trop petites pour répondre seules à un appel d’offre, insuffisamment capitalisées elles devaient se regrouper avant pour répondre aux appels d’offre. Avec cette nouvelle mesure, en plus de se regrouper, elles sont conscientes qu’elles auront beaucoup de difficulté à obtenir pour chaque appel d’offre une lettre de crédit stand-by auprès de leurs banques.

En savoir plus sur la lettre de crédit stand-by :
La lettre de crédit stand-by « est une garantie bancaire avec laquelle l'importateur garantit à son fournisseur que sa banque se substituera à lui s'il est défaillant, à condition que l'exportateur présente les documents réclamés comme preuve de l'existence de la créance ».

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 20/03/2019 07:32:02
C'est tres bien, il est necessaire de ceder les business du pays au secteur privé.
delta 509
Posté le 19/03/2019 10:01:11
C'était quand la dernière fois que l'État a réellement assumer sa responsabilité ?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n