iciHaïti - Digicel : 3 nouvelles écoles construites et de nouveaux projets

iciHaïti - Bilan routier : 21 accidents au moins 59 victimes

iciHaïti - AVIS : Opportunités de stages internationaux rémunérés

iciHaïti - Covid-19 : 31 leaders haïtiens subventionnés

iciHaïti - Sécurité : Nouveaux renforts dominicains à la frontière


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 22 septembre 2020

Haïti - Politique : Message de Paix et d’union à tous les secteurs de la vie nationale

Haïti - Politique : «Si et seulement Si nous étions patriotes et raisonnables»

Haïti - Tennis : 3ème visite au pays de la japonaise Naomi Osaka d’origine haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : L’ONU et les USA confiants que la PNH peut assurer la sécurité sans intervention internationale
06/04/2019 09:43:55

Haïti - Sécurité : L’ONU et les USA confiants que la PNH peut assurer la sécurité sans intervention internationale
Devant le Conseil de sécurité des Nations-Unies le 3 avril dernier, le Secrétaire Général adjoint aux Opérations de Paix, Jean-Pierre Lacroix, s'est dit confiant dans la capacité de la Police Nationale d’Haïti (PNH) « à gérer les risques de sécurité, sans l’intervention de soutien de l’internationale. »

« […] Nous soutenons le souhait des dirigeants haïtiens de mettre fin au maintien de la Paix en Haïti et souhaitons que le mandat de Minujusth prenne fin en octobre de cette année, ainsi que leur souhait, que les autorités haïtiennes assument l'entière responsabilité de la sécurité du pays et de ses obligations. Nous avons confiance dans la capacité de la Police Nationale haïtienne à gérer les risques de sécurité sans soutien opérationnel de l’international. L’Organisation des Nations Unies continuerait de fournir des conseils stratégiques pour le développement institutionnel de la PNH et pour le renforcement de ses capacités logistiques, notamment par le biais d’une assistance bilatérale. »

Dans son intervention l’Ambassadeur Jonathan Cohen, Représentant permanent par intérim de la Mission américaine auprès des Nations Unies, abonde dans le même déclarant :

« […] Comme l’indique le rapport du Secrétaire général des Nations Unis, Monsieur Antonio Guterres “ à moins que le gouvernement ne soit confronté à des difficultés croissantes pour faire face à la crise, la PNH sera en mesure d'assumer pleinement la responsabilité de la sécurité et de la protection d'Haïti d'ici au 15 octobre 2019. " Les États-Unis partagent cette évaluation et note que cela reflète la volonté du Gouvernement haïtien de conclure l'opération de maintien de la Paix à cette date.

[…]

Dans ce contexte plus large, nous encourageons le Président haïtien et les représentants élus à travailler ensemble, conformément à la Constitution haïtienne, à la formation d’un nouveau gouvernement qui servira le peuple haïtien le plus rapidement possible. Nous continuons d'appuyer un dialogue constructif et inclusif entre les dirigeants gouvernementaux de tous les horizons politiques haïtiens, la société civile, les organisations confessionnelles et le secteur privé, afin de trouver des solutions durables à la crise politique et économique actuelle. »


Lors de cette séance, les membres du Conseil de sécurité ont dans l'ensemble, réaffirmé leur engagement à continuer d'accompagner les autorités et le peuple d'Haïti dans la recherche de solutions adéquates et durables aux difficultés majeures du pays. Les principales préoccupations portaient notamment sur le climat de violence entretenue par des bandes armées. Les membres du Conseil et d'autres intervenants ont affirmé qu'il était important de veiller entre autres, à l'organisation prochaine d'élections législatives honnêtes et démocratiques dans le pays, au renforcement des principales institutions de l'État, notamment la Police Nationale d'Haïti, et à l'établissement d'un dialogue constructif et inclusif entre les Haïtiens.

SL/ HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


lg
Posté le 07/04/2019 05:34:57
Stop. Il faut mettre fin à ce refrain en Haiti de répéter sans cesse que les policiers n'ont pas les moyens de faire face aux bandits à armes égales. Tout problème se résoud à la source. Il faut cesser cette lâcheté politique consistent à feindre d'ignorer que les armes et munitions de ces dits bandits sont fournies par certains honorables députés et sénareurs et par des hommes d'affaires en Haiti meme. Alors, il faut que la police et le président du pays s'appliquent à identifier les fournisseurs d'armes aux bandits et les arreter avec preuves à la main.
Mike
Posté le 06/04/2019 20:33:37
Foutaise !!!!!!! la PNH n'assure meme pas ses propres arrieres voir assurer la securite des vies et des biens des citoyens , les bandits font la loi, l'anarchie est au centre du chaos qui existe en Haiti , ne venez pas me dire que L'onu et les Etats Unis sont confiants de quoi que ce soit en Haiti, vaut mieux dire que L'onu et les Etats unis n'ont rien a faire de ce qui se passe en Haiti .
Rey
Posté le 06/04/2019 10:19:10
Je pense que jean-Pierre Lacroix et l’Ambassadeur Jonathan Cohen ne voient pas les problèmes des policiers dans les rues de Port au Prince qui meurent chaque jour sous les balles des bandits. Ils n'ont pas les armes pour lutter contre les Gang ni les équipement pour se protéger et donner la sécurité en Hait. Nous avons besoin d'autres aides en Haiti.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n