Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - AVIS : Cours de «Photographie critique» en ligne, inscriptions ouvertes

iciHaïti - FLASH : Premier Salon de la transparence et de l’intégrité

iciHaïti - Sécurité : 2 passeurs de drogue (mules) arrêtés à l’Aéroport International

iciHaïti - GARR : 819 femmes dont 169 enceintes et 117 fillettes rapatriées de RD en novembre

iciHaïti - Hebdo-Route : 33 accidents et au moins 85 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #628

Haïti - Agriculture : Lancement du projet pour la Résilience et l’Avancement du Secteur Agricole d’Haïti

Haïti - Justice : Assassinat du Président, Message de Martine Moïse (Vidéo)

Haïti - FLASH : Les prix des carburants vont exploser à la pompe (officiel)


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Remplacer le charbon de bois par du méthane...
17/04/2011 13:40:02

Haïti - Environnement : Remplacer le charbon de bois par du méthane...
Dans un pays où la population haïtienne cuisine quasi exclusivement en se servant de charbon de bois, remplacer ce mode de combustion par du méthane, où la déforestation massive dû à l’utilisation de ce combustible traditionnel, atteint 98% du territoire est un véritable défi.

L'idée n’est pas nouvelle et a déjà fait ses preuves en Chine et en Amérique centrale mais commence juste à être développée en Haïti : il s’agit de produire du gaz méthane servant à la cuisine, en recyclant les excréments humains. Appelée « biodigesteur », cette invention requiert peu d'infrastructures : des toilettes, sèches ou non, raccordées à un puit hermétique fait de briques, lui-même relié à un bassin. Sans air, les bactéries contenues dans les déchets humains décomposent naturellement 85% de ceux-ci, en produisant du gaz méthane, explique l’hydrologue Martin Wartchow qui travaille pour l’ONG brésilienne Viva Rio « Les 15% restants de déchets organiques sont rejetés avec de l'eau dans une zone végétale où ils seront dégradés [...] l'eau recueillie est totalement propre [...] On peu même élever des poissons dedans » précise l’hydrologue.

« Les Nations unies ont payée de nombreuses d’études pour trouver des solutions pour remplacer le charbon de bois, alors qu’il suffisait d'aller voir au Nicaragua ou en Chine » commente avec ironie Martin Wartchow qui rappelle que « 70.000 biodigesteurs ont été construits en Amérique centrale... et mille fois plus en Chine ! »

En Haïti, seulement 70 biodigesteurs ont été construits par Viva Rio et autant de projets sont en cours de réalisation. Mais une fois construit, tout n'est pas gagné, comme le montre l'exemple du camp de Santos 17, en banlieue de Port-au-Prince où des biodigesteurs ont été installés en février dernier aux côtés des nouveaux abris transitoires. Une sinistrée désignant un réchaud au méthane installé dans son abri avoue ne pas très bien comprendre l’utilité de « la chose » d’autant comme elle le déclare « moi je cuisine avec du charbon...»

Pour que ce projet soit un succès en Haïti, il faudra bien plus que du méthane, il faudra simultanément éduquer la population et la conscientiser au respect de l’environnement, pour qu’elle abandonne le charbon de bois traditionnel au profit d’un gaz bon marché et inépuisable.

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jean lourdy
Posté le 31/05/2011 16:18:14
L'utilisation du charbon de bois comme principale source d’énergie en haiti est encrée profondément dans les habitudes des haïtiens au point que même les plus capables économiquement, plus instruits et habitants les zones les plus desservies en électricité refusent d'autres alternatives. Face a cette mentalité rapace et insensible vis-a-vis de l'environnement du pays, toute tentative visant a expérimenter et a promouvoir l'utilisation d'autres sources d’énergie, doit donner une place importante a l’éducation environnementale des haïtiens eco-démissionnes.
Pierre Richard S.
Posté le 20/04/2011 12:31:36
Il est temps que nous revolutionons nos facons, je crois qu'on en a plus le choix, la réalité s'impose, surtout quand c'est en faveur de notre santé et celle de notre environnement et l'économie nationale
jan gary
Posté le 19/04/2011 01:10:12
Si on veut que le peuple haitien se metre á vivre comme les autres peuples allieur ; pourqoi ne pas donner un ou deux réchauds, á condition de ne plus jamais se servir avec du charbon de bois.
Mathias Roux
Posté le 18/04/2011 19:36:33
Bonsoir, Il faut mener une action d'envergure nationale, débutant par un projet pilote localisé sur une région source de production de charbon de bois et de culture du riz, j'en vois une seule ayant de plus un besoin d'activité économique important, l'Artibonite. En effet, il existe d'autres approche de bio-combustible, dont une à partir de la paille de riz qui pourrait être produite en grosse quantité vu les matières premières disponibles et totalement sous exploitées. Cette technique permet de produire un charbon végétal permettant de ne pas trop modifier les habitudes des haïtiens tout en préservant l'environnement et la non déforestation surtout si on fait un comparatif avec la République Dominicaine on voit qu'il est vraiment possible d'avoir une approche environnementale, écologique et respectueuse.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n