iciHaïti - Santé : Début de la campagne de vaccination nationale

iciHaïti - AVIS : Intervention de la BRH sur le marché des changes

iciHaïti - Sécurité : Nombre record de victimes sur les routes en une semaine

iciHaïti - UNICEF : Devenez U-Reporter

iciHaïti - Belladère : Festival du Livre Sans Frontières


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping

Haïti - FLASH PetroCaribe : Audit international le Chancelier Edmond «clarifie» les déclarations de Moïse

Haïti - Sous-alimentation : La population haïtienne la plus touchée d’Amérique latine et des Caraïbes

Haïti - Politique : Les prochaines élections, mission impossible

Haïti - Politique : Nouveau dispositif sécuritaire pour la période estivale


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Arrêt du ramassage des fatras dans la capitale, faute de carburant
04/04/2019 09:59:58

Haïti - Politique : Arrêt du ramassage des fatras dans la capitale, faute de carburant
La mairie de Port-au-Prince informe que le service de la voirie est dans l'obligation de suspendre temporairement ses opérations du fait que les réserves d'essence de la Mairie sont épuisées et que la pénurie de produits pétroliers continue de prendre de l'ampleur sur le marché local.

Soulignant que cette situation a également de sérieuses répercussions sur la décharge de Truitiers où les camions à ordures de la Municipalité ne peuvent pas être déchargés.

L'Administration Communale, tout en s'excusant auprès des résidents informe que le service de la voirie reprendra dès que les camions à ordures de la Mairie pourront être approvisionnés normalement en carburant.

Alors que la population éprouve depuis 3 jours des difficultés croissantes pour s’approvisionner en carburant en témoigne les longue files de véhicules de toutes sortes, devant les rares stations services disposant encore du précieux carburant, le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) affirme dans une note rendu publique hier que le bateau devant approvisionner le pays est à quai depuis vendredi 29 mars et serait en train de décharger sa cargaison dans les terminaux de Thor Le Volant, Tevasa Varreux et de Trista à Martissant. Pour tenter de rassurer la population le BMPAD affirme que 165.000 barils de gazoline arriveront mercredi 3 avril au soir et que d’autres navires transportant respectivement 65.000 barils de diesel, 255.000 barils de gazoline et 140.000 autres barils de diesel arriveront à Port-au-Prince, les 4, 7 et 15 avril prochain…

Toutefois, le BMPAD se garde de parler « de pénurie » et de mentionner que cette dernière qui affecte à nouveau le pays est causée une fois encore par une dette de carburant impayée par le Gouvernement auprès notamment du fournisseur Novum, qui n’entend pas décharger son carburant, tant qu’il que l’État haïtien n’aura pas payer à Novum une dette de plusieurs millions de dollars…

Des discussions sont en cours entre Novum et le Gouvernement pour le paiement de cette dette, qui a déclaré à l’Agence espagnole EFE, que le décaissement ne se ferait pas avant quelques jours….

Entre-temps, les files de véhicules s’allongent devant les stations-services et la frustration des usagers ne fait qu’augmenter…

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Énergie
Posté le 05/04/2019 05:41:11
Il faut un changement de stratégie la population de réagir ne pas attendre des politiques. trouver des financements par le biais de pays extérieurs investisseurs pour une alternative de l'énergie panneaux solaires, éolienne, le pays doit être indépendant du pétrole ce problème doit être révolu dans les prochains siècle dans les 30 ans pour les plus optimistes. gaz de schistes trop polluant une énergie propre pour les futurs jeunes Haïtien chaque personne doit changer de comportement vis à vis des déchets plastiques car c'est par le peuple qui doit changer de mentalité est non des politiques. Nous devons changer jeune Haïtien de pays étrangers France amérique Afrique Asie.
Gc
Posté le 04/04/2019 12:20:11
Et pourtant les parlementaires, les ministres, l'opposition roulent comme sur des roulettes. Gen lobèy pou tande.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n