iciHaïti - Phantom 509 : Le FAES condamne l’attaque de ses locaux

iciHaïti - PNH : Nouveau patron à la Direction de la Police Administrative

iciHaïti - Phantom 509 : Un véhicule de la DINEPA incendié

iciHaïti - Universités : Vers une coopération universitaire Haïti - Andorre

iciHaïti - Nord : Lancement de 5 projets


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 18 septembre 2020

Haïti - Justice : 4 individus incarcérés dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Me. Dorval

Haïti - Trafic d’armes : L’identités de trafiquants révélées

Haïti - Religion : 9 nouvelles nominations dans l’archidiocèse de Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - RD : Des nationalistes dominicains craignent que la crise haïtienne se transforme en crise insulaire
17/04/2019 10:37:28

Haïti - RD : Des nationalistes dominicains craignent que la crise haïtienne se transforme en crise insulaire
Suite au vote au Conseil de Sécurité de l’ONU de l’ultime prolongation du mandat de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (Minujusth) et de la confirmation de son départ d’Haïti le 15 octobre 2019 https://www.haitilibre.com/article-27447-haiti-flash-le-conseil-de-securite-vote-l-ultime-prolongation-du-mandat-de-la-minujusth.html , l’ancien Ministre dominicain de l’Énergie et des Mines Pelegrin Castillo, vice-Président de la Force Nationale Progressiste (Parti de droite nationaliste) a averti que le retrait de la Mission des Nations Unies en Haïti en octobre 2019, risques d’aggraver la crise haïtienne alors que des élections sont prévues le même mois en Haïti.

Il souligne que cette crise pourrait se transformer en une crise insulaire susceptible d'affecter la Paix et la stabilité non seulement de la République Dominicaine mais aussi de la région Caraïbes affirmant que ce scénario « est connu de tous les acteurs de la communauté internationale » et critique la faiblesse du Gouvernement dominicain qui a préféré s’abstenir avec la Russie, plutôt que de voter contre ce retrait « prématuré ».

« Les puissances internationales savent parfaitement que la situation en Haïti est très grave […] c’est pourquoi ce retrait est inacceptable pour le moment. Cela signifie simplement que si leur plan réel est de le laisser se détériorer la situation davantage, cela pourrait être une occasion pour l’international, lors d’un conflit insulaire et régional, de se réengager pour longtemps dans toute l’île. C'est pourquoi je pense qu’au lieu de s’abstenir le Gouvernement dominicain aurait du adopter une position ferme et dénoncer l’inefficacité et l’insuffisance historique de l’action internationale et demander des garanties pour l’intégrité de notre territoire, qui ne peut rester pas rester la zone tampon de la crise haïtienne. »

Le vice-Président du PNP est convaincu que certains pays dans la région souhaitent lier la crise politique qui affecte Haïti à la République Dominicaine et contre ces manœuvres, il exhorte les dominicains à s'organiser et à se mobiliser pour rejeter ce projet d'imposer une solution dominicaine aux problèmes d’Haïti, une solution qui pour Castillo, relève de la responsabilité de la communauté internationale « Nous ne devrions pas non plus permettre à l’international de faire d’Haïti le centre d'un conflit régional qui permettrait a certains pays de détourner l'attention des principaux conflits régionaux qui touchent le Venezuela, Cuba, le Nicaragua et la Bolivie. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-27447-haiti-flash-le-conseil-de-securite-vote-l-ultime-prolongation-du-mandat-de-la-minujusth.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 17/04/2019 12:46:32
Pour ce qui est des elections, les Dominicains n'ont pas besoin d'avoir peur, car vue l'etat actuel des choses, elles n'auront pas lieu: Il faut avoir d'abord un climat calme et paisible afin d'inviter les citoyens aux urnes, mais sans ce gouvernement, ni ce CEP que l'on sait deja corrompu...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n