iciHaïti - Programme Biden : Plus de 184,000 haïtiens ont été approuvés et 90% sont aux USA

iciHaïti - Culture : 80e anniversaire du Cendre d’Art

iciHaïti - 221e du Drapeau : Message de l'Ambassadeur d'Haïti en Espagne Guy Lamothe

iciHaïti - CONATEL : Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'Information

iciHaïti - Football : Deux rencontres amicales en haute altitude, pour nos Grenadières


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Des haïtiens pourraient devenir Béninois…

Haïti - FLASH : Barbecue affirme que ses hommes sont prêt à combattre la Mission menée par le Kenya

Haïti - FLASH : Ekuru Aukot au Kenya, tente une nouvelle fois de bloquer la Mission en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : L’argent des gangs circule librement...
15/04/2011 13:45:05

Haïti - Insécurité : L’argent des gangs circule librement...
Lors d'un point de presse, jeudi, Frantz Thermilus le Commissaire de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), dans le cadre de la lutte engagée par ce département contre le blanchiment d'argent, a lancé un appel aux différentes institutions financières, pour qu’elles respectent leurs obligations, notamment les banques commerciales et qu'elles apportent une meilleure collaboration, afin de permettre aux forces de l’ordre, d’arrêter des bandits et trafiquants et combattre notamment le kidnapping.

« Comment la police arriverait-elle à combattre efficacement le kidnapping quand les institutions financières ont failli à leurs devoirs. Des règles de l'Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) et de l'Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF) font obligation aux banques commerciales et autres, de fournir des informations sur toutes transactions, dépôts ou retraits, effectués par une personne, d'un montant supérieure à 10,000 $US » Le Commissaire dénonce fermement, la négligence de certains acteurs de la vie nationale : institutions financières, banques, concessionnaires automobiles, notaires et autres... Selon Frantz Thermilus le blanchiment d'argent est un facteur déterminant dans l’organisation des kidnappings et autres activités illicites.

Le Commissaire de la DCPJ a cité en exemple, l’affaire d’un ancien agent du CIMO, Walter Saint-Juste, en cavale, recherché par la police et un concessionnaire de voiture. « l'ex-agent a payé en argent comptant une voiture [...] au prix de 32,800 dollars. Le lendemain, cette même personne a acheté une autre voiture pour le même montant. Le concessionnaire, dont je ne veux pas citer le nom, n'a même pas pris le soin d'informer les autorités responsables sur ces transactions [...] Les gangs utilisent des voitures de location pour perpétrer leurs forfaits, je suis en possession d'une liste de 17 véhicules de location qui ont été utilisés dans des cas de kidnapping », a-t-il ajouté.

Frantz Thermilus a fait savoir, qu’entre 2008 et 2010, la DCPJ avait chargé le Bureau des Affaires Financières et Economiques, d'enquêter sur le blanchiments d'argent « Des biens en nature et en espèces, estimés à 70 millions de dollars américains on été saisies, en plus d’une quarantaine de maisons [de trafiquants] qui ne sont pas inclus dans les 70 millions ». Précisant que durant cette même période, 49 interpellations ont été effectuées, 45 personnes ont été envoyées devant la justice haïtienne et 4 livrées au Gouvernement américain.

Thermilus a indiqué qu'il y a une forte recrudescence d'actes de kidnapping dans le pays [8 cas depuis début du mois d’avril] et qu’il est quasiment impossible à la police de combattre ce phénomène, si les acteurs de la vie nationale et la population ne jouent pas leurs rôles « Le Kidnapping est une affaire d'État » et c’est l’affaire de tous.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jupiter
Posté le 16/04/2011 00:12:17
Le nouveau gouvernement doit prendre au serieux des mesures pour supprimer le kidnapping. Cette affaire va retarder l'avancement et le progrès du pays. Les touristes locaux et étrangers ne vont pas risquer leur vie s'ils veulent passer de bonnes vacances. Les hommes d'affaires ne vont investir dans un pays qui ne leur offre pas une sécurité adéquate. Une force policière doit être établie pour combattre ce stigma qui ravage la culture haitienne. Une solution à ce genre de crime peut être trouvé. A Bientôt
Roldy
Posté le 15/04/2011 17:08:05
Le commissaire en chef de la DCPJ aurait du laisser un # de tel a partir duquel quelqu'un qui a de bonnes raisons de dénoncer des cas de corruption palpable dans sa région puisse utiliser en vue de collaborer avec le patron de la DCPJ qui a le profil d'un chef Responsable. Bravo Commissaire Frantz Thermilus! La nouvelle Administration aura besoin de braves et honnêtes hommes comme vous. Car rares sont les compatriotes qui savent comme vous que derrière la corruption git la misère et le sous-développement.
Pawol-Verite
Posté le 15/04/2011 15:42:15
Difficile d'obtenir la collaboration des banques, quand on sait que c'est un pays de mafieux et d'informels! Les banques n'auront pas de dépôts substantiels si elles ne blanchissent pas jusqu'à l'excès. Et, cela c'est partout un peu pareil, les banquiers n'ont de morale que l'oseille à entrer et accumuler sans état d'âme. En Haïti, c'est pire vu la misère qui affecte gravement la société! «La suisse lave plus blanc» disait un sociologue suisse, moi je dis qu'Haïti lave au javel des cartels.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n