iciHaïti - Bahamas : Deux haïtiens face à la justice à Freeport

iciHaïti - AVIS PNH : 13,000 candidats convoqués à l’épreuve intellectuelle

iciHaïti - Saint-Marc : ONAFanm va accorder du crédit à plus de 1,000 petites marchandes

iciHaïti - Sports : La firme taïwanaise OECC demande de dégager la cour du stade Sylvio Cator

iciHaïti - Léogâne : Succès du Festival de Rara


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : Des containers ont quitté sans inspection le terminal du port de Lafiteau

Haïti - PetroCaribe : La CSC/CA ne pourra pas remettre son rapport d’audit à la date prévue

Haïti - Économie : 2ème journée du Sommet International de la Finance consacrée à l’Agri-Tourisme

Haïti - FLASH : Sénatus révèle l’existence de relations entre le Sénateur Delva et le Chef de Gang Arnel


+ de nouvelles



Haïti - Diaspora : Les transferts en Haïti, ont représenté plus de 30.7% du PIB en 2018
14/04/2019 10:46:06

Haïti - Diaspora : Les transferts en Haïti, ont représenté plus de 30.7% du PIB en 2018
Selon la Banque Mondiale, les envois de fonds de la diaspora en Haïti ont atteint un niveau record en 2018, s’élevant à 2,986 milliards de dollars (+ 9.70% par rapport à 2017) soit 30,7% du Produit Intérieur Brut (PIB) d’Haïti.

Le classement des principaux pays bénéficiaires dans la région est dominé par #1 Mexique (36 milliards reçu en 2018), #2 Le Guatemala (9.5 milliards) et # 3 La République dominicaine (6.7 milliards), Haïti occupe le 7e rang.

Rappelons qu’Haïti a franchi pour la première fois la barre des 2 milliards de dollars de transferts en 2015 (2.1 milliards) et depuis n’a fait que connaitre des hausses 2,3 milliards en 2016 ; 2,7 milliards en 2017 et 2,9 milliards en 2018. Si en comparaison, la République Dominicaine connaît la même trajectoire croissante, les 6.7 milliards reçus en 2018 en revanche ce montant représentent seulement 8,4% du PIB de la République Dominicaine..

À l’inverse les transferts d’argent envoyés par Haïti vers l’extérieur selon la Banque Mondiale se sont élevé en 2017 à 298 millions de dollars (3,5% du PIB) contre 635 millions pour nos soins dominicain (0.8% du PIB)

Selon la base de données « Remittance Prices Worldwide » le coût moyen global de l'envoi de 200 dollars est resté élevé en moyenne aux environs de 7% au premier trimestre de 2019, encore loin de l’objectif de 3% visé à l’horizon 2030, alors que les frais de transfert de nombreux pays africains et de petites îles du Pacifique restent supérieurs à 10%. Les banques sont les intermédiaires les plus chers facturant en moyenne des frais de 11% au premier trimestre de 2019.

En 2019, la Banque Mondiale estime que les transferts à destination des pays à revenu faible devraient devenir leur première source de financement extérieur.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n